ENDURANCE WEC. AUDI ET GREAVES EN POLE AUX SIX HEURES DE SILVERSTONE

 

Les spectateurs présents autour du circuit de Silverstone en début d’après-midi ont pu assister à l’une des séances qualificatives les plus passionnantes depuis le début de la saison.

La bataille a fait rage à tous les étages, les concurrents se rendant coup pour coup.

L’averse qui avait perturbé  peu auparavant le début des qualifications des catégories LM GTE, a pimenté la séance des prototypes, avec une piste s’asséchant peu à peu.

Nicolas Lapierre a été le premier à signer un chrono de référence avec la Toyota TS030 n°7 de Toyota Racing avant d’être délogé par Allan McNish et l’Audi R18 Ultra n°2.

 

 

Le pilote français a repris son bien peu après avec une avant de 2’’7  sur son plus proche poursuivant.

Avec une piste de plus en plus sèche, l’identité du leader, changeait à chaque fois qu’un prototype de la catégorie LMP1, franchissait la ligne d’arrivée.

Ainsi, Neel Jani et la Lola-Toyota n°12 de Rebellion Racing, puis tour à tour Danny Watts et l’HPD-Honda n°21 de Strakka Racing, et Andrea Belicchi et la Lola-Toyota n°13 de Rebellion Racing, se sont retrouvés en tête avant que l’Ecossais Allan McNish, ne fasse parler la poudre, avec un chrono de 1’43’’673.

 

 

C’était sans compter sur Benoît Tréluyer, poleman aux dernières 24 Heures du Mans 2011, qui finalement parvenait à positionner son Audi R18 e-tron quattro, sur la première place de la grille de départ mais pour… un centième !

1’43’’663 contre … 1’43’’673 à McNish !!!!

 

Nicolas Lapierre, reparti, ne parviendra plus à améliorer son temps et devra avec la Toyota, se contenter de la troisième place en 1’44’’411.

C’est finalement l’HPD ARX03a-Honda du Team  Strakka et pilotée par Danny Watts qui réalisait le meilleur temps des écuries privées LMP1, avec un tour en 1’46’’160  et ce, malgré un tête-à-queue dans le dernier virage au début de la séance, à un endroit où la piste était encore humide.

 

 

Il devance les deux Lola-Toyota de Rebellion Racing, Neel Jani ayant pris le meilleur sur Andrea Belicchi pour… 27 centièmes !
1’46″207 contre 1’46″234

 

GROSSE BAGARRE EN LMP2 MAIS LA ZYTEK GREAVES SIGNE LA POLE

 

La catégorie LMP2, ne fut pas en reste avec une bataille épique entre Nicolas Minassian qui conduit la Zytek-Nissan n°38 de l’équipe Jota et son ancien partenaire de la 908, Stéphane Sarrazin qui piloe, lui, l’HPD-Honda n°44 de l’écurie Starworks Motorsports.

Anciens coéquipiers chez Peugeot Sport, les deux Français, s’en sont donné à cœur joie, mais n’ont pu résister, malgré leur expérience, à Alex Brundle, déchaîné à domicile.

Le jeune Britannique, fils de l’ancien pilote de F1, Martin Brundle, a été exceptionnel et a bouclé un tour en 1’49’’964, 33 centièmes devant Stéphane Sarrazin.

Ce dernier crédité de 1’49″997

John Martin et l’Oreca-Nissan, la N°25 d’ADR-Delta, s’octroient finalement avec un chrono de 1’50″129, la troisième position sur la grille, juste devant Nicolas Minassian.

 

Richard Lietz et Porsche à la dernière seconde

 

La séance de qualification des GT, avait, elle, débuté sur une piste détrempée et ce après une averse aussi forte que subite qui avait d’ailleurs un peu plus tôt sérieusement perturbé la première course de Formule Renault 3.5, finalement emportée par le jeune espoir Français Jules Bianchi.

 

Après une séance disputée, Richard Lietz et la Porsche 911 RSR n°77 de Team Felbermayr-Proton, a mis tout le monde d’accord, en signant la pole dans le dernier tour, la piste s’asséchant peu à peu.

Avec un temps de 2’09’’564, le pilote Autrichien, a été le seul de la catégorie LMGTE Pro, a descendre sous la barre de 2’10.

Il a franchi la ligne d’arrivée une poignée de secondes avant que le drapeau à damier ne soit agité, ce qui lui a permis d’effectuer une dernière boucle alors que tous ses rivaux était dans leur dernier tour.

 

 

A ce moment, c’est le Britannique James Walker, au volant de la Ferrari F458 Italia, la N°66 de JMW Motorsport, qui détenait la pole avec un chrono de 2’10’’018, un bien dont il sera donc, dessaisi à la dernière minute.

Le roi des poles, alias Gimmi Bruni ne pourra rien faire pour contrer ses concurrents avec la Ferrari F458 Italia n°51 de la Scuderia AF Corse et devra se contenter de la troisième place à près d’une seconde du pilote usine Porsche, n’ayant pu faire mieux que 2’10″481.

La quatrième place sur la grille sera occupée non par une voiture de la catégorie LMGTE Pro, mais par une voiture de la catégorie LMGTE Am :

Stuart Hall, pilote de Pescarolo Team aux dernières 24 Heures du Mans, a décroché la pole de la catégorie avec l’Aston Martin Vantage V8 n°98 d’Aston Martin Racing en 2’12’’965.

 

 

La Porsche 911 RSR n°88 de Team Felbermayr-Proton, aux mains de Paolo Ruberti, s’est elle-aussi invitée parmi les concurrents de la catégorie LMGTE Pro, avec un chrono de  2’12″965.

C’est décidément une très bonne journée pour l’écurie allemande.
La Ferrari F458 Italia n°61 d’AF Corse, n’a pu confirmer ses prestations des séances d’essais libres, Marco Cioci crédité de  2’15″491, échouant à la troisième place, .

La séance qualificative  des protos a été passionnante, ce qui est de bon augure pour la course, longue de Six heures et dont le départ sera donné ce dimanche 26 août à midi heure locale.

Après Spa et les 24 Heures du Mans, l’Audi R18 e-tron quattro a signé sa troisième pole position consécutive depuis ses débuts en course.

La pole position obtenue aujourd’hui à Silverstone complétait une journée parfaite pour Audi. Deux heures avant la performance de Benoît Tréluyer en Angleterre, la marque aux anneaux venait de s’emparer des cinq premières places de la grille de départ de la course de DTM qui se disputera demain à Zandvoort.

La séance des GT, a été, elle,  haletante du début à la fin et les écarts entre les concurrents sont des plus réduits, et ce, dans toutes les catégories.

Les pilotes ont désormais rendez-vous ce dimanche pour le warm-up à 8h55 avant la course dont le départ sera donné à midi heure locale.

Une course qui devrait tenir toutes ses promesses !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Patrick MARTINOLI- Eric REGOUBY

 

LA FERRARI F458N AF CORSE DE CIOCI

 

WEC Championnat du monde

About Author

gilles