PIKES PEAK : ROMAIN DUMAS DEJA DANS LE BON RYTHME

 PIKES PEAK : ROMAIN DUMAS DÉJÀ DANS LE BON RYTHME

 

Ce week-end se déroule la 90éme édition de la redoutable mais non moins très prestigieuse ascension de la course de côte, la plus réputée au monde, la fameuse et célèbre, Pikes Peak International Hill Climb

Les essais officiels de cette mondialement réputée Pikes Peak International Hill Climb, ont débuté ce mercredi et le ‘’ Rookie ‘’ Français, Romain Dumas, en a profité pour effectuer à cette occasion, ses tous premiers pas sur la célèbre course de côte.

Le pilote natif d’Alès a rapidement pris ses marques, en témoigne son meilleur temps signé dans la catégorie ‘Pikes Peak Open’

Au volant de sa Porsche 911 GT3 R, tout spécialement préparée pour cette épreuve si particulière, d’un poids de 1200kg, la Porsche est motorisée par le fameux  Flat 6 Boxer, développant  550cv, Romain en a profité pour devancer … « Monster » Tajima !

Auteur de 4’08 »721, lors du premier passage et de 4’04 »834 , à l’occasion du second, Romain a roulé beaucoup plus vite que vainqueur des …. SIX derniéres éditions, Nobuhiro Tajima !!!

Au volant de son E-Runner, prototype entièrement électrique, le Champion Japonais a bouclé, les 8,3 kilomètres, d’abord en 4’14 »786 lors de son premier passage puis en 4’13 »343.

C’est dire la belle perf du ‘ néophyte ‘ tricolore.

Lequel poursuivra sa découverte de Pikes Peak, ce jeudi et encore vendredi, l’épreuve se déroulant, elle, ce dimanche 12 août.

Chaque jour, les concurrents de la Pikes Peak International Hill Climb, découvrent en effet l’une des trois portions qui composent la mythique « course vers les nuages ».

Romain Dumas, comme les autres pilotes engagés en catégorie ‘Pikes Peak Open’ ou encore ‘ Electric ‘, effectuait donc ce mercredi, ses grands débuts sur la première partie, qui est celle prise en compte pour les qualifications.

A l‘issue de la montée, il nous confiait :

« J’étais vraiment impatient de rouler à Pikes Peak et je suis heureux d’avoir eu un aperçu réel de ce mythe »

Et, il poursuivait :
« Je m’attendais à un défi, c’en est un. Apprendre le tracé à travers des vidéos ou à pied est une chose, y rouler en est une autre. Le cadre est magnifique et piloter ici est tout simplement un régal. A ce sujet, j’ai hâte de découvrir la suite ! Je prends déjà beaucoup de plaisir, mais je me suis rapidement plongé dans la compétition avec cette séance qui était qualificative. »

Après les vérifications techniques la veille, le pilote officiel Porsche n’a pas manqué son baptême dans le Colorado.

Qu’on en juge !

Meilleur temps de sa catégorie à l’issue de chacun des deux runs, au programme du jour…

La satisfaction était logiquement au rendez-vous au moment du débriefing.

 

Romain, explique :

« La voiture s’est immédiatement bien comportée sur la partie basse du tracé. Notre préparation au Pole Mécanique d’Alès et les évolutions apportées à l’auto ont porté leurs fruits. La Porsche 911 GT3 R montre à nouveau ses qualités, même si l’environnement est cette fois bien différent du circuit ! »

Et, il enchaine :

« Nous avons encore quelques réglages à peaufiner bien évidemment, mais pour ce que je considérais comme une montée de repérage, c’est encourageant. »

Tandis que les favoris, majoritairement présents en catégorie « Unlimited », rouleront à leur tour sur la partie basse demain, Romain Dumas sera quant à lui en action sur la portion médiane.

« C’est une section composée de nombreuses épingles avec par conséquent de multiples relances. Le profil est différent et les enseignements seront donc eux aussi certainement différents. Il faut relativiser les chronos de cette première journée car ce n’est que le premier jour des essais et les candidats à la victoire générale ne sont pas encore tous passés, mais c’est clairement un bon coup de boost pour toute l’équipe qui a fait du très bon travail. Je tiens par ailleurs à remercier Fred Veitch – qui court sur une Porsche 996 Turbo – et la concession Porsche de Colorado Springs qui nous ont beaucoup aidés. »

Les essais de cette Pikes Peak International Hill Climb reprendront ce jeudi.

Comme on le constate, le vainqueur des 24 Heures du Mans 2010, n’a pas tardé à prendre ses marques.

 

 

D’ici le départ de la course, dimanche, il aura encore plusieurs séances de roulage pour bien apprendre et assimiler la longue, très longue ascension.

Que connaissent par cœur, la grande majorité des participants.

Dont son propre compatriote, Jean Philippe Dayrault, déjà présent l’an passé  et qui après une plus qu’encourageante 3éme place en 2011,  vise lui, cette fois, la victoire absolue, au volant de son Duster, préparé par Richard Tur et Tork Engineering, à Amilly prés de Montargis dans le Loiret.

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : Teams

 

Pike Peak

About Author

gilles