EN 2013, SRO METTRA DEUX CHAMPIONNATS GT DISTINCTS EN PLACE

EN 2013 SRO METTRA DEUX CHAMPIONNATS DISTINCTS EN PLACE
__________________________________________________________

 

Lors de sa traditionnelle conférence de presse dans le cadre des 24 HEURES de SPA-FRANCORCHAMPS, Stéphane RATEL , le patron de SRO MOTORSPORT GROUP, promoteur majeur des Championnats Internationaux en catégorie GT,  a ébauché les premiers plans de ce que sera le futur du GT, en 2013 .

 » La conjoncture économique étant ce qu’elle est à l’heure actuelle, on ne peut que se féliciter d’avoir eu 78 concurrents qui avaient payé leur engagement pour l’épreuve des 24 HEURES de Spa-Francorchamps ce week-end. Malheureusement certaines équipes n’ont pu finaliser leurs équipages jusqu’en dernière minute, ce qui a entrainé leur forfait et amputant la liste initiale de 12 équipes. Néanmoins, Spa aura l’avantage ce week-end de présenter le plateau de GT3, le plus imposant depuis sa création il y a 6 ans »

Ainsi s’exprima Stéphane RATEL, en début de conférence pour justifier la réduction des engagés aux 24 HEURES DE SPA-FRANCORCHAMPS, en dernière minute.

Pour ce qui est de l’avenir du Championnat du Monde GT-1 pour lequel il reste encore 4 épreuves à disputer, la suite du calendrier s’établira comme suit:

18-19 août, une seconde épreuve sur le Slovakiaring en Slovaquie, les 1-2 septembre à Moscou en Russie, les 22-23 septembre au Nürburgring, en Allemagne et la finale en Inde à New Delhi.

Une délégation Indienne, est d’ailleurs présente à Spa.

A Moscou et au Nürburgring, les GT-1 du Championnat du Monde, rouleront par ailleurs conjointement avec les GT3 du Championnat d’Europe et ce afin de venir grossir des plateaux souvent plus que clairsemés…

 

 

Maintenant pour ce qui est du futur, soit 2013, comme le précise Stéphane RATEL:

 » On ne change pas une formule qui gagne comme la série BLANCPAIN ENDURANCE. Voilà pourquoi en 2013, cinq meetings devraient figurer dans un futur calendrier et dans lequelil devrait être possible d’en rajouter un sixième si un circuit se manifestait plus tard. Sur les 5 épreuves prévues, une manche offrira la possibilité d’organiser une épreuve de 1.000 KM. Les évolutions techniques resteront figées, excepté en ce qui concerne la NISSAN GT-R, qui pourrait recevoir l’autorisation de faire appel à un « upgrade » pour mieux l’équilibrer parmi les marques concurrentes. De toute façon, il ne sera pas touché à la balance des performances actuelles. »

Et, Ratel, de préciser :

 » Quant à la catégorie « GENTLEMEN TROPHY » , nous y apporterons quelques modifications en ce qui concerne les pilotes. Les équipages devront être formés d’un équipage bronze ou un Bronze et un Silver de plus de 40 ans. »

Voilà en grandes lignes, les nouveautés pour 2013 où les GT3 de 2012, seront toujours acceptées dans un schéma de meetings se déroulant sur 2 jours et dans lesquels on retrouvera encore le Lamborghini Super Trofeo ainsi que la F3 Britannique.

Il est également proposé un manufacturier de pneumatique unique, en l’occurrence PIRELLI et déjà présent en World GT-1 et European GT-3

Quant au calendrier des meetings, celui-ci débutera à Monza, en Italie le 14 avril puis à Silverstone en GB, le 2 juin ensuite au Paul Ricard le 30 juin avant l’évènement phare de l’année le 28 juillet à Spa-Francorchamps pour les 24 Heures et se clôturer le 22 septembre au Nürburgring.

De toute évidence, fin 2012, les championnats WORLD GT1 et EUROPEAN GT3, s’effaceront en faveur d’un nouveau Championnat et qui aura pour nom ‘GT SPRINT’ et dans lequel, Stéphane RATEL compte impliquer les BLANCPAIN ENDURANCE SERIES actuelles et y compris les 24 HEURES DE SPA.

La découpe des épreuves devrait ressembler à ce que l’on a vu depuis trois ans en WORLD GT1 avec 2 manches d’une heure chacune, lors de chaque meeting. Deux classes figureront au programme du Championnat GT SPRINT avec une PRO et une SILVER CUP et dans laquelle un pilote professionnel devra partager le volant avec un jeune talent ou un pilote « gentleman driver ».

« Recueillir 9 teams à 2 voitures serait idéal ou même 7 Teams engageant 3 voitures serait encore mieux. Les premières consultations débuteront à l’automne. Il y aura un titre PILOTE et un titre CONSTRUCTEUR et qui pourront être combinés aux deux séries. Les manches s’étaleront sur 7 épreuves pour lesquelles  9 circuits ont marqué leur intérêt et avec lesquels nous négocions actuellement. »

Il s’agit de Yas Marina (Abu Dhabi),Nogaro (France), Zolder (Belgique)-Navarra (Espagne), Zandvoort (Hollande) Slovakiaring (Slovaquie), Moscou (Russie), Portimao (Portugal) et New Delhi (Inde).

Et, Stéphane Ratel, de conclure :

 » Nous nous devons de sortir un calendrier rapidement afin de pouvoir séduire tous les teams intéressés par les deux championnats labellisés « Courses Internationales » auprès de la FIA. Les coûts seront par ailleurs fortement réduits et n’auront plus rien à voir avec ceux du WOLRD GT1 où l’engagement pour deux voitures se chiffrait à 1.600.000 €. Pour 2013, il est prévu de réduire ceux-ci à 960.000 €. »

Les Championnats GT1World et GT3, ayant eu beaucoup de mal à attirer des concurrents cette année, Ratel à l’espoir de donner une nouvelle orientation au GT.

Sera -ce suffisant ?

Pas si sur et ce dans la mesure ou comme nous le rappelait Gilles Gaignault, la multiplicité des épreuves de GT (World GT1-GT3-Blancpain-Open GT-) a fortement nui au succès de cette discipline, sans oublier la naissance début 2012, du Championnat du monde d’endurance WEC, qui fait la part belle … aux GT !!!

Manfred GIET (Publiracing Agency) 

 

Blancpain GT Series

About Author

gilles