GRAND PRIX DE FRANCE DE F1. STEPHANE CLAIR ‘’ ON CONTINUE ‘’

Alors que Madame la Ministre des Sports, Valérie Fourneyron, a opposé ce mardi une fin de non-recevoir à Nicolas Deschaux, le Président de la FFSA ( Fédération Française du Sport Automobile) confirmant ce que tout le monde supposait, à savoir le non engagement de l’Etat aux côtés des deux projets  concernant le retour d’un Grand Prix de France de Formule1 au calendrier international, Stéphane Clair, le directeur du circuit Paul Ricard avec qui nous nous sommes entretenus tard ce mardi soir, ne désespère pas de cette annonce

Explications :

« On continue. On est certes déçu que le gouvernement n’ait pas envie de soutenir le sport automobile et le retour au calendrier du GP de France  . En effet, on va continuer notre collaboration avec la  FFSA pour tenter de faire avancer notre projet. Lequel n’est pas mort, loin de là.  D’autre part, il faut bien le reconnaitre, on est rassuré que la Ministre ne nous interdise pas de tout faire pour parvenir à mettre sur pied un GP de France car si l’État ne nous soutient pas il ne nous empêche nullement de poursuivre notre projet. »

Et Stéphane Clair, enchaine :

« Pour nous et même si cela peut faire rire, c’est un  peu une victoire d’étape. Un préalable. Effectivement, la Ministre  aurait pu indiquer qu’elle mettait son véto  à la mise sur pied d’un GP de France. Et de ne pas avoir, de ne plus avoir de GP en France. Il n’en est fort heureusement rien. Nous, malgré tout,  on regrette que l’état ne s’implique pas mais je le répète il ne nous interdit pas de continuer à vouloir organiser un GP de France. «

Et Stéphane de nous préciser :

« Maintenant que les choses sont claires, on va passer à la phase suivante. Pour nos partenaires cela va nous faciliter la tâche car il n’y a plus compétition avec Magny cours. Car leur candidature sans le soutien de l’état semble tomber à l’eau. Et vis-à-vis de  nos partenaires, il n’y a donc plus de dualité et pour le projet du Paul Ricard, c’est plutôt bonne nouvelle. Un obstacle de moins à la réussite  de notre dossier. »

Stéphane Clair, ajoute :

«  Dès demain, on reprend contact avec la FFSA. Puis ensuite avec Bernie Ecclestone et la FOM pour 2013. Il demeure un espoir car il y a toujours une place de libre dans le pré-calendrier 2013, les  24 et 25 aout »

Et quid, côté financement ?

Stéphane Clair, reprend :

« En ce qui concerne les finances, outre les collectivités locales avec à leur tête le département du Var, la  Communauté  d’agglomération de Toulon-Provence- Méditerranée et les communes sud Ste Baume sans oublier la Chambre de Commerce du Var, nous soutiennent tous à fond. »

Mais au fait sur quel budget, sur quel somme, quel montant, le projet Varois repose- t ’il ?

Stéphane nous confie :

«  Notre Budget atteint 30 millions d’€ pour 2013 »

Et il nous lâche :

«  Nous avons des engagements pour 5 GP et ce tous les deux ans  »

Revenant brièvement sur l’annonce de Madame la Ministre des Sports, Stéphane, ajoute :

«  Sincèrement et très franchement, on ne s’attendait  pas à une aide de sa part mais on espérait recevoir un encouragement »

Stéphane considérant qu’une nouvelle page de l’album GP de France s’ouvre :

« A partir du moment, ou elle s’est volontairement mise hors-jeu, laissons maintenant les pros entrer en jeu et poursuivre notre action. A ce sujet, on va donc modifier notre structure juridique et sortir l’état de notre GIP. Et,  trouvé rapidement les moyens que l’état ne soit plus lie avec ce GIP.

Stéphane Clair, concluant :

« On va donc poursuivre outre le GIP avec des partenaires privés et que nous avons et qui souhaitent vraiment s’investir et qui attendaient de connaitre la situation par rapport à la position de Magny  cours. »

Sans vouloir opposer les deux dossiers, il semble bien ce mardi soir que si GP de France il doit de nouveau avoir un jour prochain, ce sera au Paul Ricard ou rien.

Car hélas l’intéressant projet de Magny cours qui incluait la totale rénovation des installations – et qui elle est votée localement – sans le soutien et l’aide de l’état, il semble malheureusement peu probable qu’en Nièvre, on puisse soutenir financièrement le GP de France du retour.

Questionné récemment, Jean Pierre Rossignol le Président de la Chambre de Commerce de Nevers avait considéré qu’il pouvait éventuellement cautionner un possible déficit de 2 à 3 million d’€ ! Mais sans l’aide de l’Etat, que peux faire Magny cours ?

A Serge Saulnier que nous avons contacté tard ce mardi soir – en vain – de répondre à cette délicate question…

Un mot enfin pour dire que ce week-end, le circuit Paul Ricard aura des allures de GP.

En effet, à l’occasion de la manche Française des WSR (World Séries Renault), avant dernière épreuve de la saison 2012, la F1 sera à l’honneur

Tourneront en effet, les Red Bull-Renault, les Lotus-Renault de GP avec quelques têtes d’affiche : Romain Grosjean, Jean-Éric Vergne, Jules Bianchi, Jérôme d’Ambrosio.

Et, ‘’ cerise sur le gâteau ‘’ un certain … Alain Prost tournera lui, au volant de l’ancienne monoplace Lotus de l’inoubliable pilote Brésilien Ayrton Senna da Silva Le circuit Provençal retrouvant ainsi un air et un petit parfum de GP !

Pareil bonheur a eu lieu à Magny cours, il y a deux semaines, ou se sont déroulés les fameux ‘rookies’ tests, avec la présence de trois écuries de premier plan : Ferrari, Mercedes et Force India.

Sans oublier la présence dans les stands d’un certain … Schumi !

Michael Schumacher étant venu superviser les tests de la Mercedes…

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : Raymond PAPANTI – Patrick MARTINOLI – Bernard BAKALIAN  et Autonewsinfo

 

Circuits FFSA GP France F1

About Author

gilles