BLANCPAIN SERIES : NOUVEAU PODIUM POUR LE TEAM ASP SOFREV AU PAUL RICARD

Nouveau podium pour le Team Sofrev-ASP !

 

Après deux premières manches sous la pluie, à Monza et Silverstone, les Blancpain Endurance Series ont enfin retrouvé le soleil sur le circuit Paul Ricard. Au terme d’une épreuve mouvementée, la Ferrari F458 Italia, N°10 de l’équipage Balthazard-Savary-Policand, monte sur la troisième marche du podium en catégorie Pro-Am (8ème du général).

Malheureusement, la seconde F458 Italia du Team Gersois, la N°20 pilotée par le trio Badey-Beaubelique-Goueslard, ne verra pas le damier, conséquence d’un problème mécanique inattendu mais sans appel.

A quelques semaines du grand rendez-vous de la saison 2012, sur le circuit de Spa- Francorchamps pour les mythiques 24 Heures, les protagonistes des Blancpain Endurance Series, se sont donc retrouvés dans le sud de la France, le week-end dernier, pour disputer la troisième étape d’un Championnat toujours aussi disputé.

Baigné de soleil et sous une température dépassant les 30°C pendant les essais libres et qualificatifs, le circuit Paul Ricard a redonné le sourire aux équipages après deux courses marquées par des conditions météo désastreuses.

 

 

Sur les multiples séances d’essais libres et qualificatives, les deux Ferrari 458 Italia du Team Sofrev-ASP ne trustent pas les premières places mais comme le souligne Jérôme Policand, cette mise en retrait? n’est pas dramatique sur une course d’endurance de trois heures.

« Comme à Silverstone, nous étions un peu loin en qualifs, peut-être en raison de réglages assez peu «agressifs». La position sur la grille de départ n’est pas aussi vitale que sur une épreuve du championnat de France qui ne dure qu’une heure. Sur trois heures de course, c’est avant tout la stratégie qui conditionne le résultat. Si la N°10 décroche le 31ème temps, c’est bien la N°20 qui nous a le plus préoccupé.

 

 

En effet, à la fin des essais libres, le support de la crémaillère de direction, sur la partie châssis, s’est cassé. C’est la première fois que cet incident se produit sur les 458 !

Un châssis est soumis à de grosses contraintes et celui-ci, a terminé 95% de ses courses, dont Spa. La voiture a quand même pu faire les qualifs et la première partie de course. Ludo (Badey) bien que parti 28ème était remonté aux alentours de la 15ème place, puis Patrice (Goueslard) surnommé par ses pairs depuis l’époque du Team LAA (Luc Alphand Aventures )  » THE » driver, a poursuivi cette progression jusqu’à remonter jusqu’au Top 10, avant de devoir hélas malheureusement abandonner.

Quoiqu’il en soit, c’est vraiment dommage car des points importants pour le Championnat se sont envolés…

 

 

Si cet abandon laisse un goût amer dans l’équipe, le bon résultat du week-end est à mettre au crédit de la N°10 qui a tout simplement effectué une course époustouflante.

Pourtant, dès les premiers tours, les événements ne se présentent pas dans le bon sens avec un petit tête-à-queue, provoqué par un adversaire, propulsant Gabriel en fin de peloton. A l’entrée du safety-car, alors que le pilote de la N°10, est parvenu à se hisser aux alentours de la 40ème place, l’équipe tente un coup de génie.

 

 

Le patron-pilote, Policand, raconte:

« Nous avons opté pour une stratégie un peu osée en faisant rentrer la voiture aux stands rapidement après l’apparition du safety-car. Comme le relai minimum d’un pilote est 40 minutes, nous avons procédé au ravitaillement et Mike s’est installé à bord. En priant malgré tout pour que nous ne soyons pas à cours de carburant avant le troisième relai…

Et, Jérôme enchaine :

Cette stratégie s’est avérée payante puisque Mike a repris une vingtaine de places. Il a effectué un magnifique relai et m’a passé la voiture en 15ème position. La fin de course étant plus « limpide », j’ai pu remonter jusqu’à la 8ème place, 3ème des Pro-Am. Une belle récompense pour toute l’équipe et un beau résultat pour un équipage avec deux « vrais » gentlemen. Tout a bien fonctionné, la stratégie et les ravitaillements furent quasi-parfaits. »

Après ce nouveau podium, le Team Sofrev-ASP pense déjà à la prochaine échéance.

Une échéance de taille, les redoutables 24 Heures de Spa…fin juillet

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Max MALKA et Raymond PAPANTI

 

Sport TROPHEE BLANCPAIN

About Author

gilles