KARTING : UNE EDITION DES 24 HEURES DU MANS 2012 A NE PAS MANQUER

24 Heures Karting au Mans : l’édition à ne surtout pas rater !

 

Les 24 Heures Karting constituent déjà habituellement une épreuve totalement unique en son genre, car il s’agit de la plus grande course d’endurance au monde ouverte aux « vrais » karts de compétition. Cette année, l’environnement 100% passion de la Fête de l’ACO, avec son cortège de compétitions auto, moto et superkart sur le Circuit Bugatti voisin, valorisera encore davantage l’événement.

Mais les concurrents de cette 27ème édition auront en plus l’insigne honneur de clôturer un chapitre important de l’histoire du Karting. En 2013, les 24 Heures délaisseront en effet les 1200 mètres du légendaire Circuit Alain Prost, créé en 1976, pour s’installer quelques dizaines de mètres plus loin sur un nouveau complexe… qui ne tardera sans doute pas à devenir, lui aussi, un mythe !

Gagner les 24 Heures Karting, c’est quelque chose !

Demandez à Sébastien Bourdais, vainqueur en 1996, ou à Romain Dumas et Bruno Tréluyer, qui s’y sont essayé respectivement 14 et 15 ans avant de triompher sur le grand circuit de la Sarthe au volant d’une Audi officielle !

Les 24 Heures Karting accueilleront comme chaque année la fine fleur de l’endurance et des karts sans boite de vitesses dans deux catégories :

Le Groupe 1 reprend la réglementation internationale KF2 (125 cm3 2 temps, 34 chevaux), également en vigueur en Championnat du Monde CIK/FIA. Dans le Groupe 2 des « coupes de marques », les châssis et pneumatiques sont identiques à ceux du Groupe 1, mais les moteurs, essentiellement des Rotax Max, sont un peu moins puissants (30 chevaux).

On a coutume de comparer ces deux catégories aux protos LMP1 et LMP2 de l’automobile, mais la différence chronométrique est nettement plus faible. Les karts du Groupe 1 tournent environ une demi-seconde au tour plus vite, mais c’est suffisant pour que l’on cherche parmi eux les grands favoris.

 

 

Que l’on regarde le palmarès des dernières éditions ou le classement provisoire de l’Euro Endurance Série, le nom de Sarthe RTKF Sodikart revient comme un leitmotiv.

L’équipe locale chère à Claude Jamin engage comme les années précédentes le kart n°1, en tête du championnat, et le n°72, qui a gagné les 24 Heures en 2011. L’équipage du 1 a fière allure avec les anciens vainqueurs Anthony Abbase, Charles Fiault et Antoine Poulain associés à Antoine Lepesqueux, 2ème l’an passé.

Au volant du 72, on retrouvera les vainqueurs en titre Maxime Bidard et Adrien Bloyet, rejoints par William Westerloppe et Sébastien Ranbaut.

Mais Sarthe RTKF devra se méfier d’un pilote qui mérite toujours son surnom de « Tom Kristensen du karting » puisqu’il vise un neuvième succès aux 24 Heures ! Le pilote de Longues-sur-Mer (Calvados) est de retour chez La Manche Kart mag aux côtés de Rabineau, Granju et Ponsart.

L’équipe Normande célèbre pour son n°50 aligne cette année un deuxième équipage dans la catégorie reine avec un quatuor de jeunes talents aux dents longues qui portera le n°100.

 

 

 

Parmi les autres vainqueurs potentiels, on surveillera Cotentin Intermarché, titulaire de deux victoires au Mans, ainsi que Calvados Technikart, 2ème de l’Euro Endurance Série et Sarthe GTL Energy Corse, l’équipe qui monte. En Groupe 2, la structure Technikart fait figure d’épouvantail avec plusieurs équipages à la fois rapides et expérimentés, dont Nantes, 2ème en 2011, et l’Eure qui caracole en tête de la catégorie dans l’Euro Endurance Série.

N’oublions pas les toujours redoutables Britanniques de Brands Hatch Screenvyn, le team Belinois-Jac Kart du quadruple vainqueur Jacques Gautier ou La Rochelle Malevaut Sport et son moteur Vortex Rok. L’équipage La Hague DSM, qui respecte la parité hommes-femmes, est un autre candidat au podium.

Le Team de l’Ile de la Réunion perpétue une longue tradition de concurrents venus du bout du monde pour disputer les 24 Heures. Enfin, l’inusable Jacky Foulatier fêtera sa 24ème participation, rejoignant ainsi son confrère journaliste François Hurel au rang de co-recordman.

Le Directeur de la Publication de Kart mag avait remporté l’épreuve en 2006, l’année des 2004 kilomètres, un record de la distance qui ne demande qu’à être battu cette année…

Samedi 29 septembre à 15 heures, après les toujours très attendues démonstrations de Kart Légende, les 29 concurrents s’élanceront pour deux tours d’horloge plus indécis que jamais.

 

ROMANE DIDIER

Photos : KART MAG et Romane DIDIER

 

 

Karting Sport

About Author

gilles