WRC : LES FORD DEVANT MAIS LES DS3 NE LACHENT RIEN !!

JARI MATTI LATVALA AU COMMANDEMENT CE VENDREDI SOIR

 

Traversant le Pays de Galles du Nord au Sud, la première étape du Rallye de Grande-Bretagne, a été aussi difficile qu’on pouvait le redouter.

Troisièmes à 21’’3 et 9’’2 des leaders, les deux pilotes de l’équipe Ford, le Finlandais Jari-Matti Latvala 1er et son compère, le Norvégien Petter Solberg, son dauphin, la paire Sébastien Loeb et Daniel Elena se retrouve ce vendredi soir, en bonne position pour jouer la victoire.

Le tandem Finlandais, Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen, deuxième équipage de l’équipe Citroën, pointe au cinquième rang, également précédé de 21’’2 par une autre Ford, celle de l’autre Norvégien, Mads Ostberg, mais les deux Finlandais, n’ont pas dit leur dernier mot non plus !

 

 

Si le Rallye de Grande-Bretagne est principalement basé au Pays de Galles à Cardiff, la première étape, qui comportait six spéciales se déroulait bien loin de la capitale du Pays de Galles.

Jeudi soir, les concurrents se retrouvaient à Llandudno pour la cérémonie de départ, qui permettait également aux équipages de choisir leurs ordres de passage pour ce vendredi.

Après avoir quitté le bord de la mer d’Irlande, avant l’aube, les pilotes commençaient leur journée par les trois premiers passages dans les spéciales de Dyfnant (ES1), Hafren (ES2) et Myherin (ES3).

Lesquelles allaient être parcourues une seconde fois cet après-midi

Quatrième de l’ES1, Sébastien Loeb haussait le ton dans les deux secteurs suivants. L’octuple Champion du Monde, concluait sa matinée au deuxième rang, à 3’’3 de Jari-Matti Latvala.

 

 

Seb qui lâchait, à l’assistance éloignée de Newtown. :

« J’ai d’abord pensé que j’avais fait une erreur en choisissant la troisième position sur la route »

Et il expliquait :

« Mais il ne semble pas y avoir de recette miracle et j’ai l’impression que les conditions étaient à peu près similaires pour tous. En résumé c’est très, très glissant ! Pour l’instant le classement est serré et tout le monde va vite. Il faut dire que c’est un des rares rallyes que les quatre pilotes officiels ont déjà remporté. »

 

 

Cinquième à une quinzaine de secondes de Latvala, très exactement 15’’1, Mikko Hirvonen, se montrait, lui, plus dubitatif :

« Je ne comprends pas vraiment pourquoi nous avons perdu autant de temps. J’ai un bon feeling avec la voiture et j’ai le sentiment d’avoir bien piloté. Nous allons légèrement modifier les réglages pour cet après-midi, afin d’essayer de gagner en motricité. »

Comme ce matin, les équipages Citroën effectuaient cet après-midi, la seconde boucle (ES4-ES5 et ES6) avec des DS3 WRC, chaussées de pneus Michelin Latitude Cross tendres.

 

 

Moins à l’aise dans les ES5 et 6, Sébastien Loeb cédait la deuxième place à un Petter Solberg, particulièrement à l’attaque :

« Le grip était encore plus faible qu’au premier passage et ce ne sont clairement pas les conditions dans lesquelles nous sommes le plus à l’aise. Dans le même temps, je n’ai surtout pas cherché à aller au-delà des limites, car nous voulons avant tout marquer des points dans l’optique des Championnats du Monde. Le fait d’embarquer deux roues de secours m’a également coûté quelques secondes. Ce n’était pas vraiment nécessaire, car l’usure des gommes n’a pas été si importante que ce que nous pensions. »

Encore plus pénalisé par sa deuxième place dans les ordres de départ, Mikko Hirvonen, bouclait cette 1ére étape de vendredi au cinquième rang :

« Nous manquions clairement de grip sur cette fine couche de boue ‘pommadée’. De mon côté, j’ai commis une erreur en cherchant à préserver mes pneus pour la suite du rallye. J’aurais dû faire comme Seb et permuter les roues pour les deux dernières spéciales. Nous allons continuer à travailler sereinement. Je pense que nous pouvons revenir au classement! »

De son côté, Yves Matton, Directeur de l’équipe Citroën Racing, reconnaissait :

« Nos adversaires ont été meilleurs aujourd’hui. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ces écarts. D’abord, je pense notamment que nos choix d’ordres de départ n’étaient finalement pas les plus avisés, surtout au second passage. Il est également probable que nos réglages n’aient pas été parfaits pour ces conditions d’adhérence précaire. Seb n’a que vingt secondes de retard alors que nous n’avons pas encore franchi le cap de la mi- course… »

 

 

Sur qu’il reste deux longues journées avec samedi sept spéciales et encore six dimanche !

Assurément de quoi reprendre de précieuses secondes au duo de chez Ford, bien parti dans cette manche Britannique du Championnat du monde des Rallyes WRC 2012.

Et qu’il ne sera peut-être ps si facile à déloger des positions de tête !!!

Car Latvala comme Solberg, piaffent d’impatience de gagner de regagner…

 

 

Les pilotes du Ford ont, précisons-le, remporté aujourd’hui les six épreuves spéciales de la première étape pour finir donc fort logiquement aux deux premières places du classement provisoire.

Auteur de quatre meilleurs temps, Jari-Matti Latvala est en tête avec une avance de 12,1 secondes sur son équipier Petter Solberg qui avait entamé le rallye en gagnant les deux premières épreuves.

Sept Ford Fiesta figurent d’ailleurs dans le Top ten du classement provisoire. Contre trois Citroen.Mais il est vrai que Ford compte beauoup plus de voitures ‘ clients ‘ que la firme aux chevrons

En regagnant le parc fermé de Cardiff,  Jari Matti Latvala, déclarait :

« La journée a été difficile mais je ne pourrais pas être plus content que je le suis ce soir. Les routes étaient boueuses et glissantes mais ce sont des conditions qui me conviennent. Depuis notre dernier rallye sur terre, l’équipe a travaillé dur pour améliorer l’équilibre de la suspension arrière et cela a porté ses fruits aujourd’hui. Mais nos adversaires vont repartir à l’attaque demain. »

Le pilote Ford a connu une frayeur dans la seconde spéciale quand il est sorti large dans un virage et a heurté une souche d’arbre. Des morceaux de bois se sont coincés entre la jante et le pneu, mais il n’a perdu que quelques secondes dans cette mésaventure.

« Cela s’est produit quatre kilomètres après le départ de la spéciale et j’ai ressenti ensuite de grosses vibrations. Cela m’a déconcentré pendant quelques kilomètres. »

 

 

Petter Solberg évoquait également les conditions difficiles de cette première journée.

« Elles n’étaient pas si différentes de celles que nous rencontrions quand nous disputions ce rallye en novembre. Ce matin, le revêtement était humide et boueux. Il était plus « lissé » cet après-midi ce qui le rendait encore plus glissant. Ce n’était pas facile. Après avoir remporté les deux premières spéciales, j’ai décidé de ralentir un peu dans la suivante que je n’avais pas disputée l’an dernier. J’ai calqué mon rythme sur celui de Sébastien Loeb qui me précédait en me basant sur les temps partiels. Mais je ne réalisais pas que Jari-Matti allait beaucoup plus vite derrière moi ! Nous avons très bien entamé la course mais si nous voulons garder les commandes, nous allons devoir poursuivre notre offensive. »

Directeur du Ford World Rally Team, Malcolm Wilson était ravi du résultat ce soir.

« Remporter les six épreuves spéciales avec nos deux pilotes est fantastique. Nous avons travaillé depuis notre dernier rallye sur terre car nous avions perdu un peu de vitesse face à nos adversaires. Aujourd’hui, nous savions que les conditions seraient différentes cet après-midi et nous avons procédé à de petites, mais importantes, retouches sur les set-up de nos voitures. Cela nous a permis d’améliorer encore un peu notre cadence et nous en avons été récompensés par un doublé dans les deux dernières spéciales. »

 

NEUVILLE RESPECTE SON TABLEAU DE MARCHE

 

En choisissant la première place dans les ordres de départ, Thierry Neuville savait qu’il pourrait être confronté à des conditions de route défavorables.

La pluie n’ayant finalement pas détrempé les spéciales galloises, le jeune Belge du Junior Team Citroën, a vécu une journée difficile, mais instructive :

« Nous avons beaucoup appris sur ces spéciales extrêmement glissantes ! Nous avons un peu ‘ramé’, notamment au premier passage, car ma prise de notes n’avait pas été très bonne. Nous avons bien corrigé et j’ai pris du plaisir dans la voiture cet après-midi. Nous avons rempli notre objectif en ne commettant aucune erreur. »

 

 

Et quid de son équipier, l’ancien vainqueur du Dakar, le Qatari Al Attiyah ?

Treizième du classement général, Nasser Al-Attiyah, n’a en revanche pas réussi à prendre confiance dans les forêts galloises :

« J’ai modifié mon système de notes avant ce rallye et j’ai d’abord cherché à confirmer ce changement en conditions de course. C’était une journée très difficile, avec quelques petits problèmes de freins et de direction assistée. Tout cela sera résolu ce soir à l’assistance et nous continuerons à emmagasiner de l’expérience sur ce rallye demain. »

 

LA FORD DE MADS OSTBERG EN ARBITRE ???

 

Au classement ce soir, les positions sont donc les suivantes :

1, Latvala – 2, Petter Solberg – 3, Loeb – 4, Ostberg – 5, Hirvonen, 6, Tanak – 7, Novikov – 8, Neuville – 9, Wilson – 10, Prokop – 11, Atkinson – 12, Ogier – 13, Al Attiyah – 14, Breen – 15, Abbring.

 

 

Côté Français, outre Loeb et Ogier, Mathieu Arzeno (photo) occupe la 22éme position et l’autre Seb, Sébastien Chardonnet, la 24éme, lui.

Tous deux avec des DS3 Citroen R3T

Ce samedi matin on attaque avec l’ES7, celle du premier passage dans Crychan. Ensuite, on poursuivra avec l’ES8 de Epynt.

Avant d’en finir pour cette matinée avec l’ES9 de Halfway

L’après-midi, rebelote avec les seconds passages dans ces trois spéciales, avant de conclure avec l’ES13, celle de Celtic Manor

 

Christian COLINET
Photos : Jo LILLINI

TOUJOURS AUSSI PERFORMANT SEB OGIER AVEC SA PETITE SKODA FABIA S2000  !!!

 

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE

 

1. Latvala-Anttila (Ford Fiesta RS Wrc) en 1H25’05”7
2. P. Solberg-Patterson (Ford Fiesta Wrc) à 12”1
3. Loeb-Elena (Citroen DS3 Wrc) à 21”3
4. Ostberg-Andersson (Ford Fiesta RS Wrc) à 32”6
5. Hirvonen-Lehtinen (Citroen DS3 Wrc) à 53”8
6. Tanak-Sikk (Ford Fiesta RS Wrc) à 1’19”2
7. Novikov-Minor (Ford Fiesta RS Wrc) à 1’32”8
8. Neuville-Gilsoul (Citroen DS3 Wrc) à 2’27”9
9. Wilson-Martin (Ford Fiesta RS Wrc) à 3’17″0
10. Prokop-Hruza (Ford Fiesta RS Wrc) à 3’36”8

 

OTT TANAK LA GROSSE ATTACK …

WRC

About Author

gilles