ECONOMIE : LE PLAN D’ACTION DU MINISTRE DE L’ECONOMIE, PIERRE MOSCOVICI

 

Pierre MOSCOVICI précise le plan d’actions du gouvernement face à la hausse des prix des carburants : baisse immédiate des prix par un effort partagé des professionnels et de l’Etat

Après avoir rencontré le 27 août les associations de consommateurs, Pierre MOSCOVICI, Ministre de l’Economie et des Finances, a réuni les professionnels de la filière des carburants le 28 août.

Delphine BATHO, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Victorin LUREL, Ministre des Outre-Mer, Benoît HAMON, Ministre délégué chargé de l’Economie sociale et solidaire et de la Consommation et Frédéric CUVILLIER, Ministre délégué chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, ont participé à cette réunion.

La mission de l’Inspection Générale des Finances et le Conseil général de l’économie, de l’industrie, de l’énergie et des technologies a remis à cette occasion ses premières conclusions au gouvernement : elles sont disponibles sur le site internet du ministère de l’économie et des finances.

Les prix à la pompe baisseront jusqu’à 6 centimes dès cette semaine.

Cette baisse exceptionnelle est décidée pour une durée de trois mois. Elle découle d’un effort partagé entre les professionnels qui se sont engagés à une baisse immédiate des prix à la pompe de trois centimes d’euros par litre de gazole et d’essence et l’Etat qui diminue immédiatement la fiscalité applicable de trois centimes par litre. Cela représente un effort de plus de 300 millions d’euros pour l’Etat.

La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes est immédiatement mandatée pour vérifier la baisse effective des prix à la pompe. Les professionnels se sont par ailleurs engagés à faire toute la transparence sur la répercussion de cette baisse des prix. Un dispositif de suivi hebdomadaire est mis en place. L’Observatoire des prix et des marges effectuera un contrôle étroit, en particulier des marges des professionnels.

Le gouvernement s’engage également à améliorer l’information du consommateur : le site www.carburants.gouv.fr qui permet déjà de connaître en temps réels les évolutions de prix dans toutes les stations de France métropolitaine sera enrichi de nouvelles fonctionnalités, notamment un module pédagogique sur la formation des prix des carburants et des dispositifs d’alerte des consommateurs qui le souhaiteront sur les prix pratiqués dans les stations proches de chez eux.

Le gouvernement mène également une action internationale : le G7 a publié un communiqué attirant l’attention sur les risques que la hausse des prix du pétrole fait peser sur la croissance mondiale.

Pierre MOSCOVICI s’entretiendra prochainement avec son homologue mexicain assurant la Présidence du G20 pour rappeler l’attachement de la France à l’importance d’avancer rapidement sur des mesures structurelles pour un meilleur fonctionnement des marchés de l’énergie à l’international.

Le gouvernement lance enfin les travaux pour la mise en place de solutions structurelles face à la hausse des prix des carburants. L’Inspection Générale des Finances et le Conseil général de l’économie, de l’industrie, de l’énergie et des technologies poursuivront leur mission pour faire toute la transparence sur les marges nettes dans la filière pétrolière et remettront leurs propositions le 26 octobre prochain.

Le débat national sur la transition énergétique doit permettre l’entrée de la France dans une société de la sobriété énergétique. Le gouvernement soutient les véhicules électriques ou hybrides, qui consomment moins de carburant. Des réflexions seront menées en parallèle avec les professionnels et les associations de consommateurs pour prendre des mesures structurelles, à même de répondre au poids des coûts des carburants et de l’énergie dans les dépenses contraintes de nos concitoyens les plus exposés.

Affaire à suivre mais une première étape est franchie.

 

Gilles GAIGNAULT

Photo : Gouvernement

 

Economie

About Author

gilles