BRCC A SPA : TROISIEME MANCHE BRCC A SPA: VOLVO ET PORSCHE VAINQUEURS

 LA VOLVO V8 ‘ MADE IN SOLUTION F ‘ DÉJÀ VICTORIEUSE

 

Pour la troisième confrontation  du désormais Championnat de Belgique de Tourisme-GT, remis sur rails sous l’appellation BRCC (Belgian Racing Car Championship), les acteurs se retrouvaient pour la deuxième fois consécutive à Spa-Francorchamps dans le cadre de l’épreuve des 3000 KM, anciennement 25 Heures Fun Cup.

Jusqu’à présent, les joutes des deux manches précédentes (Zolder et Spa) s’étaient résumées à un duel de marques entre Porsche-Ferrari-Audi et BMW.

Alors quoi de neuf depuis ?

Hé bien, l’arrivée d’une Silhouette, ‘ Made in ‘ Solution F – le très réputé préparateur Français dont les ateliers se situent à Venelles près d’Aix en Provence – à moteur  V8 et carrosserie VOLVO S60, préparée par la non moins renommée équipe DELAHAYE, ainsi qu’une ASTON MARTIN DBRS9 du GPR Racing pour un petit peu pimenter les plateaux des courses scindées en « short races » de 2x 30 minutes et d’une « long race » se déroulant sur 3 heures.

 

 

Bien que l’organisateur, KRONOS EVENTS, mette tous les moyens en oeuvre pour redorer ce championnat manifestement terni par la faillite de SPEEDWORLD et le sauvetage in-extremis avec toutes les contraintes que cela implique pour trouver des candidats et façonner un calendrier dans l’urgence, les débats jusqu’à présent, font encore un peu office de parent pauvre en raison de plateaux encore quelque peu trop clairsemés.

En effet, il faut espérer que pour les manches à venir, d’autres candidats viennent gonfler les rangs pour enfin rendre à cette compétition son lustre des années précédentes.

SHORT RACES : « VOLVO,VENI VICI « !
______________________________

La première manche de 30 minutes ne réserva guère de surprise ni de suspens, si ce n’est la remontée en flèche de la dixième à la première place du « poleman » pénalisé, Stéphane LEMERET, au volant de la toute nouvelle VOLVO S60 Sihouette sortie des ateliers de Solution F , à moteur V8 du Team DELAHAYE qui faisait impression dès le début de course face à la concurrence emmenée par l’ASTON-MARTIN DBRS9 de David SCHMETZ et la FERRARI 430 de Frank THIERS.
Vue de l’extérieur, la VOLVO, fort bien conduite par le pilote-journaliste belge Stéphane LEMERET, qui l’année dernière pilotait encore une Silhouette MEGANE RENAULT du même Team, semblait tourner autour de la concurrence tant sa suprématie paraissait évidente.

Vue de l’intérieur, il en était tout autre comme le confirma peu après, LEMERET :

 » Certes, la voiture est bien née mais elle doit encore faire ses maladies de jeunesse. C’est surtout au niveau du châssis qu’il faudra apporter des modifications et des réglages afin que les pneumatiques trouvent leur rendement maximal. A cause du moteur V8 très puissant, je devais rester concentré en permanence pour maintenir la voiture dans la bonne trajectoire, ce qui coûta aussi beaucoup d’huile de bras! »

Le vainqueur à l’arrivée, tout heureux d’avoir pu offrir les lauriers au Team DELAHAYE, tout en signant sa deuxième victoire au général depuis 5 ans.

Derrière lui, l’ASTON-MARTIN de SCHMETZ et la FERRARI 430 de THIERS complétaient le podium .

 

 

Quant à la seconde manche courue selon une grille de départ avec un Top 8 inversé, on retrouva  encore les locataires des deuxième et troisième marches du premier podium, mais cette fois en avançant d’une marche.

Les 2 GT3 de Pierre GRIVEGNEE (ASTON-MARTIN DBRS9) et de Hans THIERS (FERRARI 430) se livrèrent un duel beaucoup plus serré pour la victoire finale n’étant départagés sur la ligne d’arrivée d’à peine une demi-seconde.
C’est finalement la PORSCHE 996 GT3 RS de BOUVY équipée d’un « petit » moteur de la Cup S rendant près de 20 Km/h en vitesse de pointe aux bonnes GT3, qui s’attribua la troisième marche du podium tandis que la VOLVO S60 aux mains, cette fois, du Français Alexandre VIRON,nettement moins véloce que LEMERET,dut se contenter de la 5ème place, mais à distance déjà respectable du trio de tête.

 

LONG RACE : LA REVANCHE DE « FRED BULL »
_______________________________________

 

Dès le départ de cette manche de 3 heures, c’est l’ASTON-MARTIN DBRS9 de SCHMETZ-GRIVEGNEE qui s’empara de la tête devant la VOLVO S60, confiée à Pierre-Étienne BORDET, en imprimant un rythme infernal et dont la VOLVO fut la première victime au freinage des Combes, où elle perdit d’emblée sept places.

Une crevaison et une pirouette digne du patinage artistique, éloignèrent finalement, hélas, la belle suédoise des avant-postes .

Après un quart d’heure de course et, comme le prévoit le règlement, les voitures inscrites mais ne participant pas régulièrement au Championnat ou venant tout simplement faire l’éclaireur en prévision des prochaines 24 HEURES DE SPA, pouvaient prendre part au débat ! (le calendrier indiquait bien le 7 juillet et non le 1er avril!) ce dont profitèrent une MERCEDES SLS AMG italienne de PECCHIO-PALETTO et une seconde ASTON-MARTIN engagée par le Team Bruxellois GPR.

 


Pour la voiture de tête, les heurts et malheurs se multiplièrent au fur et à mesure de l’avance creusée :

Coupures moteur, suite à une arrivée d’essence défectueuse plus un « stop & go » pour non respect de la limitation de vitesse dans la pit-lane et ce à la suite d’un mauvais fonctionnement du limitateur.

A mi-course, c’est la PORSCHE 997 GT3 Cup de DERDAELE-SOULET qui passait aux commandes suivi de la PORSCHE GT3 RSR de BOUVY-KELDERS-COENS .

La fin de course promettait donc de devenir Hitchcockienne.

Et elle allait le devenir, mais malheureusement dans la confusion générale.

 

En cause ?

L’intervention du Safety-Car, après que la MERCEDES italienne qui attaquait tellement fort qu’elle se retrouva brutalement immobilisée dans un mur de pneumatiques, incident qui nécessita une neutralisation de la course.

Le problème c’est que le pilote du Safety Car,ne retrouva pas de suite le leader et quand ce dernier arriva à hauteur de la voiture d’intervention, suivant de près un autre concurrent et malheureusement, le leader doublait le Safety-Car, perdu dans la meute!

Lorsque le feu du Safety-Car repassa au vert  dans la confusion la plus totale, c’est finalement la PORSCHE GT3 RS avec « FREDbull » BOUVY au volant qui l’emportait, devant la voiture PORSCHE GT3 Cup de DERDAELE-DERDAELE-SOULET qui en bons gentlemen ne portèrent pas réclamation, suite aux faits détaillés ci-avant.

La dernière marche du podium fut l’apanage de l’ASTON-MARTIN DBRS9 de SCHMETZ-GRIVEGNEE.

Pour Fred BOUVY, sa déception en Short Race était, de ce fait, vite oubliée.

Au Championnat ce sont Dylan DERDAELE, Philippe STEVENY et l’anglais Iain DOCKERILL qui mènent actuellement avec 122 pts.

 

Texte et photos :

Manfred GIET (Publiracing Agency)

CLASSEMENTS
_____________

 

SHORT RACE 1:

1-LEMERET (Volvo S60)  13 tours en 31’50 »662
2-SCHMETZ (Aston Martin DBRS 9) à 10″821
3-THIERS (Ferrari  430) à 38″156
4-THIRY  (GC10-V 8 BMW M1) à 57 »584
5-BOUVY (Porsche 996 GT3 RS) à 1’21″735

SHORT RACE 2:

1-SCHMETZ-GRIVEGNEE (Aston-Martin DBRS9) 12 tours en29’37 »984
2- THIERS (Ferrari 430) à 0″642
3- KELDERS-BOUVY (Porsche 996 GT3 RS) à 27 »579
4-DOCKERILL-STEVENY (KIA Silhouette) à 1’14″261
5-VIRON – LEMERET (Volvo S60) à 1’17″784

LONG RACE :    

1-BOUVY-KELDERS-COENS (Porsche 996 GT3 RS) 69 tours en 3h01’15″911
2-DERDAELE-SOULET (Porsche  997 GT3 Cup) à 25″842
3-SCHMETZ-GRIVEGNEE (Aston Martin DBRS9) à 29″995
4-GRANDJEAN-MULLER-MATTHEUS (Porsche 997 GT3 Cup) à 1 tour
5-DOCKERILL-STEVENY (KIA Silhouette) à 1 tour

BRCC Sport

About Author

gilles