WRC : LOEB EN PATRON SURVOLE LE RALLYE D’ALLEMAGNE

  LES VENDANGES COMMENCENT POUR LOEB

 

Disputée dans les vignobles de la Moselle, la première étape du Rallye d’Allemagne a souri vendredi à Sébastien Loeb et Daniel Elena.

Sur un de leurs terrains de prédilection, les octuples Champions du Monde se sont emparés de la tête dès la première spéciale.

La journée a été plus laborieuse pour Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen, pointés au sixième rang et à 48’’9 de leurs équipiers.

Comme le veut la tradition au Rallye d’Allemagne, la première journée était concentrée sur les rives de la Moselle.

Malgré les orages ayant éclaté au cours de la nuit, les spéciales serpentant dans le vignoble germanique étaient globalement sèches, à l’exception des premiers kilomètres de l’ES1.

Les Citroën DS3 WRC quittaient donc le parc d’assistance chaussées de pneus Michelin Pilot Sport ‘durs’.

Dès l’ES1, Sébastien Loeb rappelait à ses petits camarades son intention de remporter l’épreuve pour la neuvième fois.

Alignant trois scratches dans Mittelmosel, Moselland et Gradschaft, il se ménageait un écart de 13’’ sur Petter Solberg.

 

 

Au point stop, il lâchait :

« C’est un petit peu moins facile cette année, car nous parcourons les secteurs en sens inverse et il faut redécouvrir les pièges de ces routes »

Et il précisait :

« Les portions rapides sont étroites et bordées de trottoirs, et les épingles cassent sans cesse le rythme. Tout va bien pour nous, puisque nous ne nous sommes pas fait de chaleur. »

 

 

Troisième de l’ES1, Mikko Hirvonen pointait au cinquième rang à mi-journée :
« Même si les routes sont sèches, je manque de confiance sur les portions les plus sales. Je n’ai pas très bien conduit, mais c’était un peu mieux lors de l’ES3. Nous allons essayer des réglages plus souples pour cet après-midi. »

Même s’il ne signait qu’un scratch au cours de l’après-midi, Sébastien Loeb poursuivait sa marche en avant. A l’issue de cette première étape, l’écart avec Petter Solberg avait franchi la barre des vingt secondes :

Il expliquait :

 « La route était assez sale et poussiéreuse au second passage, mais tout s’est bien déroulé. Globalement, cette journée a été impeccable pour nous. Même si j’ai bien maîtrisé ma course aujourd’hui et que l’écart avec mes poursuivants est déjà significatif, je ne suis à l’abri de rien, surtout à la veille de deux passages dans Panzerplatte. »

 

 

La fin de journée permettait à Mikko de signer des temps assez proches de son équipier. Pour autant, le Finlandais devait lâcher la 5e place à Dani Sordo pour deux secondes :

« J’ai senti un petit mieux cet après-midi. La voiture était parfaite, ça se passe dans ma tête. Je me retrouve   la même situation qu’au Monte-Carlo, je suis trop agressif dans mon pilotage et ça ne marche pas ! Dans certaines portions, je n’attaquais pas, j’essayais d’être le plus propre possible et j’étais plus rapide. Je dois donc travailler sur ce point. Je reste optimiste, notamment parce que la configuration de la deuxième étape me plait. »

Yves Matton, Directeur de Citroën Racing, soulignait :

« Seb a été une nouvelle fois brillant. Quand les conditions sont piégeuses, il sait ne pas prendre de risques inutiles. Mais dès que la route est propre, il attaque immédiatement et creuse l’écart avec ses concurrents. C’est bien d’avoir amassé cette petite avance, mais nous gardons à l’esprit qu’un rallye n’est jamais joué avant l’arrivée. La journée a été plus compliquée pour Mikko, qui doit encore apprendre la DS3 sur asphalte. Il est un peu dans la même situation qu’en début de saison sur la terre : il doit faire évoluer son pilotage pour l’adapter à notre voiture. Sur des spéciales aussi difficiles que celles d’aujourd’hui, sa tâche n’avait rien d’évident. »

 

NEUVILLE LORGNE SUR LE PODIUM

 

Accroché à la 4e place depuis l’ES2, Thierry Neuville réalise un début de course solide et régulier. Le pilote du Citroën Junior World Rally Team ? n’est qu’à cinq secondes de la troisième position, tenue par Jari-Matti Latvala.

Le Belge, confiait :

 « Même s’il y a encore des points perfectibles, je suis vraiment content de cette étape. Seb Loeb était plus vite que tout le monde aujourd’hui, mais nous avons toujours été dans les temps des autres concurrents. Il faudra tout remettre en question demain. La gestion des pneumatiques dans Baumholder semble être une des clés de la course. Le podium reste mon objectif, je ne dois pas lâcher. »

 

 

Les deux autres DS3 WRC engagées sur ce rallye occupent les 10éme et 11éme positions, avec Peter Van Merksteijn Jr. devant Nasser Al-Attiyah.

Le Qatari qui déclarait :

« Ce matin je n’étais pas en confiance, mais ça allait beaucoup mieux cet après-midi »

Et il concluait :

« Je pense que ça ira encore mieux demain, je veux bien préparer les deux autres rallyes asphalte de la saison. »

Christian COLINET
Photos : Jo LILLINI

 

CARTES POSTALES

 LOEB OU LA GROSS ATTACK !!!

PETTER SOLBERG

CHRIS ATKINSON AU VOLANT DE LA MINI

MADS OSTBERG

JARI MATTI LATVALA

OTT TANAK

Sport WRC

About Author

gilles