F1 : VETTEL DOMINE LES DEUX SEANCES DE VENDREDI AU GP DE SINGAPOUR

 RETOUR DE SEB VETTEL AUX AFFAIRES….

 

Le double Champion du monde en titre, l’Allemand Sebastian Vettel au volant de sa Red Bull-Renault, a dominé ce vendredi, les deux premières séances des essais libres du Grand Prix de Singapour.

D’abord crédité du temps de référence en matinée en 1’50’’566, ou il devançait les deux McLaren-Mercedes de Lewis Hamilton et de Jenso Button, crédités de 1’50’’615 et 1’51’’459, Vettel récidivait dans la suivant dans l’après-midi, tournant en 1’48’’340 et précédant cette fois Button, second en 1’48″651 et la Ferrari du leader du Championnat du monde, Fernando Alonso, 3éme en 1’48’’896.

Hamilton, en  1’49″086, devant  se contenter de la 5éme place, derrière la second Red Bull-Renault de l’Australien Mk Webber, crédité de 1’48’’964.

 

 

Pour sa rentrée, Romain Grosjean se classe au 15éme rang en 1’53″028 derrière  la Mercedes de Michael Schumacher  à l’issue de la première séance  et  au 10éme, avec un chrono de 1’50″161, à la fin de la seconde devant… Schumi.

Son équipier, le Finlandais Kimi Raikkonen, signant, lui, à deux reprises, les 12émes temps, en 1’52″716  et 1’50″345.
Pour la première fois de la saison, les pilotes ont pris la piste de nuit à l’occasion des deux séances d’essais libres du Grand Prix de Singapour. Sur l’une des épreuves des plus difficiles de la saison, la collecte de données avec les pneus tendres P Zero Jaunes et supertendres P Zero Rouges, était importante avec des quantités de carburant embarquées variables.

Les voitures prendront le départ de la course avec la plus importante charge de carburant de la saison –environ 160 kg- et tourneront pendant près de deux heures dimanche. L’équilibre des monoplaces changera ainsi de façon conséquente au cours du Grand Prix.

Un phénomène ayant un impact important sur la façon d’exploiter les pneumatiques. Ainsi, l’un des enjeux d’aujourd’hui était de tourner le plus longtemps possible avec les deux composés les plus tendres (et les plus rapides) de la gamme Pirelli, désignés ce weekend.

Au terme de la seconde séance d’essais, la majorité des pilotes de pointe ont concentré leurs efforts sur l’utilisation des supertendres avec de grosses quantités de carburant, soit la configuration dans laquelle ils devront sans doute prendre le départ.

Contrairement à d’autres tracés, les températures en piste et dans l’air restent voisines, évoluant autour de 28°C durant les EL2. C’est donc la Red Bull – Renault de Sebastian Vettel qui s’est attribué le meilleur temps pour l’heure, avec une référence établie en 1’48 »340 sur le composé supertendre. Vettel a tourné plus de trois dixièmes plus vite que le second de la séance, Jenson Button avec l’une des McLaren.

Les températures importantes et l’humidité constante de Singapour créent un taux significatif de dégradation thermique, et l’art de gérer les pneus consiste à les faire monter en température rapidement avant de les maintenir dans la bonne fenêtre d’exploitation sans générer de surchauffe, à plus forte raison dans les zones de freinage et à forts besoins de traction.

Une forte pluie est tombée avant les premiers essais libres, baignant la piste au moment où les premières monoplaces se sont aventurées. La plupart des pilotes ont chaussé le pneu intermédiaire Cinturato Vert. A retenir que la Ferrari de Fernando Alonso s’est montrée la plus rapide avec ce composé, tandis que d’autres ont utilisé les « pluie » Cinturato Bleu pour évaluer la quantité d’eau en piste.

Le circuit a cependant suffisamment séché pour passer les tendres P Zero Jaunes. Personne n’a chaussé les supertendres lors de la première séance, Vettel signant un 1’50 »566, moins d’un dixième plus rapide que la McLaren de Lewis Hamilton.

Le P Zero Rouge supertendre a fait son apparition après une trentaine de minutes lors des EL2, sur la Toro Rosso de Jean-Éric Vergne, avant d’être adopté par tous les pilotes. La séance a été brièvement interrompue par le passage contre les barrières de la Williams de Bruno Senna, au virage 19.

 

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, détaille :

« Comme toujours, Singapour a offert un démarrage spectaculaire, la complexité de cette course étant pimentée  par une surface mouillée au début des premiers essais libres. Néanmoins, nous avons vu beaucoup de roulage dans l’après-midi, et beaucoup d’accumulation de données avec diverses charges de carburant. D’après ce que l’on voit, nous pouvons nous attendre à assister à deux à trois arrêts en course, mais tout dépendra de la voiture de sécurité, qui est habituellement un facteur à Singapour (tout comme les styles de pilotage). La différence de temps au tour entre le tendre et le supertendre est de l’ordre de 1,5 sec au tour, avec une dégradation d’environ 0,3 sec au tour pour le supertendre et 0,1 sec au tour pour le tendre. Voilà qui ouvre beaucoup de possibilités en termes de stratégies. Nous avons également vu un certain nombre de développements chez les équipes ici, ce qui ajoutera à la proximité de la compétition. Certaines équipes pourraient essayer des stratégies différentes, comme de commencer avec les pneus les plus durs au moment de réaliser le premier relai avec une importante charge de carburant. Nous avons d’ores et déjà assisté à beaucoup de programmes différents durant les essais, laissant penser que les équipes tentent de garder des options tactiques ».

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : Red Bull – Pirelli et Renault

 

 

Première séance libre

 

1 – Sebastian Vettel (Red Bull RB8-Renault) – 1’50″566
2 – Lewis Hamilton (McLaren MP4/27-Mercedes) – 1’50″615
3 – Jenson Button (McLaren MP4/27-Mercedes) – 1’51″459
4 – Fernando Alonso (Ferrari F2012) – 1’51″525
5 – Pastor Maldonado (Williams FW34-Renault) – 1’51″576
6 – Mark Webber (Red Bull RB8-Renault) – 1’51″655
7 – Nico Hulkenberg (Force India VJM05-Mercedes) – 1’51″658
8 – Paul Di Resta (Force India VJM05-Mercedes) – 1’51″943
9 – Daniel Ricciardo (Toro Rosso STR7-Ferrari) – 1’52″275
10 – Sergio Perez (Sauber C31-Ferrari) – 1’52″296
11 – Bruno Senna (Williams FW34-Renault) – 1’52″629
12 – Kimi Raikkonen (Lotus E20-Renault) – 1’52″716
13 – Kamui Kobayashi (Sauber C31-Ferrari) – 1’52″839
14 – Michael Schumacher (Mercedes MGP W03) – 1’52″986
15 – Romain Grosjean (Lotus E20-Renault) – 1’53″028
16 – Felipe Massa (Ferrari F2012) – 1’53″080
17 – Jean-Eric Vergne (Toro Rosso STR7-Ferrari) – 1’53″189
18 – Nico Rosberg (Mercedes MGP W03) – 1’53″227
19 – Timo Glock (Marussia MR01-Cosworth) – 1’54″908
20 – Heikki Kovalainen (Caterham CT01-Renault) 1’55’’ 335
22 – Vitaly Petrov (Caterham CT01-Renault) – 1’55″760
23 – Pedro De La Rosa (HRT F112-Cosworth) – 1’56″656
24 – Ma Qing Hua (HRT F112-Cosworth) – 1’58″053

 

Seconde séance libre vendredi

 

1 – Sebastian Vettel (Red Bull RB8-Renault) – 1’48″340
2 – Jenson Button (McLaren MP4/27-Mercedes) – 1’48″651
3 – Fernando Alonso (Ferrari F2012) – 1’48″896
4 – Mark Webber (Red Bull RB8-Renault) – 1’48″964
5 – Lewis Hamilton (McLaren MP4/27-Mercedes) – 1’49″086
6 – Paul Di Resta (Force India VJM05-Mercedes) – 1’49″300
7 – Nico Hulkenberg (Force India VJM05-Mercedes) – 1’49″339
8 – Nico Rosberg (Mercedes MGP W03) – 1’49″790
9 – Felipe Massa (Ferrari F2012) – 1’50″039
10 – Romain Grosjean (Lotus E20-Renault) – 1’50″161
11 – Michael Schumacher (Mercedes MGP W03) – 1’50″263
12 – Kimi Raikkonen (Lotus E20-Renault) – 1’50″345
13 – Pastor Maldonado (Williams FW34-Renault) – 1’50″636
14 – Daniel Ricciardo (Toro Rosso STR7-Ferrari) – 1’50″791
15 – Sergio Perez (Sauber C31-Ferrari) – 1’51″122
16 – Kamui Kobayashi (Sauber C31-Ferrari) 1’51″450
17 – Bruno Senna (Williams FW34-Renault) – 1’51″452
18 – Jean-Eric Vergne (Toro Rosso STR7-Ferrari) – 1’52″008
19 – Timo Glock (Marussia MR01-Cosworth) – 1’52″218
20 – Heikki Kovalainen (Caterham CT01-Renault) – 1’52″576
21 – Charles Pic (Marussia MR01-Cosworth) – 1’52″863
22 – Vitaly Petrov (Caterham CT01-Renault) – 1’52″936
23 – Pedro De La Rosa (HRT F112-Cosworth) – 1’54″448
24 – Narain Karthikeayn (HRT F112-Cosworth) – 1’54″514

F1

About Author

gilles