BAJA DE ARAGON: NOS COPINES ET NOS POTES FONT MERVEILLE(S)

 

Jean Louis Schlesser septième, on vous l’a dit. Et en plus carrément en tête de la Coupe du Monde…

En quad, il ya une autre bonne surprise.

Emma Clair, directrice de NPO, a aussi couru cette épreuve de la Baja de Aragon, en quad donc, elle a fini seconde toutes catégories confondues, donc au scratch, et est en tête du classement féminin…

Pas mal tout ça!

BAJA DE INFERNO!

 

On a écrit que « Schless » s’était ouvert, mais vraiment ouvert deux doigts, jusqu’à l’os, moins de quinze jours avant cette Baja,  en Russie.

Nonobstant, il a roulé cette course où le cagnard a rendu la piste extrêmement douloureuse pour tout le monde.

Mais Schlesser est un roc, c’est pour ça qu’on l’aime…

Et aussi parce qu’il sait rouler.

Son coéquipier, le Russe Zhilstov, je ne le connaissais pas, mais à Moscou, à l’entrée du parc fermé du rallye Silk Way sur la Place Rouge, j’étais en train de me faire emmerder par le connard en uniforme de service.

Et un soldat russe avec la grande casquette qui n’a pas lu les consignes de l’organisation, ça devient très vite très con!!!

Konstantin, l’équipier de Schlesser, est venu à la rescousse, il a un gros avantage, il parle russe…

Il parle français aussi. Et en plus, il a  un très beau sourire. mes amies m’ont parlé du charme slave, cela existe donc.

Et « Schless »  me dit que c’est un navigateur remarquable.

Merci garçon, nous voilà amis…

Et donc, cette paire de gens pour qui j’ai d’abord du respect sportif et ensuite une vraie amitié humaine, en terminant septième de cette Baja, reste en tête de la Coupe du Monde des Deux Roues Motrices.

Jean Louis…

«  Je suis très satisfait de ce résultat car cette Baja Espagnole était très très dure. D’une part le parcours n’était absolument pas fait pour les Buggies avec un tracé très sinueux ne comportant aucune partie roulante qui permette de nous exprimer. D’autre part, le fesh fesh était omniprésent et rouler dans cette poussière est un véritable enfer, aussi bien pour le matériel que pour les organismes.
Malgré cela, le Buggy « Sonangol Schlesser » a parfaitement fonctionné et nous n’avons pas eu le moindre problème. Les pneumatiques CooperTires ont été fidèles au rendez vous: zéro crevaison ! Nous avons donc fait une course parfaite et cela nous permet d’accentuer encore notre avance au classement provisoire de la Coupe du Monde, pilote et constructeur. »

Bon, bref, bravo amigos de la Baja…

QUAD. EMMA CLAIR COMME DE L’EAU DE RUSH…

 

Emma Clair, organisatrice du Rallye du Maroc, de la Baja du Maroc, du Rallye de Tunisie, des JPMS à Lyon, de la Fête de la Moto au Ricard, avait connu son Stéphane Clair de mari (aujourd’hui directeur du Paul Ricard) en pratiquant le quad…

Enfin, c’est ce qui se dit, le reste les regarde…

Bon, ils se marièrent et… eurent plein de beaux enfants sus-cités, au Maroc, en Tunisie, à Lyon, au Ricard etc…

 

 

Emma Clair, qui a participé  il ya peu de temps à la vraie survie de l’espèce humaine sur terre,  est restée amoureuse du quad.

(De Stéphane aussi je suppose, mais cela ne nous regarde pas. La rubrique glamour des sports mécaniques, c’est rarement chez nous.)

Elle a donc participé à cette Baja de Aragon, non pas comme récente mère de famille mais en  vraie compétitrice qu’elle est.

Elle en bavé des ronds de chapeau mais elle a décroché un résultat de rêve.

Ce qu’elle en dit…

 « Dans cette compétition, l’important c’est déjà d’arriver ! Je tire un enseignement de taille à l’issue de cette Baja d’Aragon 2012 : Rien n’est jamais ni acquis, ni perdu, tant que la ligne d’arrivée n’est pas passée…

Après une super spéciale ratée, et une première journée à enchainer les problèmes mécaniques et sportifs, je termine la BAJA en ayant pris beaucoup de plaisir à rouler sur ces belles pistes espagnoles, et fière de ma victoire dans la dernière spéciale (quads Coupe du Monde).

Il y avait quarante trois inscrits en catégorie moto et quad. 19 quad dont 9 courant la Coupe du Monde.

Et la difficulté extrême de la piste a fait une hécatombe!

A l’arrivée, 21 motos, sept quads dont deux seulement courant en mondial, celui d’Espinoza et le mien!

 

 

J’atteins donc à l’issue de cette épreuve, la 2ème place des QUADS (Homme/Femme) en Coupe du Monde BAJA et garde ma 1ère place Féminine ».

Voilà comment ce week-end là, nos amis ont réussi.

Et nous, ça nous rend guillerets.

On sait aussi que les incendies ont ravagé le nord du pays, que certains vont penser qu’on ne devrait pas parler de sport quand les pompiers risquent leur vie.

Les pompiers, on les connaît.

On est tous les week-end avec eux.

Sur les circuits.

Ce sont des gens magnifiques, chaque jour des héros dans le monde, avec hélas parfois des gars formidables qui se tuent.

C’est comme dans la moto, ou dans l’auto, et ça crée des liens.

Courage les « bomberos » et les français qui sont allés les aider… et bravo à nos ami(e)s.  

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :  ALAIN ROSSIGNOL-DESERT RUNNER, ALAIN ESTENAVE, PAOLA.

 

 

 

Baja Aragon Moto Sport

About Author

jeanlouis