24 HEURES DE SPA: LES HOSTILITES SONT ENGAGEES.

LES HOSTILITÉS SONT ENGAGÉES.
_____________________________________________________

 

Ce sont finalement  66 équipages qui prirent part aux 4 séances d’essais (libres-pré-qualificatifs et 2 séances chronométrées dont une de nuit) au programme des ces 64èmes « 24 HEURES DE SPA » mais les 49èmes de l’ère moderne, après une interruption de 11 années entre 1953 et 1964.

Après les premiers débats, l’on retiendra avant tout que les marques favorites AUDI (3)-BMW (6) se retrouvent aux avant-postes avec d’étonnantes Mc LAREN (3) dans leur sillage tandis que ASTON MARTIN (1), LAMBORGHINI (1), PORSCHE (4) FERRARI (1) et MERCEDES (1) restent en embuscade.

Vu le nombre élevés d’engagés cette année,et malgré … une vingtaine de forfaits de dernière minute, les organisateurs ont initié en rajoutant une séance spéciale de qualification, une SUPER POLE, afin de déterminer la grille de départ en ce qui concerne les 20 équipages les plus rapides lors des séances qualificatives.

Si cela fait manifestement l’affaire du public, pour les Teams concernés, cela implique une séance supplémentaire de mécanique à 24 heures du départ.

D’où probablement aussi une certaine timidité affichée par certaines marques durant la dernière séance qualificative et qui a plus servi de mise en « jantes » avant  la chasse finale de la Pole qu’à autre chose.

Pour tous ceux que les premières lignes intéressaient,il convenait toutefois de se classer en ordre utile et de ne pas se faire piéger en dernière minute durant la séance nocturne qui finalement ne présenta guère d’intéret vu que les positions semblaient déjà figées dès les premiers chronos établis en début de soirée et par une température caniculaire inhabituelle dans les Ardennes.

 

DES PÉNALITÉS QUI SEMÈRENT QUELQUE PEU LA ZIZANIE.
___________________________________________________

 

Si comme déjà indiqué ci-avant de chasse à la Pole il n’y en eu point durant les essais qualificatifs, les séances libres apportaient toutefois quelques enseignements comme p.ex la PORSCHE 997 GT3-R aux couleurs des bonbons HARIBO, qui aux mains du véloce Uwe ALZEN, ne voulait manifestement  pas que se rappeler aux bons souvenirs des enfants, en plaçant une première escarmouche réalisait le meilleur temps.

Durant cette séance, la FERRARI 458 du Team Kessel sortait violemment dans le Raidillon mais était réparée à temps pour les qualifications en soirée.

 

 

Durant la séance pré-qualificative, en avant-soirée, c’est au tour de deux Mc LAREN de se montrer les plus véloces. Celle du Team VON RYAN RACING, avec le jeune pilote Portugais Parente au volant, devançant de 4/100èmes, celle du Team Lusitanien ASM, avec son compatriote Pedro Lamy au volant, présageant de ce qu’ allaient être les qualifs.

Durant ces séances NON-QUALIFICATIVES, les commissaires sportifs allaient avoir la main très lourde, en infligeant à certains concurrents des « stop and go »… stupides que les pilotes incriminés devront observer en course et lors de leur premier relais!

Des sanctions aussi stupides qu’inutiles, lorsque l’on sait que ces faits se sont produits durant les séances non qualificatives et ce pour avoir enfreint le règlement, c’est-à-dire, « avoir coupé les délimitations de la piste des quatres roues et ainsi  avoir amélioré le chrono(!) » qui de toute façon était sans aucune importance !

 

 

Le Team le plus durement touché ?

VDS avec comme auteur le Finlando-belge, Marcus PALTTALA sur la voiture de pointe qu’il partage avec Maxime MARTIN et Bas LEINDERS et qui perdra durant son premier relais en course, une petite minute vu la longueur et lenteur du pitlane!

Les autres équipages « punis » sont,  la Mc LAREN Française de l’écurie ART Grand Prix de l’équipage, Amado-Demoustier-Tappy-Parisi, la PORSCHE Slovaque ARC, de Konopka-.Mikulasco-Crotti-Corten ainsi que la FERRARI anglaise, du Team MTech Motor Sport, du quatuor, Cameron-Griffin-Edmonds -Cadei.

Une décision qui risque encore et avec raison, de faire couler beaucoup d’encre, d’ici le début des hostilités samedi. Tant la décision qui frappent ces pilotes et leurs écuries est totalement grotesque !!

 

Texte et photos: Manfred GIET (Publiracing Agency)

 

Cliquez sur les photos pour l’identité des équipages

 

Sport

About Author

gilles