MONDIAL DE L’AUTO : LES CITADINES ONT TOUJOURS LA COTE…

 

 

Les citadines, TOUJOURS  Stars du Mondial de l’Automobile 2012

Les citadines devaient être l’attraction de l’édition 2012 du Mondial de l’Automobile et elles l’ont été !

Les Stars Françaises étaient bien entendu la Clio IV, présentée en grande pompe par le PDG de la marque au losange, Carlos Ghosn. Peugeot a également dévoilé la version GTI de sa 208 ainsi que sa déclinaison Premium, la XY alors que du côté de Citroën, les yeux étaient rivés sur la DS3 cabriolet.

 

 

Et aussi sur les futurs modèles conçus pour les marchés Asiatiques comme la nouvelle Champs Élysées

Parmi les constructeurs étrangers, on retiendra pour l’Europe, Volkswagen qui a présenté la Golf 7, son nouveau futur best seller. Opel a misé sur sa mini citadine l’Adam.

Enfin, le constructeur Roumain qui appartient au Groupe Renault, Dacia a présenté au public la seconde génération de sa citadine, la Sandero 2.

Si les constructeurs automobiles ont décidé de dégainer leurs nouvelles citadines à Paris, cela n’a rien à voir avec une coïncidence. En effet, la France est l’un des plus gros marchés et ce segment représentent près de la moitié du marché.

En Europe aussi les citadines ont le vent en poupe puisque 34% des ventes ont été réalisées avec les modèles urbains. Vu la conjoncture actuelle, il serait surprenant que la courbe s’inverse, les clients désirant de plus en plus s’orienter vers des véhicules plus économes en carburant.

Et qui trouvent aussi facilement à stationner !!!

Alors que le Hall 1, rassemble comme le veut la tradition, les grandes marques Françaises : Renault, Citroën, Peugeot, c’est la
première citée qui a ouvert jeudi dernier, le bal des présentations « Stars ».

 

 

A 10h30 pétante, la Clio IV fait sa grande entrée avec Carlos Ghosn, lequel est entouré de membres en charge de ce projet. Du bureau d’études au marketing, en passant par les ouvriers qui la montent dans l’usine de Flins.

Renault avait vu cette présentation en grand avec plus d’une quinzaine de Clio exposées, peut- être pour mieux exprimer leur volonté de reprendre la main sur un segment où les concurrents sont toujours plus nombreux.

 

Vendue à plus de 20 millions d’exemplaires depuis son lancement en 1990, la Clio représente plus d’un tiers de ses ventes au total.

Il fallait donc « changer mais dans la continuité ».

Et, franchement, Gilles Gaignault, patron du site autonewsinfo, nous confiait, pour l’avoir essayé sur les routes de Provence après avoir sur place écouté les bons conseils et les premières impressions du  » Professeur  » Alain Prost, l’Ambassadeur de la firme au losange, que cette Clio dela quatriéme génération est une voiture qui a un réel avenir commercial car il ne lui a trouvé comme ses confréres qui roulaient de concert ce jour-là du côt d circuit Paul Riczrd, aucun défaut !

Bien au contraire… Clio VI est une voiture vraiment réussie et à tout niveau

Cette nouvelle Clio, dessinée par le nouveau directeur du design Renault, Laurens Van den Acker devait répondre à une prérogative :

Séduire !

Visuellement, elle n’a plus rien à voir avec ses devancières des générations précédentes. Car Clio VI a franchement de la gueule

 

 

La Clio gagne 3 cm en longueur et perd 5 cm en hauteur ce qui contribue à son allure sportive. A noter que Clio IV n’existe qu’en 5 portes !

Renault propose sa Clio IV avec deux moteurs essence : le 1.2l de 75 ch et l’inédit 3 cylindres O.9 TCe de 90 ch et deux moteurs diesel, disponibles en 90 ch et ultérieurement en 75 ch. Des variantes à faible émission de CO2 sont disponibles pour les deux blocs de 90 ch.

Vendue à partir de 13 700 euros, Clio IV s’affiche 250 euros moins cher que sa devancière alors qu’elle y ajoute l’ESP, les feux de jour à leds, une banquette 2/3-1/3, un régulateur/limiteur de vitesse etc…

Même si la Clio IV s’affiche 250 euros moins cher que sa devancière, elle aura forte à faire face à ses concurrentes directes, la 208 en tête. Peugeot a en effet présenté deux dérivés de la 208 :

La très attendue version GTi et une dérivée plus cossue nommée XY.

 

PEUGEOT 208 GTi

 

La 208 GTi qui avait été présentée sous la forme d’un concept car lors du dernier Salon de Genêve a été présentée cette fois dans sa forme définitive. Porteuse du lourd héritage GTi, la 208 devra se montrer convaincante auprès d’un public qui l’attendra de pied ferme.

Afin de la muscler esthétiquement, les designers ont rajouté des bas de caisse spécifiques ainsi qu’un bouclier avant modifié intégrant un damier en 3d. On notera des modifications au niveau du bouclier arrière et le rajout d’élargisseur d’ailes.

L’intérieur n’a pas été oublié grâce à des compteurs cerclés d’une lumière rouge, des sièges en cuir ave des touches de rouge, un pédalier en aluminium, des ceintures de sécurité noires ornées d’un liseré rouge ainsi qu’une sellerie offrant plus de maintien.

Le châssis à lui aussi subi des modifications.

Des suspensions raffermies, un berceau et une traverse rigidifiée…pas de doute, on est dans une voiture respirant le sport ! D’ailleurs, la sonorité de l’échappement à largement été travaillé pour terminer d’affirmer la personnalité de la GTi.

La motorisation est au final ce qui intéresse le plus l’acheteur potentiel d’une GTi. Plongeons dans les entrailles. On y trouve le bloc 1.6 THP 200 ch. Il développe 265 Nm de couple et propulse la 208 en moins de 7 secondes à la barrière des 100 km/h.

Le 1 000 m départ arrêté est franchi au bout de 27 secondes. Les rapports de boîte ont été raccourcis pour améliorer notamment les reprises.

 

 

Pour fêter l’arrivée dans la gamme Peugeot de la 208 GTi, une Peugeot 208 GTi EditionLimitée disponible à seulement 54 exemplaires numérotés sera commercialisée.

Cette édition spéciale proposera une teinte extérieure exclusive « Blanc Nacré Satin », et sera équipée de jantes aluminium 17″ diamantées Noir Onyx brillant, avec cabochon central à cerclage rouge. Le jonc inférieur de la calandre sera blanc et arborera le drapeau français (ou l’Union Jack pour les exemplaires destinés au Royaume-Uni).

La navigation GPS et le Pack Hi-Fi JBL seront de série, ainsi qu’une plaque numérotée.

 

PEUGEOT XY

 

Présentée elle aussi lors du Salon de Genève, la version XY de la 208 se veut être le modèle « raffiné » et « exclusif » et permet à la marque au lion de monter en gamme. Il faut avouer que dans sa livrée Purple Night, une des six livrées disponibles à son lancement, elle en jette.

La Peugeot 208 XY sera proposée avec les 1,6 e-HDi de 92 ch et 115 ch, 1,6 VTi de 120 ch ou pour coiffer l’offre le 1,6 THP de 155 ch. Quant aux tarifs définitifs, ils ne sont pas encore validés par Peugeot.

 

 

Pour continuer dans les citadines Françaises, impossible de passer à côté de la Citroën DS3 Cabriolet, elle aussi très attendue ! Le toit à lui tout seul a fait et continuera de faire couler de l’encre et à nourrir les critiques les plus acerbes. En effet, en ayant choisi un toit souple repliable. Le toit de la DS3 possède trois positions et est capable de se déplier en seize secondes jusqu’à 120 km/h.

Petite performance à noter, ce toit souple rétractable ne rajoute « que » 25 kg au poids total du véhicule (1 100 kg), ce qui laisse entrapercevoir une plaisir de conduite équivalent à celui de ses cousines couvertes. Ce toit sera disponible en trois teintes au choix : le noir, le bleu infini et le monogramme « DS ».

Produite à Poissy, la dernière-née de la gamme sera commercialisée dès le début d’année 2013 et disposant dès son lancement d’une version n’émettant que 99 g de CO2/km.

Maintenant, un petit détour vers les marques étrangères qui espèrent bien elles aussi s’installer
durablement sur le segment des citadines.

 

DACIA SANDERO 2

 

La marque Low Cost roumaine Dacia a présenté son Dacia Sandero 2. Dotée d’un design plus attractif, la Dacia Sandero a été remise au goût du jour après déjà 4 années d’existence. Pour cette seconde génération, de 60 à 70 % des pièces sont nouvelles.

Pour cette présentation au Mondial, le constructeur roumain a insisté sur sa nouvelle identité stylistique qui « évoque le sentiment général de qualité et de force. » On retrouve une nouvelle face avant grâce à une grille de calandre et des optiques redessinés. L’intérieur a été également revu avec une planche de bord carbone ave quelques touches de chrome. Côté équipement, les futurs acheteurs seront ravis puisque outre l’ESP monté en série, un limiteur/régulateur de vitesse et le
système multimédia à écran tactile apparu sur le Lodgy deviennent disponibles.

Du côté des motorisations, on note l’apparition d’un 3 cylindres essence de 900 cm3 90 ch avec des émissions retenues. Les prix, pour leur part, restent stables, avec une Sandero affichée à partir de 7 900 euro et la version Stepway à 10 790 euros.

 

OPEL ADAM

 

Si avec l’Adam, Opel voulait rappeler à notre bon souvenir les couleurs flamboyantes de certaines pommes, c’est pari gagné. En effet, une vingtaine d’Opel Adam étaient exposées, toutes de coloris et personnalisations différents. Conformément à la mode actuelle, la marque allemande a voulu souligner les possibilités quasiment infinies de la personnalisation.

« Seulement quelques exemples possibles parmi un choix de personnalisation pratiquement illimité » selon le porte-parole Opel.

Ses dimensions quasi-identiques à celle de la Fiat 500 voir de Mini la place l’Adam comme une concurrente sérieuse.

Et cette bataille se déroule aussi sur le terrain des tarifs. Opel a décidé de proposer des tarifs agressifs. Une Adam totalement configurée par son propriétaire pour un prix final inférieur à une Citroën DS3 par exemple.

DÉTAILS :

3 motorisations : le 1.2 Twinport de 70 ch, le 1.4 Twinport de 87 ch et 100 ch. 4 niveaux de finition (Adam, Jam, Glam et Slam)

 

VW – GOLF 7

 

C’est le jeudi matin que Volkswagen à présenté sa nouvelle Golf 7, futur fer de lance de la marque.

Une présentation à la hauteur de l’espoir porté en cette nouvelle mouture de la Golf. En effet, la marque allemande avait fait appel à Sébastien Ogier, prochain pilote officielle VW et Jacky Ickx, six fois vainqueur des 24h du Mans, vainqueur du Dakar et deux fois vice-champion du monde de F1, pour sa conférence de presse.

Cette septième génération a fait couler beaucoup d’encre avant même sa présentation officielle. En étant le modèle le plus vendu en concession sur ces 4 dernières années, il était normal que l’attente du public et des médias soit important.

Cette Golf 7 n’a pas subi de restylage de fond. Les dimensions globales ne changent que très peu (+ 6 cm de longueur et d’empattement, 2,8 cm de hauteur) mais elle gagne en confort en dynamisme.

Comme beaucoup de marques, VW a cherché à améliorer le comportement et le rendement général de la voiture. Avec une masse totale diminuée de 100 kg et une motorisation plus évoluée et diversifiée (sont prévus des blocs essence 1.2 TSI de 85 ch et 140 ch, les TDI 1.6 de 105 et 150 ch, ainsi que des versions électriques, hybrides rechargeables et GTI qui seront présentées ultérieurement. La consommation annoncée est de 3,2 l/100 km pour une émission de 85 g/km de CO2, soit une économie oscillant entre 7 et 23 %, selon les modèles. Avec un tarif équivalent aux modèles précédent, VW souhaite que sa voiture conserve le titre de modèle le plus vendue enEurope.

Titre qu’elle détient depuis 4 ans !

 

FORD FIESTA

 

La marque américaine a elle aussi restylé son best seller, la citadine Ford Fiesta. En présentant ce modèle revisité, Ford se montre prêt pour conserver sa 3ème place des ventes européennes.

En effet, elle voit arriver de nouvelles concurrentes aux dents longues, notamment la Renault Clio IV et la Peugeot 208. La mise à jour de la Fiesta se fait après 4 ans sans modifications. Si ce n’est pas une refonte complète du modèle, on notera les quelques retouches esthétiques mais aussi les nouveautés au niveau sécurité, motorisations et équipements.

Esthétiquement, la face avant reçoit la calandre qu’arborera la nouvelle Ford Mondeo qui participe grandement au côté sport de la voiture. Les optiques ont eux aussi été retouchés et sont désormais plus effilés et intègrent des phares à LED. L’arrière de la voiture ne subit cependant aucune retouche.

 

 

Toutefois, on trouve des innovations sur cette Fiesta avec notamment le système MyKey. Bienvenu dans le futur ! Explications : Les parents qui laissent par exemple les clés de leur voiture à leurs enfants jeunes conducteurs, ce système permet de paramétrer et contrôler la voiture afin d’interdire ou limiter certaines fonctions de la voiture (vitesse maximale, volume de la musique etc…).

Cette technologie directement importée des Etats-Unis où les jeunes peuvent conduire dès 16 ans, elle se résume en une clé maitresse retenant tous les réglages du conducteur principal.

Du côté des équipements, la nouvelle Fiesta est équipée du système SYNC qui gère l’ensemble des outils multimédia de la voiture (musique, radio, GPS) par commande vocale. Au niveau de la sécurité, l’Active City Stop fait son apparition. Ce système freine automatiquement la voiture à basse vitesse pour éviter les collisions en ville.

La motorisation de cette Ford Fiesta est également soignée. Elle hérite du 3 cylindres EcoBoost 1.0 l de 120 ch qui fut sacré par 11 records de consommation. Ce moteur est le moins gourmand de son segment !

Les premières livraisons devraient intervenir dès le mois de décembre.

 

FIAT – PANDA 4×4

 

Fiat a présenté la version 4×4 de sa Panda qui complète la gamme de la petite Fiat lancée il y a quelques mois.

Fiat a soigné la présentation de leur dernière née car c’était elle la star du stand Fiat ! Arrivée dans un show son et lumière sous les yeux du PDG de Fiat-Chrysler, la nouvelle Fiat Panda 4×4 descendait les marches comme pour assumer sa vocation et ses aptitudes de 4×4.

Mesurant 3,68m, elle affiche un gabarit ramassé malgré ses 4 roues motrices. A noter d’ailleurs que c’est la seule 4 roues motrices de son segment. Elle dispose de boucliers et bas de caisse renforcés et d’une hauteur de 1,60 m qui permettront aux courageux d’aller crapahuter dans les chemins.

Côté motorisation, Fiat propose deux moteurs : le 0,9 byclindre essence 85 ch et le diesel 1.3 multijet II de 75 ch.

 

ALFA ROMEO – MiTo

 

Partenaire officiel du Championnat du Monde Superbike depuis 2007, Alfa-Romeo a présenté jeudi une édition spéciale de sa citadine MiTo.

Pour souligner la sportivité de ce modèle spécial, les designers ont intégré des éléments spécifiques, tels que des jupes latérales, des extracteurs de pare-chocs arrière plus agressifs, des jantes en alliage de 18 pouces, un pédalier en aluminium et des étriers de frein Brembo peints en rouge. On retiendra les bandes latérales couleur titane courant le long de la caisse du plus bel effet. Enfin, le logo SBK (pour Superbike) orne le hayon.

 

 

Ce modèle sera équipé du moteur le plus puissant de la gamme MiTo, le 1.4l MultiAir de 170 ch qui permet d’atteindre le 0 à 100 km/h en 7 secondes. Une réelle performance pour une voiture de ce segment. Il affiche en outre une consommation moyenne de 4,8l/100km, soit l’équivalent de 139g/km d’émissions de CO2. L’Alfa Romeo MiTo SBK Limited Edition, produite à seulement 200 exemplaires, dont 15 pour la France, sera disponible début 2013.

 

Kia – Procee’d

 

Kia a présenté la deuxième génération de sa Pro Ceed, la version 3 portes de la compacte de la marque.

Affichant un style très agressif grâce notamment à une face avant revue. On notera le nouveau dessin des feux antibrouillard ainsi que les optiques dorénavant reliés à la calandre par des baguettes chromées. Kia n’a dévoilé que peu d’informations sur ce modèle même si le constructeur a précisé que la Cee’d bénéficiera des améliorations apportées à la berline cinq portes.

 

HYUNDAI – I30

 

Après avoir lancé sa gamme I30 il ya quelques moi, Hyundai la complète avec une version 3 portes. Le constructeur coréen souhaite toucher un large public avec un style moins agressif que sa cousine Procee’d de Kia.

Cette version 3 portes n’a subi que peu de modifications par rapport au modèle d’origine. On notera tout de même des changements au niveau du bouclier et du profil, obligatoire lorsqu’on décide de faire passer une auto de cinq à trois portes. Cet effet est notamment accentué par les portes plus longues de 170 mm. Les choix esthétiques ont été moins tranchants que ceux choisis par les designers de la Proceed de Kia qui possède un style plus agressif.

A l’intérieur, la Hyundai i30 3 a subi quelques modifications. Les passagers arrière disposent désormais de 38 mm de plus au niveau de l’assise mais doivent concéder 21 mm aux épaules.

Cette version 3 portes de l’I3O sera en vente dès la fin du Mondial de l’Auto. Du côté des motorisations, Hyundai mettra à disposition une version Diesel 1,6 litres de 128 ch avec une boite automatique ou à six vitesse. Une version coupée n’est pas envisagée.

Voila un rapide tour d’horizon des nouvelles citadines dévoilées ici au Mondial de Paris

 

Yantl DEROUSSEN

Photos : Gilles VITRY

 

Salons Sport

About Author

gilles