DAKAR 2013 : PASSER LA PREMIERE…

 

Passer la première…

Boucler le parcours du Dakar à sa première tentative, voilà un défi ardu mais accessible. Afin de mettre toutes les chances de leur côté, des concurrents venus de huit pays ont fait le déplacement pour le stage Dakar Europe. Les Sud-Américains sont quant à eux attendus le 10 novembre à Buenos Aires.

 

 

Atmosphère studieuse, cours magistraux et pratiques dispensés dans le silence.

Vendredi dernier à Issy-les-Moulineaux, on était encore loin des bivouacs du Dakar. Il s’agissait pourtant d’une journée décisive pour les 27 pilotes et copilotes néophytes sur le rallye, conviés à participer au stage Dakar Europe, où ils ont pu intégrer de nombreux conseils avant leur grand baptême du sable, à partir du 5 janvier prochain où sera donné le départ de la prochaine édition.

Reçus par Étienne Lavigne et David Castera, les candidats à l’aventure ont suivi durant toute la journée des sessions de formation consacrées à la préparation physique, au fonctionnement des instruments de sécurité, ou encore à la lecture du road-book et à la navigation en général.

Dans ce domaine, ils ont bénéficié des conseils et de l’expérience de Michel Périn, un des copilotes les plus titrés sur le rallye, avec trois victoires dans les années 90 et encore une 2ème place l’année dernière au côté de Nani Roma.

 

 

Parmi les stagiaires, Romain Souvignet a particulièrement été sensible aux explications détaillées de Michel Périn :

« Je suis assez peu habitué aux courses d’orientation, alors c’est très rassurant d’écouter ces petites astuces sur la navigation. Par exemple sur la préparation quotidienne du road-book, j’ai bien compris que le maniement du surligneur sera primordial pour passer une bonne journée sur la moto ».

Bien que Romain ne parte pas dans l’inconnu, après avoir déjà fréquenté le bivouac l’année dernière pour assurer l’assistance de deux de ses amis, il a de nouveau repris conscience de l’importance de certains détails dans la réussite de son défi.

« Le médecin qui nous a parlé a beaucoup mis l’accent sur la nécessité de rester concentré et efficace, même après avoir terminé sa journée de pilotage. Pour bien récupérer, il faut aussi être rapide pour se doucher, manger et aller se coucher. Je vais essayer de respecter cela. »

On ne peut que saluer cette excellente initiative des dirigeants d’ASO (Amaury Sport Organisation) et du Dakar, d’avoir imaginé ce stage pour les néophytes de l’Aventure, pour les apprentis-champion

Pareille expérience leur sera assurément salutaire en janvier prochain sur les pistes d’Amérique du sud…

C’est une évidence

 

Christian COLINET

Photos : ASO

 

 LE PARCOURS DU DAKAR 2013

Sport

About Author

gilles