GP MOTO: LOUIS ROSSI CHEZ TECH3 EN MOTO2 EN 2013

Nous l’avons évoqué il ya plusieurs semaines, Hervé Pontcharal, patron et propriétaire du team Tech3, qui fait courir les Yamaha satellites en MotoGP, dirige aussi un team en Moto2, pour le quel il recrute le Français Louis Rossi. Belle occasion pour le jeune pilote français de monter une marche importante dans sa carrière.

TECH3 CONSTRUCTEUR

LA MISTRAL DE BRADLEY SMITH EN 2012

Les coûts de ces MOTO2 sont  modérés.

Elles disposent toutes du même moteur, seul le cadre est conçu et construit ,ou acheté chez les spécialistes du truc. Kalex, Sutter etc…

 Guy Coulon, dieu des stands chez Tech3, avait envie de devenir constructeur,  ce qui est le rêve de tout ingé-course, et c’est la raison pour laquelle ce team a été mis sur pieds.

GUY COULON,CHEF INGENIEUR CHEZ TECH3

L’autre raison bien sûr est qu’Hervé Pontcharral et son team servent un peu de pouponnière de pilotes pour le MotoGP, ce n’est pas leur seul rôle loin de là, mais ils sont aussi chargés du repérage et du recrutement de pilotes de valeur évoluant dans les cylindrées Moto3, en Superbike, ou dans toute autre discipline du sport moto de vitesse.

Ce qu’ils ont fait par exemple avec Cal Crutchlow.

CAL CRUTCHLOW A MISANO

Cette année,¨Poncharal avait été assez clair sur sa volonté de recruter Louis Rossi, dont la carrière a littéralement explosé, avec des places superbes en début de saison, et une une victoire phénoménale  au GP de France sous un déluge.  

HERVE PONCHARAL, ALIAS « PONPON »

Il est également intéressant de noter que ce team français, auquel on fait souvent remarquer qu’il fait rouler uniquement des pilotes étrangers, cette fois-ci, engage tricolore.

On sait aussi que le team Tech3 de MotoGP est totalement international, son statut de team satellite l’y oblige, et que Poncharal n’a qu’un objectif, les résultats.

Aucun choix préférentiel par rapport à la nationalité, seulement par rapport aux chronos.

Il a eu quelques expériences malheureuses avec des pilotes français, il en a aussi emmené un au titre mondial, Olivier Jacques.

C’est une opportunité formidable pour Louis Rossi, qui va apprendre, il le voit déjà pas mal en Moto3 en se battant devant, que le Moto2 est un monde totalement cruel.

JOHANN ZARCO

Johann Zarco, autre Français dans cette catégorie, vice-champion du monde en 125 l’an dernier, est passé en Moto2 et souffre chaque GP pour aller chercher un podium qu’il peut faire sur le papier, sur le goudron aussi mais il faudrait tirer au mortier dans la terrine de pilotes qui font un groupe compact comme du corned-beef devant!

Et où toute intrusion se paie de coups tordus pas possibles!

Bradley Smith, qui roulait cette année sur cette moto, laisse donc son guidon au jeune français pour aller rouler avec Tech3 en MotoGP. Il lui a fait passer un mot d’encouragement.  Cela dit, ces quelques mots pourraient aussi être une petite vacherie… Je voudrais souhaiter la bienvenue à Louis Rossi chez Tech3. Je suis heureux de lui laisser une Mistral meilleure que celle qui existait avant que je n’arrive ».

La très belle moto construite par Tech3 s’appelle en effet la Mistral, référence sans doute au vent violent qui souffle parfois sur la Côte d’Azur où est basé le team, à Bormes les Mimosas.

J’ai appelé Guy Coulon, le père de la moto.

« Nous sommes entrés en Moto2 dès sa création, en 2010. devenir constructeur est un truc avec un paquet de trucs horriblement compliqués mais c’est très intéressant. Quand on  fait la moto, on s’est dit avec Hervé qu’on ne voulait pas, comme toute le monde, lui donner juste un numéro. On voulait un nom, un truc qui rappelle les anglaises, les Thunderbird, les Bonneville… On est dans le sud, le nom Mistral est arrivé assez vite, à cause du vent qui va vite, à cause de l’écrivain aussi, ( Frédéric Mistral), ça représente bien notre région et nos envies de beaux chronos.

Louis Rossi va en effet entrer dans un nouveau monde. Tu as raison de dire que devant c’est un mur. Mais Marquez et Iannone s’en vont en MotoGP, le mur a quand même deux briques solides de moins, le tout est de ne pas en laisser d’autres prendre la place! »

Alors, à Louis Rossi et à sa Mistral, bon vent!

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTO MOTOGP

 

 

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis