WSR : A SILVERSTONE, VICTOIRE DE SAM BIRD. BIANCHI SUR LE PODIUM SE RAPPROCHE AU CHAMPIONNNAT

 

Sam Bird relance le suspense à domicile

Leader de bout en bout, Marco Sorensen de l’équipe Lotus, pensait surement avoir course gagnée… ce dimanche

Mais dans l’avant-dernier tour, le jeune Danois crevait et laissait, la mort dans l’âme, le champ libre à un …Sam Bird, chanceux qui voyait de façon tout à fait inattendue se poindre la victoire.

Le Britannique d’ISR, remportait ainsi, à Silverstone, son deuxième succès de la saison, se relançant idéalement au Championnat, en revenant au deuxième rang, à cinq points de Robin Frijns de l’équipe Fortec Motorsportst.

Second, Antonio Felix da Costa d’Arden, célébrait pour sa part, son premier podium dans la discipline, tandis que Jules Bianchi terminait  finalement troisième.

 

 

La veille, après la 1ére épreuve remportée par Jules Bianchi, la journée de samedi se concluait par la deuxième séance qualificative, disputée cette fois sur le sec quelques heures après la première course, courue elle sur une piste détrempée par de violentes averses.

Jules Bianchi de Tech 1 Racing, après avoir remporté sa deuxième victoire de la saison, signait dans la foulée, ainsi sa troisième pole position de l’année.

 

 

Ce dimanche matin, il s’installait au premier rang devant Marco Sorensen, Robin Frijns, Nico Müller et Sam Bird.

Mais le jeune Français n’aura pas longtemps bénéficié de cette pole.

Hélas pour lui car sinon au vu de sa belle course, il pouvait logiquement entrevoir le doublé !

Explications.

A l’extinction des feux, Jules Bianchi perdait l’avantage de sa pole.

 

 

Il s’en explique :

« Les feux se sont allumés puis immédiatement éteints pour aussi vite se rallumer. Cela m’a perturbé et le temps de me lancer, j’ai été doublé et me suis retrouvé en 4éme position ai premier virage »

Effectivement, Marco Sorensen en profitait pour virer en tête devant Robin Frijns et Sam Bird.

Jules Bianchi suivant flanqué dans ses échappements d’ Antonio Felix da Costa.

Avant la fin du premier tour, Sam Bird trouvait l’ouverture face à Robin Frijns et passait deuxième.

Les cinq premiers faussaient rapidement compagnie au reste de la meute, emmenée par Mikhail Aleshin (photo) du Team RFR, sixième devant Will Stevens de Carlin, Nico Müller et Vittorio Ghirelli de Comtec Racing.

 

 

La bataille pour la quatrième place faisait alors rage entre Jules Bianchi et Antonio Felix da Costa.

Après une dizaine de tours, la situation s’avérait toujours aussi serrée en tête, avec seulement quatre secondes d’écart entre Marco Sorensen, premier, et Antonio Felix da Costa, cinquième, laissant présager d’une fin de course très ouverte.

Robin Frijns, le leader du Championnat, commettait alors plusieurs petites fautes.

Jules Bianchi, à l’affut en profitait et portait ainsi une attaque dans le onzième tour, mais au virage de Copse, Antonio Felix da Costa, lui bien calé  derrière le duo, s’infiltrait et s’emparait de la troisième place, gagnant deux positions d’un coup !

Jules Bianchi restait quatrième tandis que Robin Frijns (photo) rétrogradait au cinquième rang.

 

 

Le leader du Championnat apparaissait de plus en plus en difficulté au fil des tours. Se plaignant d’un manque de grip, il  dégringolait au classement et rétrogradait même jusqu’au onzième rang et ce, en quelques virages !

Les rebondissements continuaient lorsque brutalement et alors qu’il caracolait en tête et semblait filer vers une victoire amplement méritée, Marco Sorensen immobilisait sa monoplace dans l’avant-dernière boucle, suite à une crevaison.

Sam Bird, son dauphin, héritait ainsi de la tête de la course, devant Antonio Felix da Costa, Jules Bianchi, Arthur Pic de Dams et Alexander Rossi, l’Américain d’Arden, pourtant parti dernier, suite à sa sortie de piste la veille.

Robin Frinjs terminait finalement neuvième et grignotait quelques précieux points.

Il conservait  fort heureusement pour lui la tête du Championnat avec désormais seulement cinq points d’avance sur Sam Bird et six sur Jules Bianchi.

Totalisant maintenant 131 points contre 126 à Bird et 125 au Français.

Ce dernier auteur d’un excellent week-end avec une pole, une victoire et une 3éme place

 

 

Invité à commenter cette heureuse victoire, Sam Bird, nous confiait :

« Cette victoire est comme un cadeau, car honnêtement Marco Sorensen a fait une très belle course. Il était le plus rapide et méritait de l’emporter. Après avoir gagné à Monaco, je m’impose à domicile, à Silverstone, c’est pas mal. La situation au championnat est trop serrée pour faire des calculs. Je suis convaincu que cela va se jouer lors de la dernière course à Barcelone, pas avant. »

 

 

A ses côtés un Antonio Felix da Costa, radieux, enchainait :

« J’ai débuté la saison au Nürburgring et me voici déjà sur la deuxième marche du podium. En partant de la neuvième place, c’est parfait. Nous devons encore progresser en qualifications pour espérer pouvoir gagner une course. C’est un bon résultat pour moi, pour Arden Caterham et pour le Red Bull Junior Team. »

 

 

Quant à l’ami Jules Bianchi, finalement lui aussi sur le podium après son départ bêtement loupé, lui, il nous précisait :

« C’est toujours un peu décevant de terminer troisième quand on part de la pole position. La victoire était possible, je n’ai juste pas adopté le rythme adéquat en début de course. C’était assez chaud avec Robin. Il a défendu avec force sa position et il est sorti perdant de la manœuvre puisqu’il a perdu deux places d’un coup. Bravo à Sam Bird, je sais que c’est un concurrent à surveiller jusqu’au bout. La fin de saison sera très disputée. Entre Robin, Sam et moi, le premier qui fera une erreur en paiera cher les conséquences. »

Voilà, les ‘ jeunes loups ‘ nous ont régalés avant que ne débutent ce dimanche midi, les Six Heures de Silverstone, sixième manche du Championnat du monde d’endurance WEC

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : Eric REGOUBY- Patrick MARTINOLI

 

LES TROIS PREMIERS DIMANCHE

BELLE COURSE D’ARTHUR PIC, 4éme

Sport

About Author

gilles