GP MOTO DE BRNO: PEDROSA, MARQUEZ,FOLGER,LES TROIS MOUSQUETAIRES.

DANI PEDROSA

Sur ce magnifique circuit tchèque, avec ses courbes en montée et en descente, un peu comme Spa, Brno est d’ailleurs le préféré des pilotes de GP Moto, les courses ont été sublimes. Très beau week-end, avec de jolies surprises pour des pilotes qui se sont vraiment surpassés, ce qui est essentiel, alors que l’on arrive au dernier tiers du Championnat, pour garder la tête ou aller la prendre aux classements généraux.

MOTO3: LA PREMIERE DE JONAS FOLGER

JONAS FOLGER

On s’attendait à tout sauf à ça.

Sachant que la KTM officielle de Cortese est très confortablement installée en haut de classement général, que l’hyper talentueux Vinales a au moins envie de finir en beauté, que Luis salom, qui a gagné Indy, fait maintenant partie du club des grands, on pouvait imaginer un de ces trois là devant mais… pas du tout!

Car ils ont tous les trois raté leur départ!

Et du coup, Khairuddin part evant Vasquez, Folger et même de glorieux inconnus, Mc Phee et Popov!

Il est vrai que Folger a changé de team, il est maintenant chez Mapfre-Aspar, et dès sa première course, il a fait podium…

Et il va pulvériser la course!

Il passe vite en tête, puis met huit secondes, tu as bien lu lecteur, huit secondes, un univers en Moto3, plusieurs milliards de boulevards, au reste du monde…

Et enfin, les stars décident qu’ils en ont assez de prendre des baffes, et qu’il faut donc remonter sur ces jeunes impétueux…

SANDRO CORTESE

Salom, Cortese et Vinales ne forment qu’un seul ensemble, tellement ils sont collés les uns aux autres.

Une sorte de missile à trois têtes, façon le bip-bip des dessins animés.

Et le missile grignote, jusuqu’à la seconde place, prise par Salom.

Folger, lui, était vraiment trop loin devant et inflige une belle humiliation à ces soi-disant dieux de la piste…

Cortese prend la troisième place et Vinales la quatrième.

Le con de l’histoire, c’est évidemment lui.

Parti en pole, il perd encore quelques points au général, Cortese est maintenant 32 points devant.

Le Championnat était déjà pratiquement joué avant ce GP de Brno, il l’est encore plus maintenant…

Cortese pourrait se permettre un DNF, un « did not finish » et rester devant…

Bon je sais qu’en sport mécanique, tout est possible mais le rêve de Vinales est fini…

Pour les Français, désastre. Rossi seizième, Masbou dix sept…

Classement Championnat du Monde Moto3:

1 .Sandro CORTESE, KTM, GER, 200 points. 2 .Maverick VIÑALES, FTR Honda, SPA, 168. 3 .Luis SALOM ,Kalex KTM, SPA, 149.4. Romano FENATI, FTR Honda, ITA, 104.5 .Alex RINS, Suter Honda, SPA, 83.6. Alexis MASBOU, Honda, FRA, 81.7 .Zulfahmi KHAIRUDDIN, KTM, MAL, 76.8 .Danny KENT, KTM, GBR, 66.9 .Louis ROSSI, FTR Honda, FRA, 59. 10. Miguel OLIVEIRA, Suter Honda, POR, 59. 11. Niccolò ANTONELLI, 55.12. Jakub KORNFEIL, 52.13. Efren VAZQUEZ, 50.14. Hector FAUBEL, 49.15. Alberto MONCAYO,  47.16. Jonas FOLGER,  46. 17.Arthur SISSIS. 45.18. Alan TECHER, TSR Honda FRA 21. 19 Niklas AJO, 21.20. Alex MARQUEZ, 15.21. Jack MILLER, 14.22 .Alessandro TONUCCI, 14.23. Ivan MORENO, 10.24. Jasper IWEMA, 9. 25. Luca GRUENWALD, 8.26. Giulian PEDONE 7.27. Toni FINSTERBUSCH, 7.28. Adrian MARTIN, 6.29. Brad BINDER, 5.30. Marcel SCHROTTER , 4.31. Kevin HANUS,  3.32. Isaac VIÑALES, 2.33. Kevin CALIA, 2.34 .John McPHEE, 1.35. Michael Ruben RINALDI,.36. Simone GROTZKYJ, 1.

MOTO2: LA SIXIEME DE MARQUEZ…

MARC MARQUEZ

Situation assez excitante sur la ligne de départ, à part Iannone, qui a raté des qualifs et qui reviendra quand même sur le groupe de tête, tous les cadors sont là, en première et deuxième ligne, Marquez quatre, position qu’il adore, lui qui déteste rouler en tête dans les premiers tours.

Espargaro était en pole mais c’est Luthi qui prend le meilleur départ.

Enfin!

Le jeune Suisse, si brillant en début d’année, avait disparu des tableaux d’honneur depuis quelques GP.

Lui si rapide, si élégant à moto…

Il est devant.

TOMAS LUTHI

Mais il sait aussi qu’en début d’année, il a souvent été devant Marquez en début de course et a toujours fini derrière…

En fait, Marquez passera Espargaro, qui le pus proche de lui au général (quarante points quand même…) et roulera toute la course derrière Luthi.

Méthode phénoménale, car elle permet de voir les trajos de l’autre au cm près, virage après virage…

Mais elle suppose aussi d’avoir un talent diabolique pour en profiter au bon moment…

Et Marquez est un talent diabolique.

Trois tours avant la fin, il passe en tête.

Dès lors, Luthi et Espargaro auront beau lui fondre dessus façon les cuirassés de  Reichshoffen, rien à faire, le flamboyant Espagnol reste devant.

Espargaro aura même, punition suprême, à se battre comme un chiffonier avec Iannone, revenu du diable vauvert, pour sauvegarder une troisième place qui fait qu’au soir du GP, il a maintenant quarante huit points de retard sur Marquez.

POL ESPARGARO

Là aussi, le destin semble avoir choisi son dieu.

Mais encore une fois, on est à moto, et l’on a vu Stoner l’invincible perdre toute sa fin de Championnat sur une chute en essais…

Bref, tout est possible, mais en annonçant au premier GP de l’année que Marquez serait Champion du Monde, autonewsinfo a quand même bien vu la supériorité terrifiante du garçon!

Chez les Français, Zarco, parti dix, est remonté cinq, mais a fini sept. Ce qui est toujours indigne de la qualité de ce garçon ultra-doué.

Di Meglio est seize.

Positions au Championnt du Monde Moto2:

1. Marc MARQUEZ, Suter, SPA, 213 points. 2 .Pol ESPARGARO, Kalex, SPA, 165.3. Thomas LUTHI, Suter, SWI, 154.4 .Andrea IANNONE, Speed Up, ITA, 149.5 .Scott REDDING ,Kalex, GBR, 106.6. Mika KALLIO, Kalex, FIN, 97.7. Bradley SMITH, Tech 3, GBR, 77.8 .Claudio CORTI, Kalex, ITA, 65.9. Dominique AEGERTER ,Suter, SWI, 63. 10. Esteve RABAT ,Kalex, SPA, 62. 11 Johann ZARCO, Motobi, FRA, 60. 12. Simone CORSI.59.13 .Alex DE ANGELIS,58.14. Julian SIMON, 38.15. Takaaki NAKAGAMI, 36.16. Toni ELIAS 34.17. Randy KRUMMENACHER,24.18. Xavier SIMEON , 17. 19. Nicolas TEROL, 15.20. Anthony WEST, 11.21. Mike DI MEGLIO, Speed Up, FRA, 10. 22.Max NEUKIRCHNER. 8.23. Ratthapark WILAIROT, 8. 24. Ricard CARDUS, 6.25. Jordi TORRES,  3. 26. Axel PONS, 1.27. Gino REA. 1.

MOTOGP: LE GRAND DUEL,LE GRAND PEDROSA

DANI PEDROSA

Avant de donner le départ, quelques actualités sur cette catégorie.

Suzuki sera de retour en 2014 en MotoGP, les gens de la boîte sont là pour sentir le vent…

Randy de Puniet n’aura finalement pas la deuxième moto de Tech3, laissée par Dovizioso, c’est Bradley Smith qui la pilotera, un pilote de Moto2 qui ne fait vraiment rien d’exceptionnel… cela dit, on sait que le recrutement chez Tech3 est énormément piloté par les japonais de Yamaha et surtout les sponsors, certes Tech3 est une écurie officielle mais privée !

En revanche, la limitation à 15 000 tours de tous les moteurs l’an prochain (aujourd’hui, les officielles flirtent allègrement avec les 20 000t t/m) réduira la différence avec les  CRT, en particulier les bonnes, les Aprilia de De Puniet et Espargaro.

Ben Spies irait peut-être chez Gresini, auquel cas Bautista serait le con de l’histoire mais il n’a pas fait grand-chose, sur ce GP de Brno par exemple, il est derrière Bradl dont la Honda LCR est moins performante…

Bon, feu vert, c’est parti.

Crutchlow, deuxième sur la ligne rate son départ et se retrouve troisième.

CAL CRUTCHLOW

Il fera toute la course comme ça, tout seul, Dovizioso revient un peu en fin de GP mais Crutchlow décroche son premier podium.

A dache des deux premiers…

Crutchlow à l’arrivée: »C’est mon premier podium en MotoGP et c’est fantastique. Le week-end a été parfait pour moi parce que j’ai signé un nouveau contrat avec Monster Yamaha Tech3 et ensuite fait ma meilleure qualification hier après-midi. Finir sur le podium est vraiment génial et j’espère que ça récompense déjà un peu Tech3, Yamaha et Monster pour leur confiance. La course n’a pas été facile parce que j’étais tout seul la plupart du temps et c’était un vrai test de concentration. Je suis aussi ravi de mettre fin à une période de douze ans sans podium britannique en MotoGP. »

Ben Spies part bien, mais se retrouve quatorze après un pépin mécanique mystérieux, essaie de remonter, il est huitième quand il va aux fraises.

Rossi part six, roule plutôt bien mais il est passé en milieu de GP par Bradl et Bautista.

VALENTINO ROSSI

Il finit sept, juste devant… De Puniet.

Randy a fait un départ magnifique, il restera huitième, premier CRT, deux secondes devant l’autre Aprilia d’Espargaro, et devant les deux Ducati officielles d’Abraham et Elias.

Randy à l’arrivée: « « Je suis tellement bien parti que j’ai pu doubler plusieurs prototypes avant le premier virage. Je suis satisfait parce que le team et moi-même avons fait du très bon travail durant tout le week-end. En début de course, je suis resté derrière Rossi et je voyais qu’il y avait de la fumée qui s’échappait de sa moto. Spies revenait et j’ai donc continué à attaquer. Je devais faire attention au cas où le moteur de Rossi ne lâche et ne répande de l’huile sur la piste. Ça s’est ensuite stabilisé et j’ai pu me concentrer sur ma course. Spies m’a doublé et je m’en suis servi de référence pendant un moment. Il est plus tard tombé et je me suis retrouvé tout seul. Nous avions eu un très bon rythme durant les essais libres et je me suis concentré pour faire aussi bien en course. Je suis très content parce que nous sommes premiers des CRT et que j’ai repris deux points à mon coéquipier. »

RANDY DE PUNIET

Et l’on en arrive aux deux héros du jour, les duellistes Lorenzo et Pedrosa.

Lorenzo est parti devant et Pedrosa ne le lâche pas d’une semelle.

JORGE LORENZO

Bien sûr, l’absence de Stoner est l’occasion de briller, enfin, mais surtout, de se battre contre Lorenzo « en direct », alors qu’au général, il n ya que dix huit points entre les deux pilotes.

Mais Pedrosa ne passe pas.

La précision de Lorenzo, sa moto y est pour beaucoup, fait merveille…

Mais onze tours avant la fin, Pedrosa fait un magnifique inter…

Et là, on ne donne pas cher de la peau de Pedrosa.

Un Lorenzo énervé n’est prenable que par Stoner…

Et le fait est que la Yamaha bleue asticote la Honda orange comme un taon emmerde le cheval…

Deux styles différents, deux motos différentes, Lorenzo freine plus tard et fond sur Pedrosa en courbe mais la Honda sort mieux et reprend un ou deux dixièmes…

Et puis, dans les derniers virages, Lorenzo tente un truc fou, touche Pedrosa et passe.

Puis… c’est l’orgueil qui devient le style de pilotage.

DANI PEDROSA

Pedrosa passe large quand Lorenzo est court, et le contraire à la courbe suivante.

Il ne le lâche pas d’une semelle, chaque courbe est une tentative de dépassement.

On se dit qu’à ce jeu, Lorenzo sera le plus fort…

Non.

Lorenzo à l’arrivée… «  »Je me suis vraiment fait plaisir durant cette course, surtout sur les derniers tours. Dani et moi avons tout fait pour gagner. Nous sommes très proches au Championnat et chaque point est important. C’était une course très stratégique, à certains moments je ralentissais pour me détendre et je pense que Dani faisais la même chose, pour essayer de préparer les derniers tours dans le calme. Quand il s’est mis à attaquer, j’ai pris beaucoup de risques pour rester avec lui et il y a un moment où je devais essayer de le doubler, la victoire était toute proche et je devais absolument tenter. Cette fois Dani a été plus malin que moi et je tiens à le féliciter, ce sera peut-être différent la prochaine fois ! Un grand merci à toute l’équipe qui a travaillé très dur et qui m’avait préparé une moto très compétitive. »

Dernier virage, les deux pilotes ne sont pas du tout sur la même trajo mais la Honda sort beaucoup mieux et Pedrosa passe le damier en tête…

Pedrosa à l’arrivée… « C’est l’une des meilleures courses que j’ai pu faire en MotoGP, gagner avec de l’avance est toujours agréable mais c’est encore mieux quand on s’impose après une aussi belle bagarre que celle que nous avons eue avec Jorge. Le dernier tour a été difficile parce que je savais que Jorge était rapide en milieu de virage et j’entendais sa moto revenir sur moi. Je savais que le moindre espace que je laissais pouvait lui permettre de passer. Je lui ai d’ailleurs ouvert une porte dans un virage à gauche et boom, il était là, je pouvais voir sa moto juste devant moi. A la moitié du tour, j’étais plus nerveux qu’avant mais je savais que j’étais fort sur la fin du tour. J’ai essayé de prendre le maximum de motricité après la colline, j’étais juste derrière lui dans le dernier virage et quand j’ai relâché les freins, nous étions côte à côte. J’ai réussi à passer devant et à gagner, c’est fantastique et je suis vraiment très heureux de cette victoire, pour mon team mais aussi pour mon père parce que c’est son anniversaire ! Nous devons garder cette dynamique pour le Championnat, Jorge est toujours très fort et tout le temps dans le Top 2. « 

Il reprend cinq points à Lorenzo.

Et d’une certaine façon, il remplace Stoner.

On imagine que ce soir, le roi n’est pas son cousin…

Positions Championnat du Monde MotoGP:

1. Jorge LORENZO, Yamaha, SPA, 245 points. 2 .Dani PEDROSA, Honda, SPA, 232.3 .Casey STONER, Honda, AUS, 186.4. Andrea DOVIZIOSO, Yamaha, ITA, 150. 5. Cal CRUTCHLOW, Yamaha, GBR, 122.6 .Stefan BRADL, Honda, GERn 105. 7. Alvaro BAUTISTA, Honda, SPA, 102.8 .Valentino ROSSI, Ducati, ITA, 100.9. Nicky HAYDEN ,Ducati, USA, 84.10 .Ben SPIES, Yamaha, USA, 66.11 Hector BARBERA, 60.12. Aleix ESPARGARO, 45.13. Randy DE PUNIET, ART FRA ,41. 14.  Karel ABRAHAM, 25.15. Yonny HERNANDEZ, 21.16. Michele PIRRO,18.17. Colin EDWARDS, 17.18 .James ELLISON, 14.19. Mattia PASINI, 13.20. Ivan SILVA, 11.21. Toni ELIAS 10. 22 .Danilo PETRUCCI, 9.23. Steve RAPP, 2.

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS MOTOGP

 

 

 

 

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis