LES 12 HEURES DE PONT DE VAUX 26 ème EDITION DU MONDIAL DE QUAD les 25 et 26 AOUT.

 LES 12 HEURES DE PONT DE VAUX 26ème ÉDITION DU MONDIAL DE QUAD les 25 et 26 AOUT. 20 Nations au départ

 

 

 
Entre TOURNUS et MACON, non loin de l’autoroute A6 et de la nationale 6,  dans la large plaine inondable de la Saône, vous entrez dans la Bresse par le charmant village de Pont de Vaux.

Touristiquement, vous avez mille et une raisons de vous perdre dans cette charmante petite ville de caractère également port fluvial actif

La nature est belle et  authentique. Le terroir avec sa  gastronomie généreuse se met en scène discrètement, comme au Restaurant traditionnel et réputé du Raisin, mais ses lettres de noblesse modernes, Pont de Vaux les a obtenues par ses organisations sportives motocyclistes internationales.

Les frères MAINGRET, incontournables animateurs de ce secteur compétition, ont su depuis plus de 25 ans créer, animer, rajeunir et pérenniser l’Événement motocycliste qui rassemble chaque année en août, plus de 10.000 spectateurs, à savoir le MONDIAL du QUAD.

 

Tourisme

 

En fait, toute une région entend dynamiser son attractivité touristique durant la seconde quinzaine du mois d’août et se met à l’heure de la moto et du quad, sans réserve.

En amuse bouche, les 8 Heures Moto (18 et 19 août), mixant enduro et cross, permettront à bon nombre d’amateurs de se faire plaisir. L’enjeu sera pourtant très important car des ‘pointures ‘ comme Michaël PICHON, MOUSSET, PAGET, LAFONT…sont annoncées.

Par ailleurs, l’ouverture d’épreuves à la jeune classe (7-9 ans et 7-12 ans) s’intégrera bien avec la volonté politique de la Fédération Française de motocyclisme, soucieuse de soutenir l’organisation de ces manifestations. D’ailleurs,la FFM déléguera sur place son car podium, alors que le Président Jacques BOLLE assistera, pour sa part, au MONDIAL de quad : Les 12 HEURES DE PONT DE VAUX

 

Stands de nuit

Les 25 et 26 août donc, pour la 26 ème édition, aura lieu cette épreuve de réputation mondiale que Maurice MAINGRET (pilote d’endurance de renom des années 70) et son fils Rodolphe, élevé dans les parcs à coureurs, ont à cœur d’améliorer chaque année.

Le format de l’épreuve a été conservé, à savoir trois manches dont une nocturne encore plus spectaculaire que les autres. La qualité du tracé est chaque année vantée par les participants et la tribu des MAINGRET, avec Rodolphe, Maurice et Bernard notamment, y apporte tous ses soins attentifs.

 

KAWASAKI

Cette année, à partir de QUAD EXPO, qui regroupe dans une vaste exposition de matériels de nombreux acteurs majeurs de la discipline, une nouvelle animation verra le jour. Les organisateurs se sont rapprochés de RANDO SOMME et de Philippe LARODAS (animateur de balades) pour mettre sur pied, avec la participation de constructeurs- exposants, des randonnées dans le Mâconnais, encadrées de manière très professionnelle.

 

 Yamaha

 

Nul doute que les constructeurs présents comme : Yamaha, Kawasaki, Kymco, TGB, Deltamics, Can-Am, HM et autres Polaris, vont mettre les petits plats dans les grands, pour que ce prolongement, en essais, à la découverte du sympathique terroir, soit une véritable fête des amoureux du quad, qu’ils soient amateurs ou professionnels.

 

POLARIS

 

En plus de cette partie découverte statique ou en situation, des quads récemment sortis, d’autres animations  seront autant d’intermèdes variés, venant compléter un programme de course assez copieux.

Des shows Free Style agrémenteront les intermèdes et comme d’habitude, à Pont de Vaux, on ne lésine pas avec les têtes d’affiche. Le team HBOMB des frères MOORE se partagera les applaudissements avec le BLACKLINER FMX team de Daniel BOBIN, l’allumé du moto-neige.

 

Ces trois américains déjantés, tous médaillés aux WINTER X-GAME, rivaliseront d’audace avec Romain IZZO, qui bien que français, n’entend pas laisser sa part aux ricains, sur son sol national.  Toute la gamme des figures y passera, y compris un back flip de haut vol, c’est le cas de le dire. Grands frissons garantis !

Fred CROSSET, trialiste de son état, athlète Monster Energy sera lui aussi de la fête ! Une de ses spécialités étant de sauter douze personnes allongées côte à côte à même l’herbe, nul doute que le public retiendra là aussi son souffle face à autant de prise de risques.

Enfin, sur deux roues toujours, mais sans moteur, le « BMX » Mike HENDRICK flottera dans les airs de Pont de Vaux,à l’endroit à l’envers, « freestylant », « flippant », bondissant, tournoyant dans un champ de bosses spécialement aménagé pour lui.

Mais en fait, on se rend  aux 12 heures de Pont de Vaux en premier lieu pour  les courses, il serait  grand temps d’en parler enfin, ne croyez-vous pas ?

En premier lieu, les organisateurs ont tenu à donner un coup de boost, à la véritable antichambre du MONDIAL de QUAD : Le KENNY QUAD CONTEST.

DÉPART AU COUCHER DU SOLEIL

En effet c’est sans doute dans ce vivier que l’on pourra faire éclore l’élite de demain du quad français et deux mesures ont été prises en ce sens. Donner des temps de roulage significatifs avec 1h d’essais, 30 minutes de warm-up et deux heures de course le dimanche de 9h30 à 11h30. Ensuite, le règlement de l’épreuve a été modifié pour permettre la participation de jeunes à partir de 15 ans révolus.

Toute cette nouvelle dynamique pour faire émerger de jeunes pilotes, est de plus encouragée par un partenariat renforcé avec KENNY RACING. Les vainqueurs du  KENNY QUAD CONTEST se verront offrir un engagement au Kenny Festival de REYGADES (en Corrèze, plus grand rassemblement d’Europe de motos et quads tout terrain).

On peut penser que cette année, de jeunes pousses voudront suivre les traces de Randy NAVEAU qui à 15 ans et 2 mois, gagna l’épreuve 2011 et se retrouve cette année engagé au MONDIAL dans l’équipe officielle HOLESHOT Racing. Dans cet esprit, il ne faudra pas manquer de suivre Lyorick LEGER, managé par Grégory LASSAIGNE, triple vainqueur à Pont de Vaux et qui, associé à Florent NEE sur un CAN-AM 450 du team LYOLYL, n’entend pas décevoir son mentor.

Mais, même si la promotion des jeunes est un souci louable des organisateurs, bien évidemment, les spectateurs se déplacent en masse pour l’épreuve phare : Les 12 heures de Pont de vaux, devenues la référence mondiale en matière d’endurance  quad, en regroupant plus de 100 équipages et représentant 20 nations et, venus de 4 continents. Alors une présentation générale des forces en présence s’impose.

Cette 26e édition  s’annonce extrêmement disputée. Le Français Romain COUPRIE vainqueur en titre, revient bien évidemment. Il partagera  le guidon de son Yam à nouveau avec Joe MAESSEN (champion des Pays-Bas), lauréat des deux dernières éditions.

 VICTOIRE DE LA YAM

Pour contester cette suprématie, Jérémie WARNIA fort de ses titres US 2011, Europe 2012 et de sa place de leader actuel du championnat de France, entend au guidon de son Can-Am officiel Moto-Works, stopper l’hégémonie Yamaha à Pont-de-Vaux.

WARNIA inscrirait ainsi pour la première fois son nom et celle du constructeur canadien au palmarès des « 12 heures ». Derrière ces deux têtes de série, l’équipage en argent l’an dernier du Team Drag’On, Mathieu TERNYNCK, Antoine CHEURLIN et Clément JAY ne prévoit pas de  jouer le simple rôle d’outsider.

Le  Team Rocket Man Racing, sur la troisième marche en 2011 avec la Suzuki des Anglais Carl BUNCE, Chris COOPER et Richard TORDOFF, tentera lui aussi de barrer la route aux YAMAHA.

RELAIS DE NUIT

 

De son côté Thierry VERSTAPPEN, Belge et préparateur reconnu, engage  trois Américains, Joe BYRD, Adam MCGILL et Cody GIBSON. Ce trio de pointe visera le podium. Pour mémoire, Joe BYRD compte 116 victoires chez les pros et 2 titres US en motocross ! Adam MCGILL, vice-champion outre-Atlantique GNCC, (Grand National Cross-Country), sorte d’enduro à la sauce américaine, s’est classé deuxième en 2008 à Pont-de-Vaux. Quant au jeune Cody GIBSON, il passera pro l’an prochain.

Dillon ZIMMERMAN et Josh FREDERICKS (lauréat de la Tuque 2012) habitués du podium de PONT DE VAUX, sont également engagés.

Parmi les autres grands animateurs attendus et prétendants au podium, le Comas Motos Race, (5e de la 25e édition) revient avec Yoann CICLET et Yann MAGNIN. Pour compléter son équipe, Marc QUAZZOLA, le team manager, fait appel cette année à l’expérimenté dôlois Florian RAMEL. Cet équipage solide chevauchera un Suzuki LTR 450.

Notons également la présence du Motorbike de Julien MARIN, Anthony CAZALAS et d’Irwin PUYDAUBY. Les trois Français piloteront un Yam 450 YFZ. Il est à noter qu’en 2011, Julien et Irwin associés au Belge Thomas REMACLE avaient terminé  au pied du podium.

 YAMAHA N° 1 AUDEMAR

A PONT DE VAUX, certes on dispute un MONDIAL de quad, mais les pilotes hexagonaux entendent bien, pour autant, rester maîtres chez eux.

Cet état d’esprit est bien résumé par Axel DUTRIE jeune et dynamique PDG de DRAG’ ON Distribution lorsqu’il déclare :

« Les Français ne cultivent pas de complexes avant de venir au Mondial de Pont-de-Vaux. Quand ils arrivent, ils regardent les machines étrangères, impressionnés par la qualité du matériel. S’ils ne signent pas obligatoirement aux essais les meilleurs chronos, en revanche, ils sont au rendez-vous en course. Pour eux c’est important de gagner les 12 heures devant les Américains ! »

LE DYNAMIQUE PRÉSIDENT DE LA FFM, JACQUES BOLLE

Le Président de la Fédération Française de Motocyclisme, Jacques BOLLE sans doute impressionné par l’impact de l’épreuve en termes de notoriété, a décidé cette année de vivre l’événement en direct et son cœur un  peu chauvin penchera, sans doute, pour une victoire tricolore. En tout cas, nous ne manquerons pas de l’interroger sur ses impressions quant au déroulement de cette épreuve de très haut niveau, en terre bressanne.

Pour l’heure, la mobilisation générale a déjà sonné pour les nombreux bénévoles qui apportent leur concours aux MAINGRET organisateurs. Un cahier des charges très précis répartit les tâches nombreuses et variées touchant à l’accueil, au fléchage, à la circulation, au tracé et à la préparation des pistes, à la logistique, à la sécurité, à la sonorisation, au service Presse, au chronométrage, à la partie sportive et technique de la course en elle même, aux services de secours, aux liaisons informatiques et téléphoniques, au dépannage, à l’alimentation électrique de la zone de course.

Même si bien des tâches vont se concentrer sur les deux semaines événements du mois d’août, l’échéancier s’étale en longueur pour les responsables que sont :

Bernard MAINGRET Président de l’association motocycliste de Pont de Vaux, Maurice MAINGRET, Directeur technique de l’épreuve et Rodolphe MAINGRET, responsable, lui, de Quad Expo.

BERNARD, RODOLPHE ET MAURICE MAINGRET

 

Dans ce contexte de préparation active, nous avons demandé à Bernard et Maurice MAINGRET de répondre aux questions suivantes :

– Qu’est ce qui motive encore les frères MAINGRET pour se mettre sur les bras une organisation aussi complexe que les 12h ?

BERNARD :

« Pour moi, les sports mécaniques, la compétition  sont une vraie  passion. L’organisation s’inscrit dans une continuité d’action. C’est également pour moi l’occasion de renvoyer l’ascenseur à la commune de Pont de Vaux, qui m’a aidé professionnellement en créant un atelier relais me permettant d’installer à l’époque, ma structure pour la préparation des MITSUBISHI. »

MAURICE :

« Constater que le succès sportif de l’épreuve est tellement enraciné chez tous les participants, nous impose de continuer. Un seul exemple : Marc GOBERT n’aura manqué qu’une édition (en 2003), on ne peut pas priver  des gens comme lui – et bien d’autres – d’une course à Pont de Vaux, ce serait une trahison. »

– Comment pouvez-vous qualifier en quelques mots cette 26ème édition ?

BERNARD :

« On évolue dans la continuité en tenant compte des remarques des concurrents. On travaille toute l’année pour que chaque point d’organisation soit analysé et si besoin amélioré tant du point de vue de la sécurité, de la qualité de la piste, du spectacle et de la convivialité. »

MAURICE :
« On peut dire que l’épreuve est arrivée à maturité et que 2012 c’est l’année de l’âge adulte pour l’organisation mais aussi  celle de la relève. Un cycle se termine, un nouveau débute avec la reconnaissance fédérale sur le plan sportif et la prise en compte de tous les aspects de l’impact événementiel (environnementaux, sécuritaires, économiques…).
On essaie d’intégrer les 8 heures moto dans un ensemble de propositions sportives couvrant toute  une  quinzaine touristico-sportive avec les 12heures du Mondial de quad, des balades, des ateliers sportifs…
Cette 26 ème édition est aussi l’occasion d’agrandir  ’le terrain de jeux’ de 27 à 40 hectares avec une labellisation d’espace sportif. »

– Du point de vue sportif, pouvez vous caractériser ce plateau 2012 ?

BERNARD :

« Je suis vraiment tout à fait satisfait de constater qu’en 2012 pour notre épreuve des 12 heures, sur invitation, nous faisons le plein d’engagés, alors que bien des épreuves peinent à réunir suffisamment de concurrents, au point de devoir annuler des courses. Partout c’est du moins et nous c’est du plus. Nous aurons 111 concurrents, avec des équipages de très haut niveau, 2012 sera un très grand millésime »

MAURICE :

« Sans forfanterie, je peux dire que le cru 21012 est exceptionnel. J’en veux pour preuve trois exemples simples : Aux côtés du préparateur belge Thierry VERSTAPPEN  (vainqueur à Pont de Vaux voici 19 ans), on note l’engagement des meilleurs américains de la spécialité. C’est d’ailleurs Thierry qui a managé les premiers américains à Pont de Vaux et construit avec eux une victoire mémorable de Tim FARR, Shane HITT et Harold GOODMAN en 1998 après deux tentatives infructueuses.  Jérémie WARMIA  à qui tout sourit cette saison, a décidé de tenter le grand chelem en disputant Pont de Vaux. Tout le haut niveau sera  chez nous, les « experts » du top 10 sont tous présents pour la 26ème édition »

L’an dernier avec la canicule qui sévissait pendant les 12 heures, les organisateurs devaient arroser la piste entre les diverses manches, et les premiers tours décoraient les pilotes et les machines d’une gangue grisâtre mais la piste était toujours d’excellente qualité.

BOUE D’ENFER

 

Si un temps pourri s’installait sur la Bresse comme on peut le craindre après le 15 août, les organisateurs, malgré un excellent travail de préparation de la piste –déjà entamé-, auraient fort à faire pour rendre facilement accessibles les parkings et les zones des spectateurs.

Mais à Pont de Vaux il n’est rien qui soit impossible pour assurer le plein succès de cette grande fête du quad. On a appris à valider et à valoriser les acquis d’une expérience de 25 ans !

Pilotes et spectateurs devraient donc, cette année encore plus que jamais, prendre le plus grand plaisir à participer à ce Mondial du quad de Pont de Vaux !

PROGRAMME :

Les vérifications techniques auront lieu le vendredi 24 août  de 8 h à 19h

Samedi 25 août 2012 :

Essais libres et chronos 9h00 à 11h00

Le départ de la 1ère manche sera donné à 15 h et l’arrivée aura lieu à 18 h.

Le départ de la 2ème manche sera donné à 20 h et l’arrivée aura lieu à 1 h.

Dimanche 26 août 2012 :

Le départ de la 3ème et dernière manche sera donné à 13 h et l’arrivée aura lieu à 17 h.

La remise des prix se fera le 26 août 2012 à 18h30 sur le circuit.

Photo : Vol de nuit de la Yam

 

Alain MONNOT
Photos : Michel PICARD, AMPDV et Ain Tourisme

 

Quad Sport

About Author

gilles