SIX H DE SPA CLASSIC: DU GRAND SPECTACLE NON-STOP A FRANCORCHAMPS

 LA COURONNE DE LAURIERS COMME A LA BELLE ÉPOQUE DES COURSES D’ANTAN…

 

Si l’épreuve d’endurance pour voitures GT et Tourisme constituait le menu principal de ce copieux week-end Ardennais à Spa-Francorchamps, en entrée déjà une série imposante  d’épreuves avec des véhicules historiques en tout genre, avaient de quoi servir d’amuse-gueule pour les spectateurs friands de types de confrontations entre voitures d’une autre génération et non sans avoir marqué l’histoire pour certaines réalisations présentes.

Avec 650 véhicules inscrits et 1.000 pilotes à leur volant, les SPA 6 HOURS – à ne pas confondre avec l’épreuve WEC du même nom mais pour Prototypes LE MANS – le circuit de Spa-Francorchamps, se retrouvait transposé quelques décennies en arrière, grâce surtout au matériel de pointe, on s’en serait douté, venu majoritairement d’Angleterre. Évidemment

Car si  la perfide Albion peut se targuer d’être le berceau du sport automobile, elle regorge aussi à ce jour du plus grand patrimoine de véhicules de compétition, et ce toutes disciplines confondues, sans lequel des épreuves d’envergure, telles entre autres les SPA 6 HOURS, seraient tout simplement irréalisables.

Pour la plupart des pilotes venant d’outre-manche, Spa reste en effet une des dernières occasions après leur célèbre GOODWOOD REVIVAL, afin de mettre en valeur  leurs qualités de pilotes et de bichonneurs de voitures historiques de compétition.

De quoi s’offrir et offrir au public un  week-end mythique sur le toujours très apprécié toboggan ardennais.

 

 

SPA 6 HOURS:UNE COURSE PHARE….ET AUX PHARES!
_____________________________________________

 

Si au total, douze épreuves étaient inscrites au copieux programme historique de Spa Francorchamps, la course, la plus attendue, restait incontestablement l’épreuve disputée sur une durée de 6 heures et partiellement à la lueur des phares.

Avec des pilotes de rang au départ tels que les toujours aussi rapides Emanuele PIRRO, Klaus LUDWIG, Jürgen BARTH, Claudia HÜRTGEN, Frank STIPPLER, Hervé REGOUT, José CLOSE, Allard KALFF, David HART ou John HUGENHOLTZ, cette  course d’endurance disputée sur un quart de tour d’horloge, ne pouvait gagner qu’en intensité et en qualité et ce au vu du matériel mis à leur disposition.

Avec pas moins de … neuf exemplaires de l’inoubliable FORD GT40 et aussi neuf autres … FORD SHELBY MUSTANG 350 GT et une CHEVROLET CORVETTE GRAND SPORT et deux JAGUAR TYPE E,  particulièrement bien affûtées, en ce qui concerne les voitures les plus puissantes, l’épreuve démarrait littéralement sur les chapeaux de roues dès le feu vert.

 


Si l’équipage gréco-britannique Voyazides-Hadfield évidemment au volant d’une FORD GT40, prenait d’emblée la tête, dès le troisième tour, la CHEVROLET CORVETTE GRAND-SPORT des Hollandais, Campagne-Kalff, prenait le relais pour s’octroyer une avance substantielle. Laquelle atteignait… 37 secondes après une heure de course.

Quant au pilote vedette de l’épreuve, Emanuele PIRRO, le quintuple vainqueur des 24 Heures du Mans et ambassadeur AUDI SPORT, sur la FORD GT40 de son équipier Britannique, LYNN, il suivait au 4ème rang à près d’une minute de retard.

 

Une imposante armada de cinq FORD GT40 menaient d’ailleurs la vie dure à la CHEVROLET CORVETTE de tête mais qui du finalement quelque peu, baisser pavillon à la fin de la deuxième heure où les FORD GT40 imposaient leur rythme.

Six secondes séparaient  les deux FORD GT40 de tête emmenées par Voyazides-Hadfield et Lynn-Pirro (photo).

 

 

A la fin de la troisième heure, c’est-à-dire à mi-course et alors que la nuit commençait à tomber, laissant les concurrents lutter entre chien et loup, deux GT40 menaient toujours la danse mais cette fois avec changement de leader.

En effet, le jeune pilote espoir Néo-zélandais, Brendon Hartley, ancien pilote Renault 3.5 – 7ème en 2011 – et engagé en GP2 Séries cette année, de même qu’en sports-protos sur l’ORECA-NISSAN 03 à Spa et au Mans et qui sort d’un test Young Driver à Magny-Cours pour le compte de l’équipe MERCEDES et invité à courir cette épreuve de ‘’ Gentlemen’’ a pu démontrer toutes ses qualités de pilotage sur une FORD GT40 qu’il découvrait pourtant et qui pouvait bien avoir l’âge de sa grand-mère, pour se hisser au commandement qu’il conservera avec son équipier WILLS, jusqu’à l’entame de la dernière heure.

Quelques petits soucis techniques apparaissant malheureusement sur leur FORD GT40, véritablement menée à la cravache jusqu’alors.

Finalement c’est toute l’expérience de l’équipage chevronné et formé des très expérimentés, Voyazides-Hadfield qui leur permettait de triompher et de remporter ce classique d’endurance avec 1 tour d’avance sur la GT40 de Lynn-Pirro et la CHEVROLET CORVETTE Grand Sport, de Campagne-Kalff, bien revenus dans le coup pour le sprint final.

 

 

C’est FORD qui se tailla véritablement sa part de gâteau dans cette épreuve en plaçant cinq GT40 et une SHELBY MUSTANG 350GT parmi les dix premiers à l’arrivée d’une épreuve, qui d’année en année, connaît un succès grandissant grâce au spectacle de tous les instants offert au nombreux public, alléché par un tel plateau de rêve, avec tous ces bolides qui s’illustrèrent autrefois sur le tracé de Francorchamps.

 

PODIUM POUR JACKIE OLIVER EN TOURISME

 

Autre invité de marque régulier au classique historique Spadois. Jackie OLIVER au volant d’une BMW 1800 TISA.

Avec son coéquipier Shaw, avec lequel il se relaya durant une épreuve disputée sur une heure de course, le jeune septantenaire Oliver, en mis plein les yeux au public en enfilant les passages en courbes en glissade pour finalement échouer à une petite minute des vainqueurs, le duo Furiani-Hahne sur une  Alfa Romeo Giulia Sprint GTA !

Un sacré pilote qui compte notamment à son palmarès, une victoire  comme co-vainqueur aux 24 Heures du Mans avec Jacky Ickx en 1969.

Mais Jacky fut également un ancien pilote en F1 et remplaçant de Jim Clark chez Lotus à son décès accidentel en avril 1968, année ou il se classa 3ème au GP du Mexique pour rejoindre ensuite Mc Laren et BRM.

Vainqueur aussi aux 24 Heures de Daytona, aux 1000 Km de Spa et de Monza sur une Porsche 917 avec Pedro Rodriguez, non sans avoir gagné un Championnat CANAM aux USA !

Pour finalement co-fonder avec Ambrosio, Rees, Wass et Southgate, la défunte écurie de F1 ARROWS.
Soit une fort jolie carriére.

Pourtant, l’ami Jacky que nous côtoyons depuis des lustres, il se baladait quasi incognito dans le pit-lane et le paddock !

Comme quoi la gloire est vraiment éphémère…

Il est vrai qu’un célèbre dicton, nous rappelle que ‘’ Les cimetières sont encombrés de gens irremplaçables ‘’…

Pour les amateurs de courses historiques, la page est définitivement tournée pour cette année sur le mythique circuit Spadois mais tout le monde attend déjà l’édition 2013.

Et, avec impatience , tant le spectacle offert fut d’une fabuleuse qualité avec des bolides exceptionnels menés de main de maitre…

CLASSEMENTS
_____________
SPA 6 HOURS


 

 

1. VOYASIDES-HADFIELD  (FORD GT40) :   114 Tours à 140,665 Km/h de moyenne
2. LYNN-PIRRO (FORD GT 40) à 1 Tour et détenteur du meilleur tour en course à 152,498 Km/h de moyenne
3. CAMPAGNE-KALFF (CHEVROLET CORVETTE Grand Sport) à 2 Tours
4. CLARK-CLARK-McCAIG (JAGUAR TYPE E Lightweight)  à 2 Tours
5. WILLS-HARTLEY  (FORD GT40) à 4 Tours
6. STAHL-LUDWIG-BARTH (FORD GT40) à 4 Tours
7. MELLIN-HALL-SNOWDON  (JAGUAR TYPE E) à 6 Tours
8. SMITS-KUIPER N (FORD SHELBY MUSTANG 350 GT) à 7 Tours
9. DE DONCKER-GAUDARD (FORD GT40) à 7 Tours
10. VAN LANSCHOT-LE BLANC-GREENSALL  (AUSTIN HEALEY 3000 MK II)

 

AUTRES ÉPREUVES
 
U2TC (voitures de tourisme pré-1966 et cylindrée inférieure à 2 litres)
__________________________________________________________

1. FURIANI-HAHNE (Alfa Romeo Giulia Sprint GTA) :  20 tours en 1h01’51 »
2. SHAW-OLIVER (BMW 1800 TISA) à 1’435″
3. VOYAZIDES-HADFIELD (FORD CORTINA LOTUS) à 1’18″879
4. ROSCHMANN (ALFA ROMEO GIULIA Sprint GTA) à 1’36″360
5. WRIGT-GANS (ALFA ROMEO GIULIA SPRINT GTA) à 1’39″206

 

GP MASTERS F1
_______________

PREMIÈRE MANCHE

 

1. FISH (GB)- ENSIGN N180. Les 10 tours, en 26’25″318
2. MARTIN(Belgique)- FITTIPALDI F8, à 00″306
3. PANE(Italie) – LOLA T370, à 0’05″963
4. MEINS(GB) – WILLIAMS FW07/D, à 0’07″753
5. BINDELS(Lux) – LOTUS 87B3, à 0’08″289

DEUXIÈME MANCHE

 

1.FISH (GB) – ENSIGN N180. Les  9 tours en 20’54″212
2. MARTIN(Belgique) – FITTIPALDI F8, à 0’00″502
3. BINDELS(Lux) – LOTUS 87B3, à 0’25″710
4. PANE (Italie)  -LOLA T370, à 0’34″284
5. MEINS (GB) – WILLIAMS FW07/D, à 0’39″426

 

Passez la souris sur les photos pour les details
Texte et Photos: Manfred GIETPUBLIRACING Agency

 

GALERIE SOUVENIR

Historique SPA Classic Sport

About Author

gilles