AFRICA RACE : LES KAMAZ SONT INSCRITS, LE RALLYE ENTRE DANS LA GRANDE LEGENDE…

 

Africa Race annonce deux cents concurrents, à plusieurs mois du départ, ce qui est colossal  !!!

Le Rallye du Maroc en annonce plus de 250, mais on ne sait pas comment se répartissent ces pilotes, entre les deux évènements organisés ensemble, le Rallye et la Baja du Maroc.

Mais incontestablement, l’Afrique revient à la mode.

Question nombre de concurrents, le plus fourni reste évidemment le Dakar, qui a toujours été la référence depuis sa création.

Qu’il se déroule en Afrique ou aujourd’hui en Amérique du sud, c’est cet évènement qui fait venir le plus de concurrents. C’est logique, la renommée des marques exige de gagner le rallye le plus connu et surtout, les organisateurs ont bien pris soin de déplacer leur Dakar dans un coin du monde où la culture des sports mécaniques est presque équivalente à ce qu’elle est en Europe, et où  le marché auto et camion est énorme alors que les disponibilités financières des sociétés et des particuliers sont des milliards de fois supérieures à celles de l’Afrique.

Mais si le Dakar demeure un réel événement en Argentine, au Chili et au Pérou, trois pays ou il n se passe aucune autre manifestation sportive d’importance, en France l’épreuve est désormais anonyme.

Et derrière le Dakar, d’autres très grands font leur petit bout de chemin, en Afrique ou ailleurs, avec parfois des chiffres de concurrents qui deviennent vraiment très importants…

Et des concurrents qui légitiment terriblement et lourdement l’évènement…

 

AFRICA RACE: LE RETOUR DES PACHYDERMES RUSSES…

 

Victor Chagin – prononcer tchaguine – est le recordman de victoires au Dakar.

Aujourd’hui responsable sportif de la marque Kamaz, il a décidé, avec Semen Yabukov, le patron de la boîte, de venir rouler sur l’Africa Race… en plein Dakar, où une autre équipe cherchera aussi la victoire, puisque les deux rallyes se déroulent en même temps.

Un pari très cher, qu’expliquent les deux hommes.

A commencer par le patron, photo ci-dessous…

 

 

Semen Yabukov: 

« Nous avons un boulot colossal … Depuis 2009, j’organise en Russie le Silk Way Rally. Nous revenons en Afrique parce que  nous en gardons de bons souvenirs , même si parfois ce n’était pas facile. Mais justement, la possibilité de surmonter les difficultés dans des conditions extrêmes, un voyage sur des territoires inconnus, la découverte de nouvelles cultures, constituent les vrais principes des Rallyes Tout Terrain. L’Afrique, avec ses rudes épreuves, la beauté incroyable de ses paysages et cet esprit du Rallye Dakar, resteront gravés à jamais dans ma mémoire. Nous avons beaucoup d’amis dans la discipline. Tous ceux qui ont participé au moins une fois à l’Africa Race parlent unanimement d’une belle et conviviale ambiance, de l’entraide et de la fraternité sur cet événement. Comme le dit une belle chanson : « Dans le sport il y a des adversaires, mais il n’y a pas d’ennemis ».

Il n’est évidemment pas impossible que Jean Louis Schlesser, qui roulait le Silk Way Rallye, ait un peu poussé dans ce sens.

Ce que nous confirme Semen…

« Schlesser est  en activité comme pilote, il sait ce qu’attendent les concurrents et il connait parfaitement ce qu’il est important de prendre en considération pour rendre un événement à la fois difficile et intéressant« .

Lequel, enchaine :

« Sur le plan sportif, l’Africa Race est une course très compliquée avec d’une part les difficultés du terrain et d’autre part la présence d’adversaires performants et expérimentés. Ce sera donc un test très sévère pour nos deux jeunes pilotes Anton SHIBALOV et Dmitry SOTNIKOV.  Et côté retombées, en Russie, nous travaillons beaucoup à la promotion de la discipline du Rallye Raid. Toutes les compétitions auxquelles participe KAMAZ Master, que ce soit le Silk Way Rally, le Dakar et maintenant l’Africa Race, suscitent l’intérêt des journalistes et des fans de sport mécanique.

 

VICTOR CHAGIN,LE TSAR DES SABLES

 

Victor Chagin ajoute que

« L’Afrique, c’est essentiellement un territoire ouvert et étendu comportant de nombreux pièges. La marge de manœuvre est très mince et l’on doit prendre rapidement des décisions non ordinaires. Il y a beaucoup de travail pour les co-pilotes et souvent les compétences de navigation de l’équipage aident à remporter une victoire. Il s’agit d’une subtile bataille avec les rivaux, parfois même d’une course pour la survie et une assistance mutuelle. Croyez-moi, ce sera une expérience très utile pour nos jeunes pilotes. Je leur souhaite de tenir bon pour résister à toutes les épreuves de cette course difficile et passionnante ».

 On comprend donc qu’il s’agit de formation de jeunes pilotes.
Chagin enchaîne…
« Tout cela coïncide avec le moment où l’équipe KAMAZ Master met en place le programme de rajeunissement du team. Il s’agit d’une période difficile où les vétérans cèdent la place aux jeunes. Nous aurions sans doute pu continuer à nous reposer sur nos lauriers après des années abondantes en termes de succès. Mais l’équipe KAMAZ Master a une politique tournée vers le développement et l’avenir. Je suis sûr que dans un futur proche, nos jeunes pilotes obtiendront de bons résultats sur des événements mondiaux et notamment sur l’Africa Race.
Rajeunira-t-on aussi les camions?
Niet…
 
 » Le camion sera un  bon vieux  KAMAZ 4326. Il a l’avantage d’être un camion de course toujours modifiable. Chaque année, nous apportons des modifications et des améliorations pour le rendre toujours plus léger et plus puissant. Malgré les problèmes que nous avons rencontré en Amérique du Sud, nous n’avons pas changé de modèle de moteur et gardé notre confiance au constructeur russe TMZ. »
Le Rallye Africa race se rassemblera à nouveau à Saint Cyprien les 26 et 27 décembre.
Nul doute que les Kamaz y seront une énorme attraction!

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :  KAMAZ  et RED BULL

 

 

 

Camions Sport

About Author

jeanlouis