LA TOYOTA PRIUS RECHARGEABLE : L’HYBRIDE BRANCHÉE

 

La Toyota Prius Rechargeable est la troisième génération des modèles hybrides Prius de la marque japonaise. Equipée d’une batterie plus importante et d’un système de rechargement, la Prius hybride Rechargeable débarque en Europe après avoir été lancée au Japon et en Amérique du Nord où elle a été vendue à 11 000 exemplaires.

Pensée comme une voiture exclusivement urbaine par les ingénieurs de Toyota, la Prius Rechargeable a été développée avec l’idée que la motorisation hybride reste la meilleure des solutions actuelles. En effet, tant que les performances des batteries ne seront pas suffisantes pour assurer à elles seules la propulsion du véhicule sur de longues distances, les ingénieurs Toyota
continuent de développer la technologie hybride. En effet, grâce à son système de rechargement, la Prius Rechargeable peut-être branchée sur le réseau d’électricité domestique et offre 25 km d’autonomie en mode 100% électrique.

C’est ainsi qu’on retrouve sur la Prius Rechargeable la même motorisation que la Prius : le thermique 4 cylindres 1,8 l VVTI 2ZR-FXE développant 99 ch à 5 200 tr/min et 142 Nm à 4 000 tr/min est conservé, tout comme l’électrique synchrone à aimant permanent offrant 60 kW (soit 82 ch), les deux combinés aboutissant à un total de 136 ch. Le système hybride HSD (Hybrid Synergy Drive) se chargeant de la transmission est aussi identique, réunissant moteur, générateur et répartiteur de
puissance dans un carter unique.

La différence réside sous le plancher du coffre. L’ancienne batterie nickel métal hydrure (Ni-MH) d’une capacité de 1,3 kWh et offrant jusqu’à 27 kW est remplacée par un plus puissant modèle lithium ion (Li-ion) de 4,4 kWh et jusqu’à 38 kW. Ces performances accrues rendent cependant la batterie quasiment deux fois plus lourde, à 80 kg, et plus imposante. Le coffre perd en effet deux litres de contenance (443 litres contre 445) plus 22 l sous le plancher pour loger le câble de recharge.

Pour brancher sa voiture, une seconde trappe fait son apparition sur l’aile arrière renfermant une prise femelle reliée à un chargeur se trouvant sous la batterie, permettant de brancher sur le secteur classique 220V et 10 A, via un câble muni d’un boitier interrupteur se trouvant dans un logement dans le coffre, et la recharge en 1h30 (temps annoncé pour une batterie entièrement à plat mais comme cette dernière n’est pas autorisée à descendre sous les 30% de charge, on peut s’attendre à un temps de charge plus proche d’1 heure). Autre détail, il est possible de programmer le chargement afin de profiter des heures creuses.

Grâce aux retours d’expérience des quelques 600 prototypes répartis partout dans le monde, Toyota s’est donné les moyens d’étudier les habitudes de conduite et de déplacement de la population. Les statistiques récoltées ont permis de déterminer les spécifications techniques de la batterie de la Prius Rechargeable, 70 % des trajets analysées étant inférieurs à 25 km. Cette étude à été très importante puisqu’elle a permis à la marque japonaise de limiter le poids, la taille, le temps de recharge avec
pour objectif de maximiser les trajets en tout électrique la semaine et de ne se servir de l’hybride seulement le weekend pour les trajets plus longs.

Peu d’éléments permettent de différencier les deux types de Prius. On retrouve sur la Prius Rechargeable la seconde trappe sur le côté droit, les jantes en alliage de 15 pouces, les logos Plug- in Hybrid sur les ailes avant et le Hybrid Synergy Drive sur le hayon.

On retrouve une finition chrome satiné sur les poignées de portière, les bandeaux de pare-chocs avant et sur le hayon.

Enfin, les feux reçoivent un traitement légèrement bleuté dans leur partie supérieure et les feux arrivent sont parés
de cabochons transparents.

Utilisation

Toyota nous a offert l’opportunité de tester brièvement cette Prius rechargeable. Un possesseur de Prius classique y retrouvera facilement ses marques. Il y a trois modes de conduite. Le mode par défaut nommé EV reste en électrique jusqu’à 85 km/h jusqu’à la limite des 25 km. Alors que la batterie est chargée à bloc, un coup d’œil à l’ordinateur de bord nous informe que l’autonomie est de 20,6 km et non de 25 km, comme annoncé.

Renseignement pris, cette valeur est ajustée en fonction du style de conduite précédemment adopté par le conducteur. HV est le mode combiné où la Prius Rechargeable se comporte comme la Prius Classique sauf que grâce à sa batterie plus puissante, la version Rechargeable émet 85 g/km de CO2, soit 4 g de moins.

Enfin le mode électrique-forcé, le EV-City offre des accélérations plus vives en situation de conduite urbaine et lui ouvre l’accès aux centres-villes zéro émission. Il bloque le mode électrique jusqu’à 90% de la course de l’accélérateur mais diminue la puissance de la batterie à 27 kW contre 38 en mode EV pour préserver l’autonomie.

Un quatrième mode, Eco, peut être sélectionné en parallèle des trois modes de conduite, qui diminue la réponse à l’accélérateur et optimise le fonctionnement de la climatisation.

À 37.000 € en finition de base (Dynamic) et 43.100 € en finition haute (Lounge), hors bonus écologique de 5000 €, la Prius rechargeable n’est pas à la portée de toutes les bourses. Toyota a pour objectif d’en vendre 500 cette année, et 800 à 1 000 l’an prochain.

Les flottes d’entreprise devraient représenter 75 % des ventes. Ce chiffre devrait encore augmenter puisque les sociétés peuvent désormais bénéficier du bonus écologique au même titre qu’un particulier. La moitié des possesseurs de Prius actuelles se seraient déclarés intéressés par cette version rechargeable.

Ils devront cependant débourser 9 000 € de plus par rapport à la Prius Classique. En France, grâce au bonus écologique, l’écart ne sera plus que de 6800 €, au moins jusqu’à la fin de l’année.

Mais ce surcoût restera difficile à amortir, même pour un utilisateur périurbain qui profiterait au maximum
du mode tout-électrique.

Elle trouvera sur son chemin une concurrente toute désignée, la paire d’électriques à prolongateur d’autonomie Chevrolet Volt et Opel Ampera. Vendues à partir de 43 500 € et 44 500 € respectivement, avec 5 000 € de bonus, elles s’affichent plus de 1 000 € plus cher par rapport à la Prius Rechargeable en finition Lounge, la plus proche, mais présentent de nombreux avantages, avec 80 km d’autonomie possible en tout électrique, de meilleures performances (9 secondes au 0 à 100 km/h contre 11,4 s et surtout un excellent punch au démarrage inhérent aux véhicules 100 % électriques) et une consommation mixte annoncée de 1,2 l/100 km avec 27 g/km de CO2.

La japonaise garde l’avantage pour l’autonomie dépassant largement les 1 000 km, la technologie mieux éprouvée, la finition supérieure, ses cinq places au lieu de quatre et le volume de son coffre plus grand.

Choisir entre les deux dépendra donc de vos priorités.

 

 Yantl DEROUSSEN

Photos : Constructeur

Tarifs :

37.000 € en finition de base (Dynamic)
43.100 € en finition haute (Lounge)

Bonus écologique :

5 000 €

Sport

About Author

gilles