F1 : LES CONCLUSIONS DU TEAM MARUSSIA SUR L’ACCIDENT DE MARIA DE VILLOTA

 

Le Team Marussia, a indiqué ce lundi, que les conclusions de sa propre enquête sur l’accident de sa pilote de test, Maria de Villota, excluent une cause liée à la voiture.

14 jours après l’accident de Maria De Villota, survenu sur la piste de l’aérodrome de Duxford Airfield, l’équipe de F1, Marussia, a maintenant terminé sa propre enquête détaillée, sur les causes de l’accident.

 

L’accident, est survenu le mardi 3 Juillet, lors d’un test en ligne droite, à laquelle le Team Marussia avait convié Maria.

Laquelle devait entamer ses essais pour l’équipe de Grand Prix et ce afin de conduire pour la quatrième fois de sa carrière une monoplace de F1  .

L’équipe Marussia F1, a donc depuis ce drame, effectué une analyse initiale, entamée immédiatement après le crash.

Cette approche visait à identifier les causes réelles de l’accident et a également servi à déterminer s’il y avait des implications  directement liées à la voiture et ce avant le Grand Prix d’Angleterre  qui était programmé quelques jours plus tard à Silverstone.

Après avoir soigneusement examiné toutes les données et informations complémentaires disponibles à ce moment-là, l’équipe Marussia s’est dite satisfaite qu’il n’y ait pas de telles questions liées au comportement de la voiture, dégageant toutes responsabilités de son châssis et autorisant la participation des deux bolides Marussia au British GP.

Suite à son enquête initiale, l’équipe a depuis procédé à des analyses plus approfondies de l’accident.

Une enquête externe a également été commandée et effectuée sur la piste de Duxford Airfield.

Un lieu de tests  homologué et approuvé par la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) et bien utilisé, en conformité avec les recommandations pour un test de cette nature.

Enquête réalisée conjointement avec l’équipe du Centre technique Marussia qui se trouve à Banbury, près du circuit de Silverstone.

Cette analyse externe a été réalisée de manière autonome de celle de la propre équipe d’enquête interne.

Comme  celle de la procédure normale, les conclusions de l’équipe Marussia, ont été partagés avec celle du Health & Safety Executive (HSE), le régulateur indépendant du Royaume-Uni.

Lequel agit dans l’intérêt public, en ce qui concerne les accidents du travail survenus en Angleterre.

Ce lundi, John Booth, responsable de l’équipe Marussia F1 Team, commente les résultats:

« Nous sommes maintenant convaincus que les conclusions de notre enquête interne, exclut totalement que notre monoplace soit responsable de l’accident. Nous avons partagé et discuté de nos constatations avec le HSE pour leur compte et dans le cadre de leur propre enquête, toujours en cours. Cela résulte de la conclusion d’un processus nécessairement approfondi afin de comprendre la cause de l’accident. Nous avons maintenant terminé notre travail d’enquête. Cela dit, nous devons de nouveau, nous concentrer sur la priorité, qui continue d’être le bien-être de Maria. À cet égard, nous continuons à soutenir Maria et la famille De Villota, autant que nous le pouvons. »

On comprend  le soulagement de John Booth.

Car, malheureusement après chaque drame, s’ensuit toujours bien évidemment  de longs procès…

Reste toutefois une question !

Pourquoi Maria de Villota, a quitté la bonne piste et sa trajectoire pour aller s’encastrer, en bordure de piste, dans le camion – atelier de l’écurie Marussia ?

Seule elle pourra le dire, si toutefois elle parvient à se souvenir de l’instant précis, ou la monoplace a quitté la bonne trajectoire…

Gilles GAIGNAULT

Photos : Team

 

 

 

F1

About Author

gilles