ISDE: LA FRANCE DOMINE LE MONDE DE L’ENDURO..

CHRISTOPHE NAMBOTIN (KTM) MEILLEUR TEMPS SCRATCH

Les Championnats du Monde par équipes d’enduro, qui se courent sur six jours d’affilée, en Allemagne, ont connu hier une journée très… « Franzözische » puisque les trois équipes françaises ont toutes gagné dans leurs Trophées respectifs. Et du coup, l’équipe junior, qui roule avec un pilote de moins, Kevin Rohmer a abandonné hier, a même réussi à remonter de la quatrième à la seconde place au général, avec 38 secondes de retard sur les « brits ».  Les Françaises, emmenées par Ludivine Puy ont carrément pris le large… Bref pourvu que ça dure…

 LE TERRAIN C’EST VERDUN, LA FRANCE SE DEFONCE…

LUDIVINE PUY PASSE LES ORNIERES COMME DE LA DENTELLE

En fait, les pilotes ont repris la même piste que la veille.

Complètement défoncée, avec ornières de folie, racines bien glissantes et évidemment en oblique qui vous envoient valdinguer dans les arbres, les montées devenues impossibles, la piste est une vraie merde.

Mais les pilotes français connaissent ce genre de terrain, il ya quelques enduros classiques en France où ce genre de condition est permanent…

Ludivine Puy (Gas Gas) remporte toutes les spéciales en catégorie féminine, et ses copines  Audrey Rossat et Blandine Dufresne assurent comme des malades, du coup, l’avance sur les « ozies », les Australiennes, est passée à plus de treize minutes.

UN TROPHEE QUASIMENT A 100%

RODRIG THAIN (HONDA) DU TEAM TROPHEE

Le Trophée est la discipline la plus prestigieuse, qui se court avec six pilotes.

Les Français ont quasiment tout gagné, le scratch avec Nambotin,  Renet et Meo ont aussi remporté leurs catégories.

Il ya trois catégories en Trophée, les pilotes ne courent pas tous sur la même cylindrée.

Et pourtant, tout le monde ou presque est allé au tas, et en spéciale en plus! C’est dire que ce mardi, les Français avaient la rage…

Bilan, l’Equipe tricolore est en tête avec douze minutes d’avance sur les Australiens et, même si cela est officieux puiqu’il s’agit d’un Championnat par équipes, les quatre meilleurs scratches individuels sont détenus par des pilotes français, Pierre Alexandre Renet, Antoine Meo, Christopghe Nambotin et Johnny Aubert.

Christophe Nambotin résume la journée… « On a fait un très bon début de journée, on a attaqué très fort d’entrée de jeu avec quatre pilotes premiers au scratch. J’ai fait un super premier tour, quelques petites erreurs dans le deuxième mais je gagne la journée ça fait plaisir. On est en tête avec une belle avance il faut tenir bon. »

 LES JUNIORS SUR UN NUAGE…

MATTHIAS BELLINO (HUSABERG) FAVORI DU PUBLIC EN JUNIOR

C’est peut-être l’équipe la plus méritante du jour.

On comprend que sur un Championnat par équipes, quand il en manque un sur quatre, les autres doivent faire le boulot du manquant et obtenir des résultats de folie!

C’est ce qu’ils ont fait.

Jérémy Jolly, Mathias Bellino et Alexandre Queyreyre ont enfilé les victoires en spéciales comme des perles.

Mathias est un gros favori des spectateurs, il gagne le scratch mais surtout dans un style époustoufflant, bref du spectacle et des chronos de folie.

Bilan, mardi soir, le team Junior est remonté de quatrième place à la deuxième, avec seulement trente huit secondes de retard sur les godons (les anglais, pardonne moi lecteur, marin et petit fils de marin, et rugbyman en plus,  l' »Anglois » est toujours l’ennemi que l’on doit courir sus! )

Jérémy Jolly à l’arrivée… « On a essayé de partir sur un élan différent après les problèmes que l’on a malheureusement eu hier. Je perds du temps dans la première ligne à cause d’une chute mais ensuite on a tous roulé fort pour remporter la journée. On a repris beaucoup de temps à nos adversaires, j’espère que ça va continuer comme ça. »

Nous aussi!

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS FRED CCY-FFM

Résultats après deux jours:  

Trophée:
1 France.-2 Australie à 12’00.-3 Italie  à  16’58

Juniors:
-1 Angleterre.-2 France à 0’38.-3 USA  à 6’38.

Féminines:
-1 France.-2 Australie  à  13’54.-3 Allemagne à 22’13.

 

Moto Moto - Tout Terrain Sport

About Author

jeanlouis