VICTOIRE HISTORIQUE DE L’ALLEMAGNE AU MOTOCROSS DES NATIONS! FRANCE SIXIEME

 

C’est donc l’Allemagne qui aura eu le formidable bonheur de détrôner les USA dans cette compétition, la plus prestigieuse au monde, qu’ils ont gagné 22 fois depuis 1981, dont sept fois de suite jusqu’à l’an dernier… Il est vrai que le terrain, l’abominable sable de Lommel, n’est fait que pour les nordiques, Belges, Néelandais ou Allemands, encore que l’Italien Cairoli ait gagné une manche. Quand même, quand on sait qu’en plus, l’Allemagne n’avait JAMAIS gagné ce MXDN, c’est un coup de tonnerre dans l’univers du cross. Bravo à Max Nagl, Ken Roczen et Marcus Schieffer. La Belgique est seconde, les USA sont  troisièmes. La France termine à une pauvrette sixième place…

ROUTE 66 FATALE AUX USA…

 

KEN ROCZEN, LE TUEUR ALLEMAND

 

C’était pourtant la 66ème édition de cette course, chiffre qui aurait dû porter bonheur aux USA.

Mais quand la route 66 est couverte de sable, et pas n’importe lequel, celui de Lommel est lourd comme du plomb, les meilleurs pilotes du monde (en terrain normal) doivent laisser passer le train de la gloire.

Quand même, l’addition est salée.

On pensait bien que les Belges arriveraient peut-être à coincer les USA, mais les allemands!

DESALLE ET LA BELGIQUE SONT BATTUS A DOMICILE

En plus, je viens de vérifier, l’Allemagne n’avait jamais gagné le MXDN.

Bravo les chpountz!

Pour la France, l’addition est cruelle aussi.

PAULIN ET LA FRANCE ONT MIS LA BARRE…TROP HAUT!

C’est simple, TOUS les favoris lui sont passés devant.

Allemagne, Belgique, USA, Pays Bas, Italie…

On était encore troisième après deux courses, et la dernière a tout mis en l’air…

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS YOUTHSTREAM

Lisez ci-dessous le papier de Pascal Haudiquert.

La France sixième à Lommel

L’édition 2012 du Motocross des Nations a été conforme aux prédictions, à savoir que les courses ont été très difficiles dans les sables de Lommel qui ont été particulièrement rudes pour les pilotes. Rares sont ceux qui n’auront pas chuté ce weekend, et nos trois mousquetaires sont eux aussi allés gouter à un moment ou un autre ce sable si hostile.

 

OLIVIER ROBERT ET L’EQUIPE DE FRANCE

 

 

Olivier Robert l’avait prédit, la lutte pour le podium serait rude mais pas impossible. Pour preuve la France était troisième du classement provisoire après les deux premières manches, mais dès le départ de l’ultime course du jour on comprit quand Xavier Boog se retrouva bloqué derrière un pilote au sol que les choses seraient difficiles ! Sixième tout près des Pays Bas et de l’Italie qui ratent eux aussi le podium de peu, les tricolores ont tout donné pour obtenir les meilleurs résultats possible et justifier la confiance mise en eux par la Fédération. « Gautier s’est arraché dans l’ultime course pour que nous mettions un pied sur le podium, ce qui fut le cas jusqu’à ce qu’une chute lui fasse perdre du temps. Il m’a encore surpris ce weekend, le maillot de l’Equipe de France lui va vraiment bien ! C’est clair qu’il y a eu trop de chutes cette année, mais on ne peut en vouloir aux pilotes car ils ont vraiment tout donné sur un circuit très difficile ; on visait le podium et on y a cru un moment, maintenant terminer sixième ou quatrième c’est pareil et il va falloir analyser le pourquoi de ces chutes. Comme ses équipiers Xavier a tout donné, malheureusement en rentrant en vingt cinquième position sur la grille son chat noir ne l’a pas quitté, quand un autre pilote a chuté au troisième virage juste devant lui dans l’ultime manche J’aurais été déçu si les pilotes n’avaient pas fait ce qu’il fallait, ce qui n’a pas été le cas; la Fédération avait à mis à notre disposition tout ce qu’il fallait, l’entente au sein du groupe a été superbe, et on pense déjà à l’an prochain » confiait Olivier Robert en fin de journée.

GAUTIER PAULIN

Du trio sélectionné, le plus performant aura été Gautier Paulin (450 Kawasaki KRT) toujours aussi impressionnant dans cette course par équipe. Second de la manche MX1/MX2 derrière Antonio Cairoli, la référence de la catégorie MX1 dans le sable, Gautier était bien parti pour obtenir un résultat similaire dans la manche MX1/Open puisqu’à mi course il passait l’Américain Justin Barcia pour le gain de la troisième place. Une grosse chute peu après lui fera perdre pas mal de temps et cinq places, Gautier ramenant au total dix points à la France.

 

MARVIN MUSQUIN

Pour son ultime sortie sur une 250 dans cette compétition du fait de la limite d’âge FIM, Marvin Musquin (250 KTM Red Bull) n’aura pas connu la réussite escomptée, éprouvant quelques difficultés à retrouver ses automatismes sur cette piste ou il avait triomphé en 2009. Bien parti dans la manche MX1/MX2, il perdra du terrain en début de course avant de chuter assez fort et de se retrouver dix-neuvième ; plus dans le rythme dans sa seconde manche où il prend la onzième place, Marvin est reparti un peu frustré de ces Nations.

XAVIER BOOG

Dernier appelé dans l’équipe, Xavier Boog (450 Kawasaki KRT) a tout donné pour essayer de regagner le terrain perdu en début de course, par la faute de départs catastrophiques. Revenu dixième de la manche Open/MX2, il ne connaîtra pas la même réussite dans la manche MX1/Open en se retrouvant bloqué derrière un pilote en début de course ; perdant beaucoup de temps à relancer son moteur, il reviendra seizième d’une course disputée sur un terrain labouré par les essais et les courses.

Rendez vous est d’ores et déjà pris pour l’an prochain, ou l’épreuve se disputera à Teutschenthal (Allemagne) sur un terrain ‘classique’.

A Lommel, Pascal Haudiquert pour la Fédération Française de Motocyclisme (photo P.Haudiquert/Mediacross)

Moto Moto - Tout Terrain Sport

About Author

jeanlouis