ENDURANCE MOTO : 8 HEURES D’ORSCHERSLEBEN : VICTOIRE DE LA SUZUKI SERT DUNLOP.

 LES HOMMES HEUREUX DE LA SUZUKI SERT

 

Nous avons assisté ce week-end, en Allemagne, à une véritable démonstration de la Suzuki chaussé par Dunlop du SERT, tout au long des 8 Heures d’Oschersleben, avant dernière épreuve du Championnat du Monde d’endurance.

Dès le départ, Vincent Philippe imprima un rythme d’enfer mais à plusieurs reprises cette cadence fut contrariée par l’intervention des safety Cars.

Au second passage, la Suzuki engagée en catégorie Stocksport, la N°67 qui avait réalisé le meilleur temps des essais, confondit vitesse et précipitation et alla au tapis en prenant feu.

Bis – repetita, au trente troisième tour, lorsque la Kawasaki Bolliger et la Suzuki du QERT en tête de cette catégorie des Stocksport, s’accrochèrent mais fort heureusement sans gravité pour les pilotes.

A chaque fois, Vincent Philippe, se remit à l’ouvrage et ses deux équipiers, Anthony Delehalle et Uykio Kagayama continuèrent la marche en avant, vers la plus haute marche du podium que le SERT n’avaitplus  gravit depuis le Bol d’OR 2011 !!!

Les poursuivants,  BMW Mottorad France et Yamaha Motor France, équipés eux en gommes Michelin, ne ménagèrent pas leurs efforts mais reconnurent à l’arrivée, leurs impuissantes, face à leur adversaire si déterminé à faire oublié la chute de Suzuka et la seconde place qui était était promise aux hommes de Dom Méliand.

 

 

La Suzuki N°1 du SERT, passa la ligne d’arrivée avec 313 tours bouclés et qu’elle a couverte en tête d’un bout à l’autre !!! C’est donc le grand chelem pour la bande à Meliand, car les pilotes de la Suzuki SERT avaient déjà offert la pôle au Chef !!!

A un tour, la BMW pilotée par le trio Gimbert, Cudlin et Nigon finit seconde et devance pour treize secondes la Yamaha Motor France du Team GMT94, de l’équipage, Checa, Foray et Giabbani qui renouvelle, après Suzuka, sa troisième place sur le podium.

La Honda TT Legend, se classe quatrième à la régulière et ce devant la Suzuki Motor Evants qui remporte brillamment la catégorie Stocksport avec Dietrich, Savary et Guittet.

La Yamaha du Yart, est allé, hélas au tapis, avec son bouillant pilote Japonais, Nakasuga, très, trop rapidement, après seulement trente minutes de course et faillit d’ailleurs embarqué Vincent Philippe dans le bac à gravier !

L’an passé, au Qatar, Nakasuga  avait déjà ruiné la course de Gimbert et les espoirs de titre pour BMW…

C’est dire le pilotage et le tempérament chaud bouillant de ce garçon qui devra assurément au plus vite apprendre à se dominer et à se maitriser.

Car sinon, ses pannes de cervelle répétées, pourraient bien un jour prochain, lui couter beaucoup plus cher !!!

Avant les 24 Heures du Mans qui clôtureront ce Championnat du monde 2012, le SERT conforte son avance avec 95 points devant Honda TT Legend et BMW a égalité de points, en totalisant tous les deux, 76 devant Yamaha Motor France, équipe qui en possède 74.

Nous reviendrons plus en détails sur cette course qui se déroula dans des conditions de piste idéales

 

Texte et Photo : Michel PICARD

Sport

About Author

gilles