PHARAONS: SCHLESSER,DEUXIEME JOUR EN BLEU…

 

Le Rallye des Pharaons est parti du pied des Pyramides de Gizeh lundi matin. Une trentaine d’autos et camions, une soixantaine de motos et quads, c’est un chiffre de réussite, sans être phénoménal, le Rallye du Maroc recevra beaucoup plus de concurrents. 

Mais même si les Pharaons comptent pour le Championnat du Monde auto et moto de Rallye-Raid, il ne faut pas oublier que la situation politique (et donc religieuse) du pays n’est pas forcément rassurante, même si l’armée égyptienne protège les concurrents avec beaucoup d’efficacité et si l’on ne note pas d’hostililité envers les étrangers, on sait que les Frères Musulmans, seule force existante organisée en dehors de l’armée, ne sont pas toujours de grands rigolos…

DEBUTS TIMIDES POUR SCHLESSSER, EN FANFARE POUR BARREDA

 

AL MUTAIWI,LEADER DU PREMIER JOUR

 

Ce qui est en jeu pour Schlesser, déjà Champion du Monde 2012 en catégorie deux-roues motrices, c’est le titre scratch, toutes catégories confondues. 

Il n’y a que huit petits points entre le Qatari Khalifa Al Mutaiwei, au volant d’une Mini X Raid officielle louée à prix d’or (un billet de quatre cent mille…) et Jean Louis Schlesser dans ce classement scratch.

L’ennui c’est que ce lundi, Schlesser, qui dira que cela lui est déjà arrivé à la Baja de Aragon, s’est retrouvé sans batterie au bas d’une dune… Il venait de reculer pour attaquer le monstre et… plus rien… 

C’est Patrick Sireyjol qui l’a redémarré en le prenant en remorque.

Et dans l’histoire, Schless’ a pris 22  minutes de retard sur son adversaire direct..

Al Mutaiwei gagne donc l’étape devant Régis Delahaye et Patrick Sireyjol. Schless’ est sixième.

En moto, doublé Husqvarna.

 

JOAN BARREDA (HUSQVARNA)

 

En fait, la nav était tellement compliquée (Al Mutaiwi reconnaît que c’est son navigateur, Schultz, qui a gagné l’étape en auto…) que les motards se sont un peu regroupés.

Barreda étant part huitième, il met un coup de gaz vers l’arrivée et prend cinq minutes à son coéquipier Paulo Gonzalves.

 

JORDI VILADOMS

 

La vitesse des Husqvarna est impressionnante dit Jordi Viladoms (KTM),troisième de l’étape. 

Frétigné n’est pas là, il s’est cassé deux côtes en faisant du VTT avant de partir…  Dommage.

SCHLESSER REMET LES CHRONOS A PRESQUE ZERO

 

SCHLESSER ET ZHILSTOV,DUO DE CHOC

 

Bien entendu, Schlesser est déchaïné par ce qui lui est arrivé la veille.

J’imagine juste l’état du Jean Louis à l’arrivée!

Un con de court-jus…

J’imagine aussi l’ambiance dans le buggy le lendemain, mardi.

Parce qu’un Schlesser survolté et en rage, ça envoie du très lourd et son bijou bleu prend fastoche 200 km/h!

Et du coup, il reprend seize minutes à son adversaire Qatari, qui est d’ailleurs troisième de la journée, Sireyjol est second. 

Au classement général, Schlesser est maintenant second au général, il était sixième la veille, avec mardi soir encore un petit  5’40 de différence. A signaler en cinquième

Sireyjol est trois, à 7’38 », Delahaye quatre à 16’25.

Le communiqué officiel nous apprend que  le Team Dessoude s’est mis en évidence dans cette étape. L’équipage italien équipé du Buggy Juke (moteur BMW préparé par Jean-Marc Schmit), avec dans l’habitacle, Michele Cinotto et Fulvio Zini terminent à la 5ème place. 

Cette information ci-dessus est donnée sous leur responsabilité, nous n’en trouvons pas trace dans les classements dipsonibles à 18h29…

 

LE PARCOURS 2012

 

 

MOTOS: DOUBLÉ KTM…

 

JORDI VILADOMS,KTM

 

Hier un doublé Husqvarna a laissé les KTM sur place…

Revanche aujourd’hui avec un doublé autrichien côté moto, ibéro-polonais chez les pilotes, Jordi Viladoms gagnant la spéciale devant Przygonski. (Qui se prononce toujours comme ça s’écrit, c’est quand même simple…).

Viennent ensuite les Husqvarna de Gonzalves et Barreda. 

Tout ça arrive dans un mouchoir, les tarmos serrent les rangs parce que la nav’ est carrément ardue, et on envoie vers la fin, quand on sent que l’on lit bien la piste (et le road book!). 

Un peu plus de trois minutes entre le vainqueur et le quatrième, après trois heures et demie de course à pas loin de cent de moyenne, pas mal les mecs, ils savent l’essorer la poignée de gaz! 

 Barreda est donc toujours en tête au général, 3’40 devant la KTM de Viladoms, puis vient la Husky de Gonzalves dix petites secondes derrière, le quatrième est Przygonski (Jakub pour les intimes) à 5 minutes et enfin Ullevaster (KTM) est cinq à 12 minutes.

 

CAMILIA LIPAROTI

 

Le premier Français est une Franco-Italienne, qui roule en quad, Camelia Liparoti, classée 23ème au scratch.

Rappel: tout cela se joue derrière le titre mondial, puisque Marc Coma (KTM) qui ne roule pas les Pharaons, est déjà Champion du Monde…

Demain, étape 3 : Tibnyia – Abu Mingar avec 426 km en spéciale  et 159 km de liaisons.

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS ORGANISATION.

 

Moto Motocross Rallye-Raid Sport

About Author

jeanlouis