GP CAMION. COUPE DE FRANCE DES CAMIONS : WHEN A WOMAN LOVES A …. MAN

 

LE MAN JAUNE EST UNE FEMME...

 

La Coupe de France de Camions est un duel énorme et sans pitié.

Et elle met aux prises deux héros Français et une héroïne germanique…

Avec cette constatation assez déconcertante, mais c’est aussi cela la grandeur de notre sport, rien n’y est jamais gagné d’avance, le leader au classement général est une femme.

Voilà de quoi nous faire saliver et surtout faire de cette discipline très spectaculaire un vrai must…

 

PAS DE GUERRE EN DENTELLES, L’HISTOIRE C’EST VRAIMENT TOUT LE TEMPS…  

 

 

L’histoire est belle.

On sait que France et Allemagne se sont joyeusement foutues sur la gueule depuis l’arrivée des Francs de Clovis, qui étaient déjà des Germains.

On laisse passer quelques siècles où l’on a continué de se massacrer, et on passe, plus récemment, à trois guerres dues au fait que , comme le disait si justement mon ami Pierre Clostermann, as de la chasse des Forces Aériennes Françaises Libres, les FFAL,

« Les allemands ont vraiment été gouvernés par des types infréquentables, Bismarck, Guillaume II et enfin Hitler »… 

Et aujourd’hui encore, le raccourci est volontairement provocant, tsss…tsss… entre une Allemagne pétée de thunes et une France qui voudrait pouvoir bouffer de temps en temps, les échanges manquent de cordialité.

Cette histoire va donc plaire à la cheftaine des Teutons, Frau Merkel…

Une camionneuse allemande et son superbe Man, font tourner en bourriques les héros hexagonaux du poids lourd…

Les AS de la conduite en circuit des gros bahuts. Les SEIGNEURS de la tenue du cerceau des MASTODONTES.

En un mot, les CHAMPIONS des courses de CAMELARDS…

C’est à Nogaro, au circuit Paul Armagnac, qu’a eu lieu la deuxième manche de cette Coupe de France des  Camions FFSA, un Championnat de vitesse des routiers sur piste donc, actuellement mené par la très intéressante Stéphanie Halm, qui pilote un Man…

Bien sûr, à autonewsinfo, nous ne sommes pas machos pour deux ronds, la preuve ça nous fait bien sourire, au sens noble du terme, il s’agit du sourire de l’Ange de la Cathédrale de Reims, aucun foutage de gueule bien sûr, que ce monde des lourds et super lourds, soit mené par une nana…

Et, reconnaissons-le bien volontiers, plutôt… MIGNONNE !!!

Ce qui ne gâche RIEN !!!

 

STEPHANIE LA PRINCESSE DE NOGARO…

 

Il y avait jusqu’à présent, même si les courses étaient disputées comme une guerre civile, deux grands prétendants… Lionel Montagne, pilote officiel Renault et Champion de France l’an dernier, et Noël Crozier, qui roule sur un superbe Man.

Cette année, alors que l’on a couru à Ales et à Nogaro, sept manches au total, la jeune pilote mène au classement général provisoire devant ces messieurs, les spécialistes de la discipline.

C’est sûr, ça soigne dirait un de mes potes…

Elle a commencé la saison par trois podiums à Alès sur quatre courses.

Lionel Montagne considère d’ailleurs qu’en ce qui le concerne, ce sera difficile.  

« Cette année je suis l’outsider! J’ai toujours des problèmes de châssis et notre moteur Renault « maison » n’a pas la même puissance que les Man ».

Et il poursuit :

« Mais l’arrivée du Lion Truck Racing, qui fait courir Steffi,  est une motivation technique pour améliorer le camion et trouver la performance. C’est un nouveau challenge qui relance la compétition et je pense que cette saison se jouera entre Noel Crozier, Steffi Halm et moi-même en peloton de tête et Hervé Crozier (Man) qui nous talonne ».

Il y a donc deux premières courses le samedi à Nogaro. Steffi fait trois et victoire ! Déjà …

C’est la fête dans son Team, le Lion Truck Racing.

Patrick Folleas, dirlo du Team nous confie :

 « C’est notre 1ère saison en Coupe de France, on a beaucoup investi, les mécaniciens ont travaillé jour et nuit pour mettre le moteur au point et les résultats de Steffi sont notre récompense à tous. Je suis très fier d’elle et de toute mon équipe, ces résultats sont encourageant ! ».

Le dimanche, Steffi est trois en première manche, derrière Montagne – tiens, on croyait qu’il n’avait ni châssis ni moteur… – et Noël Crozier.

En deuxième manche, on est parti en grille inversée, Noël Crozier gagne devant… l’Allemande.

Qui aura donc fait tous les podiums du week-end…

 

Quelques mots de cette jolie révélation ? «

C’est fin 2010 que l’on m’a proposé de courir en camion. J’avais un peu roulé en auto sur circuit mais en camion jamais. J’ai terminé très loin de la tête du classement ! L’année suivante, j’ai couru en Championnat d’Europe pour m’entraîner et cette année, je refais la Coupe de France. Grâce au Team Lion Truck Racing. J’ai fait trois podiums à Alès et pas de résultat en quatrième manche, un problème de direction. Ici à Nogaro, je fais quatre podiums. Il est  vrai que mon Man marche formidablement…

Après huit courses, elle est donc en tête avec 82 points devant Noel Crozier, 75 points, Lionel Montagne, 74, Thomas Robineau, quatrième, posséde, lui, 48 points.

Alors ?

Alors le prochain rendez vous, est déjà à Magny Cours les 7 et 8 juillet…

Une course de camions est toujours un truc de folie, mais voir passer en trombe une jeune fille, est un spectacle, assurément à ne pas rater !

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : ORGANISATION

 

Camions Sport

About Author

jeanlouis