COUPE DE FRANCE DES CAMIONS: TOUS LES GARÇONS ET LES FILLES…

 

C’est assez marrant cette Coupe de France des poids-lourds où une nana (photo ci-dessus, no 44) dame le pion des champions mâles de la spécialité.

Elle s’appelle Steffi  Halm, elle a 28 ans et pilote un MAN.

Lors de la manche disputée à Magny Cours, elle est venue en leader de ce Championnat, et elle est repartie seconde, à deux points de Lionel Montagne (ci-dessus no 1),  qui trustait les titres jusqu’ à présent avec Noël Crozier.

Bref, cette jeune fille très pointue met un beau b… et c’est génial!

 

SATURDAY NANA’S FEVER…

LE MAN DE STEFFI

Comme le veut la tradition, chaque week-end de ce Championnt, se déroule sur quatre courses.

C’est de la vitesse, façon endurance, car casser dans une manche veut dire que les suivantes sont en danger!

On est sur piste sèche et Lionel Montagne est intouchable dans la première,  au volant de son Renault.

Il avait eu de sérieux problèmes de châssis lors des courses d’Alès et de Nogaro et c’est semble t’il réglé.

En première manche donc, Montagne devant Steffi Halm, le troisième est Ludovic Faure.

 

LIONEL MONTAGNE

 

En deuxième manche, c’est Noël Crozier qui devient le chef, Steffi est encore seconde, Faure troisième.

Et la pilote allemande termine la journée, au classement général, avec treize points d’avance au Championnat.

En effet, ces messieurs leaders habituels gagnent une fois mais font gouffre dans l’autre manche…

 

POURTANT,QUE LE MONTAGNE EST BEAU!

LIONEL ET STEFFI AU CORPS A CORPS

C’est le dimanche que Lionel Montagne va enfin percer.

Peu, ce n’est pas la blietzkrieg de  Guderian dans les Ardennes, mais enfin, il vaut toujours mieux être devant que derrière, fût-ce de deux petits points.

Lionel Montagne parvient à gagner les deux manches coup sur coup.

Dans la première de la journée, la troisième du week end donc, il part devant et ne sera jamais rejoint.

Derrière, en revanche, c’est la guerre totale entre Steffi Halm et Noël Crozier.

Steffi double Crozier  dans un virage de façon très audacieuse et prend la 2e place.

Les commentaires des experts sur son dépassement sont dithyrambiques : « dépassement d’anthologie ; audacieux ; pilotage talentueux, panache… »

Voilà, avec tout ça, pas étonnant que la chevalière aille défaire les rois!

Crozier salue

« Les grandes qualités de pilote de Steffi, et son fairplay ; elle a un potentiel énorme, une excellente tactique ; j’ai eu une petite faiblesse mécanique et quand je l’ai vue me coller au virage je ne lui ai pas barré la route et l’ai laissée passer »

Steffi déclare:

 » J’ai pris un mauvais départ, petit problème de patinage, après j’ai pu remonter ; quand j’ai réussi à doubler Noel il a été correct de ne pas me barrer la route ».

C’est dans la deuxième course et donc la dernière du week-end, que Montagne fait sa fameuse percée…

 

 

Il se bat un peu au début puis prend la tête et au revoir everybody… 

 Derrière, Steffi est en danger, elle est partie cinquième.

Derrière Faure, Robineau et Hervé Crozier…

C’est simple, elle les passe tous les trois…

Volià une jeune fille qui ne fait pas le détail! 

Le podium ci-dessus: Montagne, Halm,  Robineau.

Au général, Montagne est en tête avec 132 points, Steffi Halm est deux points derrière, 130, Noël Crozier est à 107, Hervé Crozier, 85.

Bref, il ne sont plus que deux…

Homme ou femme?

Réponse lors de la finale au Mans, lors des  24 Heures, les 13 et 14 octobre.

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :  Serge POTIER

 

 

 

Camions Sport

About Author

jeanlouis