PHARAONS: SCHLESSER LEADER AU SCRATCH! A MOTO, BARREDA CONFIRME

On sait que l’enjeu de ce Rallye des Pharaons n’est pas seulement la satisfaction d’être le gagnant aux pyramides de Gizeh. La victoire est le seul objectif de pilotes de cette trempe… Ce qui est en jeu aussi, c’est le titre mondial toutes catégories confondues, dans cette Coupe du Monde de Rallyes-Raids 2012. Jean Louis Schlesser au volant de son buggy deux-roues motrices, est peut-être en train de réaliser l’impossible, battre les 4X4!

DÉBUTS COMPLIQUÉS

Entre un court-jus le premier jour, une remontée d’enfer le deuxième et un plantage sévère par l’avant au fond d’une cuvette de sable le troisième, Jean Louis et son copilote russe Konstantin ont eu des jours crispants.

Mais la quatrième étape, très longue, plus de 500 km de spéciales en deux tronçons, à l’extrême sud du tracé du rallye, devait être une sorte de marche au triomphe.

Et dans ce genre de situation extrême, dunes, vent qui efface les traces, navigation et pilotage doivent être parfaits, le duo franco-russe du désert (attention, jeu de mots…) a été royal!

Bien sûr, rien n’est fait, Jean Louis Schlesser sait, cela  est arrivé à plein de gens très bien,  que l’on peut se mettre sur le toit à quelques mètres d’un podium…

 

Mais en arrivant en bout de spéciale avec 25 minutes d’avance sur la Mini d’Al Mutaiwei, le buggy bleu prend la tête au général, avec dix minutes d’avance, ce qui est peu mais sacrément bon pour le moral!

 

SIREYJOL-BEGUIN

 

Dans cette spéciale, un tiercé français! Sireyjol arrive second, à quatorze minutes du buggy bleu, Delahaye est troisième  à vingt-quatre minutes, puis vient la Mini X raid du pilote Qatari et le G Force du Russe Gadasin à plus de trente minutes.

Au classement général, Schlesser est donc leader, devant Al Mutaiwei à dix minutes, Delahaye à cinquante et une minutes, Gadasin à une heure cinq, Zapletal à deux heures vingt-trois.

Il est clair que, sauf abandon, les deux voitures de tête sont seules au monde, et… il n’ya qu’un seul titre à jouer, puisque Schlesser est déjà Champion du Monde en catégories deux-roues motrices.

MOTOS: BARREDA,HUSQVARNA, DUO GAGNANT…

 

JOAN BARREDA

 

Chez KTM, même si les deux cadors, Despres et Coma ne sont pas là, on doit commencer, à quelques mois du Dakar, à se poser des questions.

Cette Husky (très inspirée des BMW 450 d’enduro…) va vraiment très vite et très bien, et même si Joan Barreda est un excellent pilote, sa moto est clairement un ton au-dessus de la meute.

La preuve d’ailleurs ce soir, au général, deux Husqvarna sont devant. 

Il reste encore le Rallye du Maroc pour remettre les pendules à l’heure, mais voilà, chez les autrichiens, on n’est pas habitué à se faire tourner autour…

Car leurs pilotes, Przygonski et Viladoms, c’est pas de la gnognotte!

 

JORGE VILADOMS

 

Cette quatrième spéciale voit donc une nouvelle victoire pour Barreda, devant Przygonski à cinq minutes, ce qui est énorme, au Dakar depuis quelque années, les écarts sont comme en WRC, de quelques secondes!

La Husky de Gonçalves est à sept minutes, la KTM de Viladoms à 25 minutes.

Et au général, deux Husky en tête, Barreda douze minutes devant Gonçalves, puis c’est Przygonski à dix-huit minutes, Viladoms à une heure.

Viladoms qui souffre  en plus de côtes en mauvais état, suite à sa chute la veille. 

Quant à la KTM d’Ullevalsetter, elle est dans le camion-balai…  

Comment dit on « Il ya le feu au lac » du côté de Mattighoffen, le M de KTM? 

Demain, on remonte vers le Caire, arrivée dans deux jours.

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS ORGANISATION 

 

  

Moto Motocross Sport

About Author

jeanlouis