ENDURANCE WEC 2012 : SENSATIONNELLE VICTOIRE AU BRESIL POUR TOYOTA RACING

 

 

Le Team TOYOTA Racing, a mené du début à la fin pour décrocher sa première victoire dès sa troisième course, dominant outrageusement les Six Heures de Sao Paulo, la cinquième manche du Championnat du Monde d’Endurance FIA à Interlagos.

Sensationnelle victoire car l’équipe TOYOTA TMG, n’en était qu’à sa troisième sortie seulement en compétition, n’ayant débuté la saison qu’à la mi-juin aux 24 Heures du Mans.

Ensuite, TOYOTA a roulé aux Six Heures de Silverstone ou sa TS030 n’était pas passé loin de la victoire…

Les pilotes de la TS030 HYBRID, Alex Wurz et Nicolas Lapierre, s’étaient élancés de la pole position, la n°7 poursuivant ainsi sa série de mener chacune des courses, auxquelles elle a participé depuis son arrivée en WEC.

Ce résultat marque la première victoire de TOYOTA dans une épreuve labélisée FIA et ce depuis le Rallye de Chine, épreuve comptant pour le Championnat du monde des rallyes en  en 1999 !

Elle intervient aussi 20 ans, après celle de la TS010 à Monza en 1992, le dernier grand succès de TOYOTA, au niveau international en Endurance.

 

 

La victoire d’Interlagos, concrétise un remarquable parcours, long de six années pour le TOYOTA HYBRID System – Racing.
Le projet de développer un système hybride dédié à la compétition a en effet débuté en 2006, sous la direction de Hisatake Murata, Responsable du Projet Hybride au sein du Team TOYOTA Racing.

Ce projet avait déjà écrit l’Histoire en juillet 2007, la TOYOTA Supra, devenant la toute première hybride victorieuse, en s’imposant aux 24 Heures de Tokachi.

La technologie innovante qu’est le super condensateur a été intensivement développée, avec une réduction du poids et une augmentation de la puissance, pour arriver au groupe motopropulseur unique de la TS030 HYBRID.

 

 

A Interlagos, sous un soleil éclatant, Nicolas Lapierre prenait le départ lancé de l’épreuve et s’emparait du leadership au premier virage. Il imprimait ensuite la cadence en tête, se faufilant habilement dans le trafic avant de laisser le volant de la TS030 HYBRID, à Alex après 1h30 de course.

Peu après l’arrêt au stand d’Alex pour faire le plein, un incident au cœur du peloton provoquait une courte neutralisation, la n°7 en profitant pour augmenter son avance à plus de 40 secondes.

Au restart, Alex maintenait le rythme effréné pour que sa marge atteigne la minute. Nicolas le relayait à 2h30 du terme. Il creusait lui aussi l’écart, jusqu’à un tour complet alors que l’épreuve entrait dans son dernier quart.

La TS030 HYBRID, était alors clairement la voiture la plus rapide et, tandis que la dernière heure était entamée, Nico cédait sa place dans le baquet à Alex.

Après un ultime court pit-stop pour un complément d’essence, Alex s’en allait décrocher une victoire méritée avec plus d’une minute d’avance sur la meilleure des deux Audi.

 

 

Revenu du podium, Alex Wurz, confiait:

« Je suis fier d’être un pilote TOYOTA. TOYOTA a développé une technologie hybride exceptionnelle et je pense que nous l’avons montré aujourd’hui. Notre TOYOTA HYBRID System – Racing a été tout simplement incroyable. J’aime Interlagos, un circuit vraiment spécial pour moi. C’est donc un super sentiment de gagner ici avec TOYOTA Racing, pour ce qui est seulement notre troisième course. Merci à tout le team et à Nico pour leur très bon boulot. Ce n’était pas facile et nous avons attaqué comme des fous. La clé a certainement été la gestion des pneus et nous avons été capables de faire la différence dans les deuxièmes relais grâce à nos pneus Michelin. Monsieur Kinoshita a dit au Mans ‘vous voyez, nous attaquons’. Nous allons continuer comme cela pour les prochaines courses. »

A ses côtés, Nicolas Lapierre, précisait :

« Il s’agit d’une victoire fantastique pour l’ensemble du team. Depuis le début, nous savons que nous avons une auto rapide. Après avoir mené Le Mans, nous avons dû travailler sur la fiabilité. Après le podium à Silverstone, nous avons dû travailler sur la consommation. Nous l’avons fait. Toute l’équipe a très bien travaillé depuis le début du projet et également ce week-end. Alex a fait un superbe job en qualif pour signer la pole et, durant la course, nous avons bien géré les pneus. La voiture s’est parfaitement comportée tout au long de la journée et le système hybride nous a apporté une incroyable performance. C’est tout simplement merveilleux. »

 

 

Quant à Yoshiaki Kinoshita, le Président du Team, lui il ajoutait en conclusion :

« C’est un jour incroyable pour tous ceux d’entre nous au sein du team. Monter sur la plus haute marche du podium était notre rêve et l’accomplir après seulement notre troisième course est un rêve qui devient réalité. C’est plus qu’une course de six heures puisque tout cela a commencé pour nous en janvier, et cela se concrétise maintenant en septembre avec l’équipe sur la plus haute marche. Merci à tous ceux qui ont été impliqués dans le projet. Un travail si dur a été fait sur ce programme. La victoire fait que tout cela valait le coup. Merci aussi à Audi pour cette bagarre propre. Nous prenons plaisir à courir face à eux, ils sont très fair-play. Nous avons un énorme respect pour eux et pour tout ce qu’ils ont réalisé au cours de la dernière décennie. Battre un concurrent aussi fort n’a pas été facile. Ce n’est pas seulement un résultat fantastique pour TOYOTA Racing, cela montre aussi à quel point le Championnat du Monde d’Endurance FIA est passionnant. Nous savons qu’Audi reviendra très fort lors des prochaines courses donc nous nous attendons à poursuivre notre proche et vraiment chaleureuse rivalité. »

 

 

 

Hisatake Murata, Responsable du Projet Hybride, enchainait :

« Le projet de développer un système hybride pour la compétition remonte à 2006. A cette époque, cela semblait une tâche quasiment impossible à réaliser. Mais grâce au dévouement de mes collègues de Motor Sport Division, du département hybride de Toyota Motor Corporation, de TOYOTA Motorsport GmbH et d’ORECA, nous avons œuvré pour que ce rêve devienne réalité. Aujourd’hui, le système a fonctionné parfaitement et il est évident que le boost de 300 chevaux a fait une réelle différence au niveau des chronos. Le freinage hydraulique et la récupération de l’énergie ont fonctionné en parfaite harmonie : je suis par conséquent très fier de ce que nous avons accompli. Gagner face à une opposition aussi coriace et expérimentée qu’Audi, avec une telle technologie de pointe, est un bel honneur pour tous ceux qui ont été impliqués. »

 

 

Le mot de la fin, nous le laissons à Pascal Vasselon, Directeur Technique :

« Ce que nous avons réalisé aujourd’hui est vraiment remarquable. Voir une TOYOTA couper la ligne d’arrivée à la première position a été un moment émouvant. L’ensemble du team, ici au circuit mais aussi au sein de TOYOTA Motorsport Gmbh à Cologne, ainsi que nos collègues au Japon, ont tant donné pour ce projet. Ils méritent ce succès. La course en elle-même s’est déroulée exactement comme prévue. Par rapport à Silverstone, nous avons été en mesure de mieux gérer notre consommation d’essence, ce qui a été rendu plus simple par notre rapidité. Alex et Nicolas ont tous les deux été fantastiques car ils ont été extrêmement rapides et impressionnants dans le trafic. Un grand merci aussi aux mécanos, qui ont effectué sept bon pit stops. Nous allons apprécier cette victoire et nous arriverons plus motivés que jamais à Bahreïn. »

Bahreïn, théâtre du prochain meeting, sixième manche du Championnat du monde d’endurance WEC, millésime 2012, le 29 septembre prochain.

Gilles GAIGNAULT
Photos : WEC DPPI – Patrick MRTINOLI-Thierry COULIBALY

 

PROCHAIN RENDEZ-VOUS A BAHREÏN

Sport WEC Championnat du monde

About Author

gilles