MOTOCROSS DES NATIONS: FRANCE CINQUIEME DES QUALIFS

GAUTIER PAULIN QUATRIEME EN MX1

Cinquième à l’issue des courses qualificatives du 66ème Motocross des Nations, l’Equipe de France a atteint l’objectif que lui avait fixé aujourd’hui Olivier Robert, son coach. Objectif  le podium à l’issue des trois courses au programme de la journée de dimanche.

Circuit sablonneux à la réputation ‘historique’ Lommel a une fois de plus posé quelques soucis aux pilotes, qui ont du s’adapter aux incessantes évolutions du sable pour obtenir de bons résultats. Les pluies matinales n’ont rien arrangé aux conditions, et c’est sur un sable de plus en plus défoncé, tantôt meuble et tantôt ferme que les courses se sont déroulées.

SABLE AU CLAIR!

MARVIN MUSQUIN,QUATRIEME EN MX2

En fait, les qualifs se font sous formes de courses, pas un par un… 
En MX1,  Gautier Paulin (450 Kawasaki KRT) a perdu quelques places dans le premier virage, il est  huitième au premier tour et  prend un rythme de plus en plus élevé au fil des tours.
Septième à mi-course, il gagne trois places en fin de course en prenant le meilleur sur le Néerlandais De Reuver, l’Américain Dungey et le Russe Bobryshev dans le dernier tour.
Quatrième, il assure le premier bon résultat de l’Equipe.
 
Puis  Marvin Musquin (250 KTM Red Bull) entre en piste.
 Dans le top quinze peu après le départ, Marvin revient au septième rang, livrant une course similaire à celle de Gautier.
Il gagne successivement trois places pour rejoindre l’arrivée au quatrième rang et assurer ainsi une bonne qualification de l’équipe puisque seuls deux résultats étaient retenus aujourd’hui.

XAVIER BOOG

 
 Prenant le départ de la manche Open sans réel enjeu puisque ses équipiers avaient assuré cette qualification, Xavier Boog entrait en tête dans le premier virage, ressortant en troisième position après avoir été un poil trop prudent. Sur une piste bien détruite après trois séances d’essais et deux courses, Xavier allait se faire désarçonner et se retrouvait courant à côté de sa moto, comme Mamola le fit en vitesse il y a quelques années ! Le temps de remonter en selle Xavier pointait huitième, mais après quelques tours la boucle arrière du cadre touchée dans la chute lâchait et l’obligeait à abandonner.
 

S’il faudra éviter dimanche d’abandonner dans la mesure ou cinq des six résultats sont comptabilisés, cette première journée aura confirmé que les tricolores ont leur mot à dire pour le podium.

Olivier Robert, le manager de l’Equipe de France est lucide mais raisonnablement confiant.

 

OLIVIER ROBERT VU PAR NOS CONFRERES DE MOTO VERTE

 

« Cinquième, c’est ce à quoi je m’attendais mais il faut qu’on continue à progresser demain dimanche. Les Belges, les Allemands, les Hollandais et les Américains ont montré qu’ils étaient là et bien là, et il va vraiment falloir s’arracher pour monter sur le podium. J’avais donné comme directive aux pilotes de ne pas faire de tour chrono aux essais, et d’y aller crescendo sur ce circuit de Lommel si spécifique, ce qu’ils ont tous fait. Gautier a été égal à lui même aux Nations, c’est un pilier de l’équipe qui sait ce qu’il doit faire. Marvin a progressé tout au long de la journée, il a pris un bon rythme en course et il lui a manqué un bon départ pour faire mieux, maintenant demain il faudra se faufiler avec la 250 au milieu des 450. Xavier il faut qu’il roule à son vrai niveau, il est parti quasiment en tête mais n’a pas été trop à l’aise dans les premiers tours ; le fait qu’il parte devant démontre combien il est motivé. Je suis raisonnablement confiant, si tout le monde progresse encore demain et finit ses manches un podium est possible »

 Classement des qualifs: 1 Allemagne, 2? Belgique, 3 Italie. 

A Lommel, Pascal Haudiquert pour la Fédération Française de Motocyclisme (copyright photos Haudiquert / Mediacross)

Moto Motocross Sport

About Author

jeanlouis