24 HEURES DU MANS : L’AUDI R18 e-tron quattro DONNE LE TEMPO

On le sait, André Lotterer, a réalisé le meilleur temps de la première séance d’essais qualificatifs au Mans

Les deux voitures Audi hybrides diesel sur la première ligne provisoire.

Et, les quatre Audi R18 dans le Top cinq provisoire !

Au terme de la première séance d’essais qualificatifs de la 80eme édition des 24 Heures du Mans, une voiture hybride est en tête de la grille pour la première fois dans l’histoire de la classique d’endurance :

Co vainqueur l’an dernier, André Lotterer, au volant de la voiture hybride diesel portant le numéro 1, a réalisé un tour en 3’25’’453, durant la première séance qualificative, juste après minuit, battant ainsi la pole position de l’année dernière de 285 millièmes de seconde.

 

Le résultat du recordman de victoires au Mans, Tom Kristensen, qui a signé le deuxième meilleur temps au volant de la R18 numéro 2, permet aux deux voitures de sport hybrides diesel d’AUDI AG, d’occuper provisoirement la première ligne de la grille.

Après cette première séance qualificative, les deux R18 ultra occupent la troisième, voiture N°3 aux mains de Loïc Duval et la cinquième positions? voiture N°4 avec Mike Rockenfeller dans le baquet.

Comme de coutume, l’équipe Audi Sport Team Joest, s’est concentrée au cours de la première journée d’essais sur la préparation de la course, les essais de pneus et a peaufiné les réglages en se basant sur les données acquises lors de la Journée Test.

 

ANDRE LOTTERER AVEC REINHOLD JOEST

 

 

 

Dès les essais libres, André Lotterer – en 3’25’’163 – était déjà clairement en dessous de la pole position de l’an dernier !!!

Mais ce chrono, n’a pas été réalisé en qualification alors que la température était plus fraiche et la piste plus glissante.

Les douze pilotes Audi, ont accompli le nombre de tours de nuit requis pour les qualifications.

Les quatre voitures Audi R18, n’ont pas connu le moindre problème technique.

Avant la dernière séance qualificative qui se déroulera ce jeudi soir, les voitures seront complètement  re-préparées et équipées des moteurs et pièces prévus pour la course.

Les positions sur la grille de départ, se joueront définitivement  donc ce jeudi soir, de 19h00 à 21h00 et de 22h00 à 24h00.

Il y a un an, Benoît Tréluyer, avait signé la pole position pour Audi le jeudi soir, trente minutes avant la fin de la dernière session qualificative.

Audi a jusqu’à présent pris à six reprises le départ des 24 Heures du Mans depuis la pole position et a remporté, rappelons-le, pas moins de dix victoires depuis 2000 dans la grande classique d’endurance.

 

Notre ami, Mike Rockenfeller, qui conduisait au Mans pour la première fois depuis son sérieux accident de l’an dernier et qui a perdu plus d’une seconde dans son tour le plus rapide derrière…. une voiture GT plus lente, nous confiait :

« Il était incroyablement difficile de trouver un tour clair.»  

Et, il s’empressait d’ajouter :

« Bien sûr, c’est dommage, mais le plus important est que notre voiture était très bien à la fin et qu’elle était confortable à conduire. C’est ce qui compte au Mans.”

Pour sa part, le toujours très disponible Docteur Ullrich, enchainait :

« Nous avons vécu une journée très productive dans l’ensemble. Trouver un bon set-up par une température inhabituellement fraiche durant la session de nuit n’était pas facile car l’adhérence de la piste était particulièrement faible. A la fin, nous y sommes bien parvenus avec les nouveaux pneus Michelin. Je pense cependant que des tours encore plus rapides seront réalisés ce jeudi soir. Mais nous sommes entièrement concentrés sur la course car la pole position n’est pas cruciale pour le résultat final du Mans. »

Toutefois, on voit mal Audi lâcher, la pole !

 

Mais chez Toyota, on aimerait bien l’arracher cette position de pointe, afin de marquer de son empreinte, le grand retour de la marque Japonaise en Sarthe.

Avec deux jockeys, qui connaissent parfaitement le circuit manceau et qui se sont toujours montrés ultra vite, sur que ce soir Toyota va lancer ces deux lièvres :

Le grand Alex Wurz ancien brillant pilote de F1.

Mais aussi, son pilote recruté in extrémis et ce suite au forfait du Japonais Hiroaki Ishiura,  le Français Stéphane Sarrazin, triple poleman au Mans, en 2007, 2008 et 2009 avec la 908 !!!!

Lequel vise une … 4éme pole

Gilles GAIGNAULT
Photos : Thierry COULIBALY-Patrick MARTINOLI-Alain MONNOT-AUTONEWSINFO

 

 

Sport

About Author

gilles