MOTO : RIFIFI CHEZ DUCATI-AUDI… ORAGES EN VUE… OU R.A.S ?

 

REMANIEMENT chez DUCATI !!!

Bon, il fallait s’y attendre, une acquisition, dans le système capitaliste, est toujours dégueulasse et douloureuse.

Alors quand une boîte colossale comme Audi achète une marque « fortissima »  comme Ducati, d’abord les Allemands placent leurs hommes et la presse rital, qui digère forcément mal l’arrivée des schpountz, a tendance à sortir des analyses un peu rock and roll…

Mais il se passe des trucs, ça c’est sûr…

 

COMMUNIQUÉ DUCATI

GABRIELE DEL TORCHIO

 C’est la seule pièce ‘ officielle ‘ à verser au dossier pour l’instant.

Ducati a pondu aujourd’hui, ce jeudi donc, un communiqué annonçant les nominations de la nouvelle structure Ducati…

Il y est rappelé que Ducati est passé à 100% sous la coupe d’Audi, à travers sa filiale … Lamborghini.

Le « board », autrement dit, le Conseil d’administration de Ducati, est  désormais présidé par Rupert Stadler, « ‘CEO » d’Audi,  alias Chief Executive Officer, le plus haut grade donc, de la société allemande.

Les membres du Conseil d’administration, sont dorénavant, Claudio Domenicali qui s’occupe de Ducati Corse et Gabriele del Torchio (ancien boss de Ducati), ainsi que les Allemands, Horst Glaser et Axel Strotbeck.

Gabriele Torchio, est nommé patron de la holding Ducati et membre du conseil d’administration de Lamborghini.

On va dire que lui, il s’en sort bien…

Domenicali ne s’en sort pas mal non plus mais la question est de savoir s’il reste ou non chez Ducati Corse, le département compétition de Ducati.

Sur Preziosi, l’autre ingé-chef de Ducati Corse, pas d’infos !!!

LES DÉDUCTIONS DE MOTOSPRINT…

Sur ce, nos confrères italiens, qui n’y vont pas avec le dos de la cuiller, sont partis sur des trouvailles un peu à la Géo Trouvetout mais par ailleurs, ils sont en général, assez bien informés !!!!

L’idée serait donc qu’Audi pousserait dehors les dirigeants de Ducati Corse, le service compétition, pour négocier en direct avec … Valentino Rossi.

Bien entendu, les Allemands ont très envie que Rossi continue à rouler pour eux.

Le départ de Rossi serait même une tragédie pour eux.

Ils sont prêts à y mettre un blé de folie mais selon les propres mots de Rossi,

« Ils sont fabricants d’autos, excellentes certes mais d’autos. Ils n’ont pas de légitimité moto. J’ai confiance dans leurs ingénieurs mais les résultats ne viendront pas tout de suite. je pense d’ailleurs qu’il vaudrait mieux partir de ce qui existe aujourd’hui plutôt que de refaire un nouveau châssis, ce qui prendra du temps et ne marchera pas au début ».

 Par ailleurs, Motosprint assure que les pourparlers entre Rossi et…. Yamaha, seraient très avancés.

 

ROSSI CHEZ YAMAHA, LE RETOUR?

 

Ce qui est logique.

Ce qui l’est moins, c’est que Yamaha n’y mettrait pas un rond, pour la bonne raison qu’ils ont tout filé à … Lorenzo.

Et donc ils n’auraient même pas de quoi engager l’un des pilotes Tech3, Crutchlow ou Dovizioso, comme cela était prévu.

Et ils envient le service course de Honda, qui facture chaque moto d’usine…. cinq millions de dollars à Repsol, la firme de lubrifiants et leur sponsor.

J’ai des doutes là-dessus…

Il y en a un, dont personne ne parle…

Lorenzo.

 

LORENZO NE VEUT PAS DE ROSSI

 

Qui sera Champion du Monde cette année, sauf accident grave bien sûr.

Je doute fort qu’ils ait envie de courir avec…  Rossi comme coéquipier.

Il l’a dit d’ailleurs, de façon très nette…

« Rossi ne me manque pas…« 

Et donc, selon Motosprint, l’accord serait le suivant:

Rossi arrive avec ses sponsors, qui paient tout, moto et pilote mais il récupère la deuxième moto de la marque dont autonewsinfo assure depuis des mois qu’elle sera …. Championne du monde des cette année.

Bref, ce qui intéresse Rossi, c’est la Yamaha. Pas le pognon de la boîte…

Rossi prêt à courir pour pas un rond pour avoir la moto qui gagne?

Et Audi qui fait le ménage pour discuter en direct avec Rossi? (Autre affirmation de Motosprint…)

Vous savez commet ça s’appelle ça?

Un b… innommable? Un piège à c…? Non, dans le monde qui est le nôtre, c’est une « négo ».

Une sorte de guerre civile légale, quoi…

 

PREZIOSI ET DOMENICALI

 

Cela dit, que les Allemands virent les patrons du service course, Preziosi et Domenicali,  qui ont été incapables de construire, en deux ans, autre chose qu’une trapanelle, c’est quand même un peu bien fait pour leur tronche…

En sports mécaniques, on peut être romantique, mais généreux, jamais…

Rossi a promis que tout serait clair à Brno.

Ducati Corse a promis un nouveau moteur à Laguna Seca…

Sauf que l’on sait très bien que le moteur est la partie forte de Ducati.

C’est son châssis qui est une daube qui ne prend pas les virages serrés.

Alors, même si Ducati était resté rital, je pense que les deux boss du sportif, n’y avaient plus leur place.

Mais ça c’est seulement mon idée perso et je ne suis pas le patron de Ducati…

On sait aussi à quel point désespéré Rossi, leur a demandé des modifs de cadre, qu’ils ne lui ont pas donné.

Et… si c’était Rossi qui avait demandé la tête de ces deux mecs?

De cela, dans Motosprint, « niente », rien.

A autonewsinfo, on sait aussi faire des constructions cohérentes…

On a aussi des copains très bien placés.

Souvent les bons réseaux d’infos !!!

Sur deux et quatre roues d’ailleurs !

 

ALORS, TOUT VA BIEN?

 

Celui-ci, je lui ai promis l’anonymat.

Il me dit d’abord avoir bossé des années à Motosprint et il a donc des doutes sur les infos.

Il me dit aussi que Domenicali et Preziosi, sont confirmés pour l’instant à la direction de Ducati Corse.

Même si en effet Domenicali, en plus, est au Conseil d’administration.

Auquel cas cette histoire serait de l’ordre du cornecul, ou pour parler comme Shakespeare, « Much ado about nothing », soit beaucoup de bruit pour rien.

Et surtout, je viens de suer sang et eau pour pondre un papier pour rien…

J’ai juste donné l’organigramme du conseil d’administration de Ducati…

Pas grave, quand on aime…

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MOTOGP

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis