WRC. LA FORD DE LATVALA ENTRE LES DS3 DE LOEB ET HIRVONEN

 

Belle deuxième place pour la Ford Fiesta de Jari-Matti Latvala sur l’asphalte du rallye d’Allemagne, ce week-end.
Jari-Matti Latvala, a signé aujourd’hui sa meilleure performance sur asphalte, en se classant deuxième du Rallye d’Allemagne derrière le Français Sébastien Loeb.

Mais devant la seconde Citroen,’ usine ‘ la DS3 de son compatriote Mikko Hirvonen.

Une belle performance s’il en est !

Il s’agit d’ailleurs également pour le pilote Ford de son meilleur résultat de la saison depuis sa victoire en Suède au mois de février dernier.

Si l’on excepte le Monte-Carlo et ses conditions typiquement hivernales, la neuvième manche du Championnat WRC 2012, constituait le premier rallye 100% asphalte de la saison.

Les pilotes ont disputé quinze épreuves spéciales sur des routes très différentes depuis les vignes de Moselle jusqu’au camp militaire de Baumholder.

Après les températures élevées du premier jour, la pluie, s’est alors invitée dans la deuxième étape et a rendu plus complexe le choix des pneumatiques.

Jari-Matti Latvala était un peu déçu et frustré vendredi midi, après la première demi-journée de course.

 

Peu à l’aise avec le set-up qu’il jugeait trop souple sur sa voiture, il avait également perdu du temps en optant pour des pneus à gommes tendres dans la toute première spéciale.

Dans l’après-midi, après avoir corrigé ses réglages de suspension, le Finlandais a changé de braquet pour remporter, deux épreuves spéciales et finir la première étape en troisième position derrière l’autre Ford ‘ officielle ‘ de son partenaire, le Norvégien, Petter Solberg et Sébastien Loeb.

Le lendemain matin samedi, la pluie a surpris tous les leaders de la course et Latvala a perdu d’entrée une trentaine de secondes après avoir bloqué ses roues et tiré tout droit sur une coulée d’eau.

Cinquième après cette mésaventure, il est immédiatement repassé à l’attaque pour remonter à la seconde place dans les redoutables spéciales de Panzerplatte 1 et 2 (ES9 et 12) longues de 46 kilomètres.

Il conservera finalement cette position jusqu’à l’arrivée.

« Je suis heureux d’obtenir un podium dans ce rallye asphalte qui n’a pas souri à Ford au cours de ces dernières années. Cette course a été dure mais elle a montré que nous avons progressé sur cette surface. Mon retard de deux minutes sur le vainqueur ne doit pas nous faire oublier le travail qu’il nous reste à faire. Mais je crois néanmoins en nos chances de nous battre pour la victoire dans les deux rallyes asphalte restant à disputer cette année. »

 

 

Pour son premier rallye 100% asphalte, au volant de la Ford Fiesta RS WRC, et après avoir réalisé une belle prestation au Monte-Carlo en début d’année, Petter Solberg était immédiatement dans le rythme en Allemagne.

Il occupait la deuxième place du classement provisoire quand il a arraché une roue en sortant trop large dans un virage lors du premier passage de la fameuse spéciale de Panzerplatte (ES9).

Alors que le Norvégien espérait un beau résultat, il a été contraint à l’abandon et n’a repris la course que dimanche matin dans le cadre du règlement Rallye 2.

Petter regrettait, très déçu son incident :

“Cela aurait été fantastique pour l’équipe de finir deuxième et troisième. Mais ma voiture est partie dans une large dérive et quand j’ai heurté le rocher, il n’y avait plus rien à faire. Le rallye s’était jusque-là très bien déroulé. Le travail et les essais que nous avions fait sur cette surface avaient porté leurs fruits.”

 

 

Quoiqu’il en soit, pour l’équipe Ford, le niveau de performance montré sur le très spécifique rallye d’Allemagne est un bel encouragement.

Comme le confiait, Malcolm Wilson, le patron de l’équipe Ford :

“Sortant d’un résultat qui nous avait déçu en Finlande, nous sommes heureux de voir que nous avons été aussi compétitifs sur asphalte, et dans un rallye qui nous était moins favorable. J’ai bien sûr été déçu quand Petter est sorti de la route mais je suis encouragé par la cadence qui a été tenue par nos deux pilotes. Je suis confiant pour les prochaines compétitions sur cette surface.”

En attendant, le Championnat du monde va opérer un retour sur terre dans le cadre du Rallye de Grande-Bretagne qui aura lieu au Pays de Galles du 13 au 16 septembre.

Un terrain ou les Ford se sont toujours montrées compétitives par le passé !!!

 

Christian COLINET

Photos : Jo LILLINI

Sport WRC

About Author

gilles