SILK WAY : DES BONNES NOUVELLES DE JEAN LOUIS SCHLESSER


De retour du Silk Way Rally en Russie, après son accident survenu en début de semaine, sur la piste vers Volgograd, Jean Louis Schlesser, a été opéré à Monaco

Nous l’avons retrouvé ce jeudi soir, alors qu’il venait de rejoindre ses ateliers de Mouans-Sartoux dans le Var

Alors, Jean Louis, parle nous de ta cabriole

« Je m’en veux terriblement de ne pas avoir arraché le ski sous la voiture comme l’était mon intention initiale. Plutôt d’attendre comme le préconisait mon équipier que la vis qui la maintenait plus ou moins bien ne casse toute seule. Du coup, c’st ce qui s’est passé et cela a eu pour conséquence de nous envoyer en tonneau par la gauche. J’ai mis mes mains en l’air mais la gauche a été coincé par mon casque sur la mousse de l’arceau dans le choc lorsque le buggy est retombé sur le toit d’où ma blessure »

 

 

Finalement, ce n’est pas trop grave ?

«  Ce qui est d’abord extra c’est que l’accident a eu lieu lundi matin à 11 heures u fin fond de la Russie et que moins de 24 Heures plus tard, j’étais mardi des 8 Heures du mat, sur la table d’opération de la clinique IM2S de Monaco entre les mains du Professeur Bruno Lussiez. L’intervention a duré une bonne heure. Il m’a posé 16 points de suture. »

Et la tu te sens comment ?

«  Un peu ensuqué à cause des médicaments. J’ai une attelle que j’espére faire enlever des lundi ou je retourne consulter le Professeur  Lussiez. »

 

 

Comptes-tu toujours t’aligner au départ de la Baja d’Espagne, en fin de semaine prochaine ?

«  Oui, j’y compte bien. Le R-V de lundi donnera ou non le feu vert. J’aime beaucoup cette épreuve qui se déroule dans la région de Zaragosse et je l’ai d’ailleurs gagné je crois si j’ai bonne mémoire çà cinq reprises. »

Avec qui penses-tu rouler la-bas ?

« Avec mon équipier Russe, Konstantin Zhilstov qui m’épaulait sur le Silk Way et qui lui n’est pas blessé. C’est d’ailleurs lui qui a convoyé le buggy après notre crash vers le bivouac »

En conclusion, Jean Louis, ajoute encore :

« Quel dommage. Il y avait une excellente ambiance sur ce Silk Way que je découvrais. En l’absence du Team X-raid et de ses MINI et BMW, on pouvait y faire un résultat »

Sur que le père Schless, vu tout le bien qu’il nous en a dit, y retournera l’an prochain pour tenter d’accrocher cette belle compétition à son brillant palmarès

Gilles GAIGNAULT
Photos : Éric VARGIOLU – DPPI –Alain ROSSIGNOL- DESERT RUN

Sport

About Author

gilles