WSBK: FINALES DE FOLIE DIMANCHE A MAGNY-COURS!

MAX BIAGGI

C’est évidemment dans la catégorie des à-ne-rater-sous-aucun-pretexte!  Dans toutes les catégories, le titre reste à jouer, sauf en Supersport où Jules Cluzel est Vice-Champion du Monde. En revanche, titre à décrocher  dans la série la plus prestigieuse, le Championnat du Monde Superbike (WSBK) où Max Biaggi (Aprilia) a quelques points d’avance sur la Kawasaki de Sykes et la BMW de Melandri.Grosse bagarre en vue…Et aussi en Superstock 1000 où un Français est en tête au général!

SPECTACLE DE HAUT VOL…  

 

BAGARRE DE STARS

 

Le WSBK est une formule magique.

Les motos sont très proches des hyper-sportives vendues en gand public, avec des moteurs de 1000 cc, les bagarres sont extrêmement intenses et les plus grands favoris ne sont pas systématiquement devant, pour la bonne raison qu’ils sont légion! 

Qui plus est, le WSBK se court sur deux épreuves par week-end, il reste donc 100 points à donner à un double vainqueur et si Biaggi a le moindre souci ou pépin, il ratera son sixième titre mondial. (Il a déjà au compteur quatre titres en GP et un en SBK).   

 

BAGARRE EN SUPERSPORT

 

Par ailleurs, les autres courses, Supersport, Superstock 1000 et Superstock 600 sont de vraies guerres civiles, entre de jeunes pilotes qui ne veulent qu’une chose, monter d’un cran l’année suivante sur une bonne moto.

Enfin, à la différence des GP, de très nombreuses marques sont en course, justement parce que ce sont les motos vendues au public qui sont sur le circuit et les retombées commerciales du SBK sont phénoménales.

Il ya aussi des pilotes français qui ont fait une belle saison.

 

SYLVAIN GUINTOLI

 

En WSBK, Sylvain Guintoli est huitième au Championnat et il a fait de très beaux chronos toute l’année, à l’instar de Loris Baz qui est moins bien placé (douzième) mais n’a pas fait la totalité du Championnat, puisqu’il remplace Lascorz, blessé.

Bonne nouvelle d’ailleurs, Loris a fait tellement bonne impression qu’il sera intégré au team officiel Kawasaki l’an prochain, au côté de Tom Sykes.

 

SYLVAIN BARRIER

 

Mais le duel le plus important du week-end sera peut-être en Superstock 1000, où le Français Sylvain Barrier (BMW) est en tête du Championnat du monde, mais avec seulement trois points d’avance sur l’Italien Eddi La Marra (Ducati).

Bref, aucune hésitation, Magny-Cours est au centre de la France et donc jamais loin, c’est un vrai joli week-end à ne pas louper.

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS SBK

Moto Sport

About Author

jeanlouis