ENDURANCE. RETRAITE SPORTIVE POUR DINDO CAPELLO.

DINDO CAPELLO LÂCHE LE VOLANT !!!

DINDO

 

 

Il nous l’avait annoncé à Sebring en début d’année.

C’est désormais OFFICIEL !

Le grand pilote d’endurance Italien Dindo Capello a confirmé ce lundi son départ de l’équipe Audi et qu’il mettait un terme à son contrat avec la firme d’Ingolstadt.

Une carrière pratiquement entièrement consacrée à la firme Audi

 

CAPELO-KRISTENSEN-MCNISH, UN SACRE TRIO MAGIQUE POUR AUDI

 

L’Italien, triple vainqueur des 24 Heures du Mans, en 2003  avec Bentley et en 2004 et 2008  avec la firme aux anneaux, stoppe donc sa carrière après avoir défendu les couleurs d’Ingolstadt pendant… 19 ans !

Né le né le 17 juin 1964 à Asti, Dans le Piémont, Dindo laissera l’image d’un véritable GENTLEMAN, un SEIGNEUR. Un pilote doué et extrêmement attachant et que nous regretterons tant le contact avec lui était agréable.

Il débute sa carrière en endurance en 1997 par une victoire aux 6 Heures de Vallelunga

Un an plus tard, il découvre les 24 Heures du Mans avec la McLaren F1 GTR-BMW du Gulf Team Davidoff en compagnie de Thomas Bscher et de son compatriote Emanuele Pirro

Il rejoint en 1999, l’écurie Joest Racing, qui engage les Audi R8 officielles ou il est associé à Laurent Aïello et Michele Alboreto, finissant 4éme au Mans.

Dindo à ses débuts, termine sur le podium des 24 heures du Mans à trois reprises, en 2000 en compagnie de Christian Abt et de Michele Alboreto, il se classe 3éme

En 2001 et 2002, avec Laurent Aïello et Christian Pescatori puis de Johnny Herbert et Christian Pescatori, Dindo termine sur la seconde marche du podium

 

 

La consécration il  la connait enfin, découvrant l’ivresse de la joie de la victoire, en s’imposant le dimanche 15   juin 2003, avec la Bentley, associé à Tom Kristensen et Guy Smith

La chance lui sourit puisqu’il récidive avec Seiji Ara et Tom Kristensen, l’année suivante, remportant son second succès manceau le 13 juin, sur l’Audi R8 privée du Team Japonais Goh.

Avec le retour officiel d’Audi en endurance qui coïncide avec l’introduction de l’Audi R10 TDI, Capello revient chez Joest en 2006. Il termine 3éme au Mans et remporte le Championnat Américain ALMS (American Le Mans Serie en fin d’année.

En 2007, il passe proche de la victoire au Mans puisque l’équipage qu’il forme avec Tom Kristensen et Allan McNish dominait l’épreuve mancelle avant d’être contraint à l’abandon

 

 

Mais, Dindo prend sa revanche et décroche son troisième succès Sarthois à l’occasion de l’édition 2008, le 15 juin.

Avec le retrait de Capello, le Docteur Wolfgang Ullrich, le patron d’Audi Motorsport, indique que le trio formé de Dindo Capello, Tom Kristensen et Allan McNish, se transformera pour la fin de saison en duo Kristensen-McNish.

La seconde Audi, victorieuse des 24 Heures du Mans  en 2011 et 2012, étant elle toujours confiée au trio formé du Français Benoit Tréluyer, du Suisse Marcel Fässler et de l’Allemand Lotterer.

 

 

Questionné sur le retrait de Rinaldo Capello alias ‘Dindo’ le Docteur Ullrich, confie ce lundi :

« C’est une série de succès extrêmement inhabituelle et un moment très émouvant. Je tiens à exprimer au nom d’Audi un très grand merci à Dindo. Dindo a été au sommet du sport automobile pendant 19 ans et tout le personnel d’Audi Sport a été content de le lui rendre possible. J’en suis fier. En termes de sport comme du point de vue personnel et professionnel, cela a toujours été un plaisir de travailler avec Dindo et de savoir qu’il faisait partie de notre équipe. C’est un important ambassadeur de la marque et nous sommes ravis de le voir continuer d’être associé avec Audi après la fin de sa carrière sportive. »  

En effet, Dindo s’il arrête l’endurance au plus haut niveau, s’est toutefois vu proposer par le Docteur Ullrich, de demeurer pilote Audi pour des courses de GT, avec l’Audi R8LMS

 

De son côté, Dindo Capello, nous explique :

 » Pour ma part, je tiens à adresser un grand, grand merci à Audi. Audi est devenu ma marque d’un point de vue professionnel et personnel. Ensemble, nous avons eu de très grands succès et obtenu des réussites innovantes encore et encore. Le soutien d’Audi, du personnel d’Audi Sport et des teams, a été fantastique, . Naturellement, il y a aussi un sentiment de tristesse, car ce départ de l’équipe d’usine n’est pas facile. Cependant je reste associé à la marque et je continuerai à disputer des courses car l’Audi R8 LMS ultra est une GT3 merveilleuse. Je dis au revoir avec la conscience tranquille car j’ai toujours donné le meilleur. Dans toutes les disciplines, Audi et moi, nous avons obtenu le maximum de victoires et de titres. Pas plus tard qu’en mars dernier, nous avons encore gagné à Sebring et je suis actuellement en première position au classement du Championnat du monde WEC. Je souhaitais m’arrêter alors que j’étais toujours capable d’être au top. C’est une sensation agréable. Si Audi, se trouve en situation d’avoir à nouveau besoin de moi, je serai bien sûr prêt à aider le Team. »

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : Patrick MARTINOLI – Thierry COULIBALY

FIA WEC Sport

About Author

gilles