WRC. EN NOUVELLE ZELANDE, UN TROISIÈME DOUBLÉ CONSÉCUTIF POUR CITROËN

 

Après l’Argentine et la Grèce, le Citroën Team, signe en Nouvelle-Zélande tout simplement, son troisième doublé consécutif avec les équipages Sébastien Loeb – Daniel Elena et Mikko Hirvonen – Jarmo Lehtinen.

Cette performance, permet à l’équipe Française de boucler la première partie de la saison en tête du Championnat du Monde ‘Constructeurs’ et aux deux premières places du classement ‘Pilotes’.

Avec 61 kilomètres chronométrés – soit moins de 15% du parcours – la dernière journée du Rallye de Nouvelle-Zélande, était ce dimanche, moins ardue à gérer que les deux premières !

Comme prévu, la pluie tombait abondamment sur Auckland au moment où les équipages devaient choisir leurs pneumatiques..

Les pilotes Citroën, optaient pour un panachage conditionné par l’usure des dix gommes tendres allouées pour l’ensemble du rallye.

Sébastien Loeb, associait, lui, quatre ‘durs’ neufs à deux ‘tendres’ déjà utilisés, tandis que Mikko Hirvonen, devait faire le choix inverse.

 

Situées à une soixantaine de kilomètres au nord de l’assistance, les spéciales de Burnside, Wech Access et Puhoi, ne provoquaient pas de rebondissement au classement général.

La boucle du début de la matinée, se terminait par la Super spéciale d’Auckland Domain, tracée dans le plus vieux parc de la ville.

Avant la Power Stage (Burnside – Wech Access 2, la seconde section empruntait à nouveau les secteurs d’Auckland Domain et Puhoi, puis la spéciale d’Ahuroa.

Une nouvelle fois, les pilotes Citroën, optaient pour des montes différentes :

Cinq pneus Michelin Latitude Cross ‘durs’ pour Mikko Hirvonen et un mélange de trois ‘durs’ et deux ‘tendres’ pour Sébastien Loeb.

L’attention se reportait évidemment sur la dernière spéciale, susceptible de rapporter des points supplémentaires aux meilleurs temps.

En arrachant le troisième chrono, Sébastien Loeb, marquait un total de vingt-six points sur ce rallye.

 

« Il fallait aller au bout après deux jours de grosse bagarre avec Mikko », résumait l’homme aux 72 victoires mondiales.

Et, il poursuivait :

« Une fois encore les conditions étaient difficiles et nous avons assuré le doublé. L’idée de partir en vacances avec une avance confortable au championnat me réjouit grandement ! C’est vrai que la première partie de la saison a été fantastique, avec cinq victoires en sept rallyes. »

 

 

Composant tout au long de cette étape avec des pneus moins adaptés que ceux des autres protagonistes, Mikko se réjouissait de terminer à nouveau en bonne position :

« Ce n’était pas une journée très excitante, mais il fallait rester concentré pour éviter de commettre une erreur. C’est un nouveau très bon résultat pour l’équipe, qui clôt une première partie de saison où j’ai énormément appris. Je suis satisfait de ces sept premiers rallyes, je me suis régulièrement battu pour la victoire et ce sont de bonnes sensations. J’ai maintenant une belle collection de secondes places, je vais donc aborder la seconde partie de la saison avec l’espoir de décrocher des victoires. »

 

Yves Matton, Directeur de Citroën Racing, concluait :

« Cette étape a été plus facile à négocier que ce que nous redoutions »,   « Le grip des spéciales était relativement bon et notre monte pneumatique n’était pas inadaptée. Comme Seb et Mikko, je tire un bilan positif de cette première partie de la saison. Fiabilité des pilotes et des DS3 WRC, choix tactiques, gestion des pneumatiques : nous venons d’enchaîner trois rallyes sans commettre la moindre erreur. Nous allons nous présenter au départ du Rallye de Finlande avec des avances confortables aux Championnats du Monde ‘Pilotes’ et ‘Constructeurs’. Cela nous permettra de bénéficier d’une certaine quiétude, indispensable pour viser la victoire sur ce terrain. »

 


Petter Solberg a obtenu son quatrième podium de la saison en se classant troisième en Nouvelle-Zélande. Son équipier Jari-Matti Latvala a fini l’épreuve à la septième place. Les deux pilotes ont perdu l’espoir de mieux figurer des la première étape.

Petter Solberg a perdu près d’une minute et demie à la suite d’un mauvais choix de pneus au départ du rallye. Parti avec des gommes dures alors qu’il eut fallu des tendres, le Norvégien a souffert dans la première boucle de quatre spéciales qu’il a achevée en septième position, à 1’28 » du leader.

Il est reparti à l’attaque pour reprendre la troisième place à l’issue de la seconde étape durant laquelle il s’est montré le plus rapide de la journée. Mais au départ de la dernière étape, le retard de Solberg sur les deux leaders restait trop important et le pilote Ford a donc choisi de ne pas prendre de risques.

« Nous avions une bonne voiture et une belle opportunité dans ce rallye mais notre erreur de pneus a compromis nos chances de victoire le premier jour. C’est triste pour l’équipe mais le podium reste un bon résultat. Nous avons besoin de plus de réussite et nous devrons être parfaitement préparés pour les prochains rallyes pour essayer d’obtenir enfin cette victoire qui nous échappe. Le niveau de performance de la voiture est fantastique. Tout le monde dans l’équipe pousse très fort pour y parvenir et j’ai donc confiance : cela va bientôt finir par se produire. »

 

 

Auteur du meilleur temps des qualifications et vainqueur de la première spéciale, Jari-Matti Latvala était troisième quand sa voiture est partie en tête-à-queue dans une clôture peu avant la fin de la première étape. L’incident n’a pas entrainé de dégât mais la voiture est restée longtemps bloquée par du fil de fer qui s’était enroulé autour d’une roue.

Cet incident a relégué le pilote à la neuvième place. N’ayant plus la possibilité de viser un podium, le Finlandais a profité de la course pour essayer différents réglages de différentiel sur sa Fiesta RS WRC.

 « Après mon incident, je me suis concentré à faire des tests ce qui m’a donné de bonnes informations pour la prochaine manche en Finlande. J’ai remporté aujourd’hui des points de bonus en gagnant la dernière spéciale Power Stage mais je n’ai plus aucune chance au championnat pilotes. L’essentiel désormais sera de me battre pour la victoire dans chaque rallye. Nous allons maintenant bénéficier d’une longue pause qui sera la bienvenue pour se détendre et revenir avec un esprit neuf pour la seconde moitié de la saison. Je veux analyser tous les événements qui se sont produits cette année, effacer toute pensée négative et aller de l’avant ! »

Le directeur du Ford World Rally Team, Malcolm Wilson déclarait :

« Nous avons fait un mauvais choix de pneus qui a été lourd de conséquences. Notre résultat est bien sûr décevant alors que Jari-Matti se battait pour la victoire en début de rallye. Notre voiture et nos pilotes ont la vitesse nécessaire mais nous avons besoin de mettre toutes les pièces du puzzle en place pour convertir ce potentiel en victoires. Je suis confiant sur nos chances d’y parvenir durant la seconde moitié de la saison. »

Quoiqu’il en soit, les pilotes Ford, ont déjà avertis :

En Finlande, ils vont tout faire pour redorer leurs blasons et offrir la victoire à leur équipe et calmer leur patron, Malcolm Wilson, une nouvelle fois déçu aux antipodes….

 

 

Sébastien LOEB et Danel ELENA remportent donc l’épreuve à Auckland.

En 4Heures 04’51’’2, ils devancent leurs équipiers Finlandais Mikko HIRVONEN de 29’’6 et la FORD Fiesta du Norvégien Petter SOLBERG de 1’36’’3.

Le Russe Sergei NOVOKOV, termine 4éme avec sa FORD à 2’13’’5.

Belle 5éme place du jeune Belge Thierry NEUVILLE avec sa DS3 à 2’42’’4. Suivi de la MINI de l’Espagnol Dani SORDO à 3’03’’1.

Ensuite, on trouve le FINLANDAIS Jari-Mattti LATVALA, 7éme à 4’52’’9. Armindo ARAUJO, Ken BLOCK et Manfred STOHL, complètent le TOP 10, respectivement à 9’36’’4, 10’30’’3 et 11’26’’3.

Les spéciales de la 3éme étape ce dimanche reviennent à un excellent NEUVILLE  (ES 16-ES17-ES20) SORDO, toujours performant (ES18-ES19) et LATVALA (ES21-ES22), auteur d’une belle fin de rallye !

D’ailleurs, l’ultime spéciale, la Power Stage revient donc à LATVALA qui l’emporte devant son équipier SOLBERG et LOEB.

 

Christian COLINET

Photos : Jo  LILLINI

 

Classement final :

1. Loeb-Elena (Citroën DS3) 4h04’51’’2-2. Hirvonen-Lehtinen (Citroën DS3) à 29’’6 -3. Solberg-Patterson (Ford Fiesta RS) à 1’36’’4 -4. Novikov-Giraudet (Ford Fiesta RS) à 2’13’’6 -5. Neuville-Gilsoul (Citroën DS3) à 2’42’’4-6. Sordo-Del Bario (Mini John Cooper) à 3’03’’1-7.Latvala-Anttila (Ford Fiesta RS) à 4’52’’9, etc.

Championnat pilotes : 1. S.Loeb, 145 pts -2. M.Hirvonen, 107 pts -3. P.Solberg, 90 pts -4. M.Ostberg, 80 pts -5. E.Novikov, 55 pts -6. JM.Latvala, 54 pts, etc.

Championnat constructeurs : 1. Citroën, 237 pts -2. Ford, 144 pts, etc.

Prochaine manche : Rallye de Finlande (2-4 août)

 

 

WRC

About Author

gilles