WRC. LOEB DEVANCE HIRVONEN ET LATVALA SECONDS DEVANT SOLBERG

 

Au Rallye de Finlande, huitième manche du Championnat du monde des Rallyes WRC 2012, trois spéciales figuraient au min-programme de ce jeudi en fin d’après-midi.

Les trois spéciales du jour. ES1 Koukunmaa (13,68 km) : 17h23 ES2 SSS Jokimaa (2,00 km) : 19h00 et ES3 Mynnilä (14,22 km) : 19h50

 

Excellent départ pour Sébastien Loeb ce jeudi en fin de journée. Le leader du Championnat Sébastien Loeb, remportant en effet, la première spéciale du rallye de Finlande, Koukunmaa et disputée sur 13,68km, en 6’59 »8, devançant dans l’ordre la Ford du Norvégien Petter Solberg de 1 »6 et une autre DS3 Citroen, celle du jeune Belge Thierry Neuville de 2 »1. La Ford de Latvala, pointe à 2 »2, celle d’ Ostberg de 2 »3 et la DS3 de Mikko Hirvonen 2 »4. Quant à la Skoda Fabia S2000 de Seb Ogier, elle figure en 11éme position à13 »3

Voici d’ailleurs, l’ordre des départs après le choix des pilotes à l’issue du Shakedown et des chronos ensuite réalisés lors chrono de la spéciale qualificative du Rallye de Finlande la veille.

Sebastian Lindholm (Ford Fiesta RS WRC) était le tout premier à s’élancer ce jeudi soir à 17 Heures 23 pour l’ES1, celle de Koukunmaa.

 

 

Suivaient ensuite et dans cet ordre : (photo) Paolo Nobre (MINI John Cooper Works WRC), Armindo Araujo (MINI John Cooper Works WRC), Ken Block (Ford Fiesta RS WRC), Riku Tahko (MINI John Cooper Works WRC), Martin Prokop (Ford Fiesta RS WRC), Matti Rantanen (Ford Fiesta RS WRC), Jari Ketomaa (Ford Fiesta RS WRC), Ott Tanak (Ford Fiesta RS WRC), Sebastien Loeb (Citroen DS3 WRC), Jari-Matti Latvala (Ford Fiesta RS WRC), Mikko Hirvonen (Citroen DS3 WRC), Petter Solberg (Ford Fiesta RS WRC), Evgeny Novikov (Ford Fiesta RS WRC), Mads Ostberg (Ford Fiesta RS WRC), Thierry Neuville (Citroen DS3 WRC) et en 17éme position, le revenant Chris Atkinson (Citroen DS3 WRC).

Ultime précision, 86 équipages étaient au départ.

 

L’ES 2, SSS Jokimaa, longue seulement de 2 Km, revient ensuite à la Ford de Petter Solberg (photo) en 1’32’’5 qui triomphe avec 0’’1 sur la DS3 de Loeb et 0’’2 d’avance sur son équipier, le Finlandais Jari-Matti Latvala.

Neuville termine à 0’’6 et la Ford de Novikov à 1’’1. La DS3 de Mikko Hirvonen finit à 1’’5. Mads Ostberg à 2’’1, Atkinson avec une DS3 à 2’’2. Sébastien Ogier avec la Skoda Fabia S2000 est 12éme à 2 »9.

Après deux spéciales, au général, Loeb précédait Solberg de 1 »5. De 2 »3, Latvala et de 2 »6, Thierry Neuville. Ogier figurait au 11éme rang, à 16 »1.

 

 

Enfin, la 3éme et derniére ES au menu du jour, celle de Mynnilä et ses 14,22 km, elle  est remportée par  les Citroen’boys, les DS3 du Français précédant celle du Finlandais (photo).

Sébastien LOEB,  déja meilleur temps de l’ES1, l’emporte à nouveau parcourant la spéciale en 6’34’’7 et ce 3‘’5 plus vite que son équipier Mikko HIRVONEN qui boucle le parcours en  6’38’’2. Jari-Matti LATVALA et sa FORD Fiesta RS WRC, pointent au 3éme rang en  6’39’’7  à 5’’ devant Petter SOLBERG, 4éme en 6’42’’4 à 7’’7.

Ott TÄNAK, également sur FORD Fiesta RS WRC, complete le TOP 5, en  6’48’’5 à 13’’8.

Suivent dans l’ordre, les FORD FIESTA RS WRC de Jari KETOMA en 6’52’’2 à 17’’5, de Martin PROKOP, en 6’53’’4 à 18’’7, de Matti RANTANEN en  6’58’’4 à 23’’7, et de Ken BLOCK en 7’03’’8 à 29.’’1.

La MINI John Cooper Works WRC  d’Armindo ARAÚJO, en  7’15’’9 à 41’’2, complete le TOP 10.

 

 

Au classement provisoire, après cette 1ére courte étape, la CITROEN DS3 WRC de Sébastien LOEB, se retrouve au commandement en 15’07’’1 et ce devant Mikko HIRVONEN et Jari-Matti LATVALA (photo)… seconds ex-æquo, à 7’’3.

Mads Ostberg est 4éme à 7’’5. Thierry Neuville, 5éme à 9’’. Petter SOLBERG est 6éme à 9’’2 et le revenant Chris Atkinson 7éme avec la DS3 à 15’’6. Le Russe EVGENY Novikov est 8éme à 18’’2. Ott TANAK, 9éme,lui à 21’’1 devant Jari KETOMAA et sa FORD Fiesta RS qui compléte le TOP 10, à 33’’1.

Martin Prokop est 11éme à 37’’8 et Seb Ogier 12éme à 41’’1

 

 

A l’arrivée, Loeb lâchait :

« Après avoir été le plus rapide lors des qualifications, je ne peux qu’être satisfait de poursuivre sur ma lancée et d’être leader ce soir ! J’ai voulu partir sur un rythme élevé dès l’ES1, car le niveau de grip était bon et je me sentais vraiment bien au volant. Je suis particulièrement content de ma prestation dans l’ES3, c’était une spéciale parfaite dans laquelle j’ai attaqué sans aucune retenue. Je ne pouvais pas aller plus vite ! Comme nous l’avions vérifié lors des essais effectués le week-end dernier, la DS3 WRC est au top sur ce terrain. Il faut toutefois garder la tête froide, cette première journée n’était qu’une mise en bouche, les deux étapes à venir seront bien plus difficiles et les autres prétendants à la victoire ne sont qu’à quelques secondes »

 

MICHELIN LATITUDE Cross S1. DES SAUTS… PNEUMATIQUES

 

Huitième épreuve de la saison, le Rallye de Finlande célèbre cette année son 62e anniversaire.

Pour une nation qui considère le rallye comme son « sport national », Jyväskylä est depuis hier et jusqu’au 4 août le « Centre du monde » de la mécanique.

Grâce à son format relativement compact facilitant l’accès à la course, cette épreuve populaire sera comme d’habitude et comme le veut la tradition, suivie par un million de spectateurs !

Avec ses pistes en terre sablonneuse, parcourues à des vitesses pouvant atteindre les 180km/h, et des virages à négocier en aveugle dans la forêt, le tracé de l’ancien Rallye des 1000 Lacs Finlandais, requiert des pneus tendres pour assurer le maximum de sécurité et de performance aux concurrents.

Sauts, bosses et cailloux cachés sont les contraintes auxquelles les pneus MICHELIN LATITUDE Cross S1 (au mélange de gommes tendres) feront face durant l’épreuve.

 

Avant que ne débute, l’épreuve, Jacques MORELLI, le responsable du programme rallye de MICHEIN (à droite sur la photo), nous explique pourquoi en Finlande, le manufacturier  MICHELIN, ne fournira que son pneu tendre LATITUDE Cross S1 :

« Pour cette épreuve, les pilotes n’ont pas besoin de disposer d’un choix entre pneumatiques durs et tendres. Le tracé du rallye est très roulant et peu agressif, déjà sur sol sec la meilleure option est celle de s’équiper de MICHELIN tendres ».

La terre sablonneuse de cette zone de la Finlande permet de rouler en MICHELIN LATITUDE Cross S1 et ce  sans soucis en termes de durée d’utilisation.

Cependant, pour permettre aux pilotes de disputer la « Power Stage » en conditions équivalentes, les organisateurs ont prévu un « remote service » pour le changement de deux pneumatiques avant la dernière épreuve spéciale, l’ES18, celle d‘Ouninpohja 2.

Pour couvrir les 1 626 kilomètres de la manche Finlandaise 2012, les pilotes pourront utiliser 5 pneus avec 7 changements, plus 5 pour le shakedown, soit 40 pneus MICHELIN LATITUDE Cross S1.

Ils devront préserver deux pneus de cette dotation pour les monter lors du « remote service » avant l’ES18.

Enfin, la firme Clermontoise MICHELIN, mettra à disposition des concurrents un total de 1 400 pneus.

 

 

La stratégie de course consistera, à décider lors de quelle boucle, embarquer une ou deux roues de secours.
Un choix qui, lors des épreuves spéciales les plus roulantes, peut déterminer un écart jusqu’à 0’’3 par kilomètre !

Dix personnes assurent le service aux équipes et trois techniciens d’écurie MICHELIN conseilleront les partenaires pendant le rallye sur les choix à suivre en termes de pression de gonflage et gestion du stock pneus sur la base de la stratégie de course, des réglages des voitures et des conditions météo.

Si ce jeudi, trois ES figuraient au programme, ce vendredi sera la GROSSE journée avec pas moins de neuf ES. Samedi, il en restera encore six !

 

Christian COLINET
Photos : Jo LILLINI

 BELLE JOURNÉE POUR THIERRY NEUVILLE ET SA DS3


ET BON RETOUR DE CHRIS ATKINSON CHEZ CITROEN

WRC

About Author

gilles