24 HEURES DU MANS : LA LONGUE NUIT D’HENRI PESCAROLO

 

Il ya deux mecs, dans ma vie professionnelle, dont la voix est inoubliable.

Léon Zitrone, qui, hélas, n’est plus de ce monde, et Henri Pescarolo, qui est formidablement vivant.

Le Team ayant eu quelques soucis hier soir au Mans, je l’ai appelé ce jeudi matin pour qu’il me raconte ses malheurs et ses bonheurs.

Voix un peu caverneuse, fatiguée, il a bien évidemment un milliard de trucs à faire mais il accepte de me consacrer un moment.

DOME OUI MAIS… 

 

« En ce qui concerne la Dome, on est plutôt satisfaits, les garçons Seb – Bourdais et Nico- Minassian -ontbien roulé, ils pensaient pouvoir améliorer leur chrono mais ils ont eu un problème de trafic. Et ensuite, il a fallu passer le volant à Ara, pour qu’il se réhabitue au circuit, qui n’est pas un truc qui te revient d’un coup comme ça! »

Henri, poursuit :

 » Donc sur cette auto, satisfaction. On est à neuf secondes du meilleur temps mais tu connais mon combat pour remettre un peu de justice et de logique dans les courses d’endurance, les choses ne vont pas vraiment dans le bon sens et les premières places nous sont interdites. »

Il en conclut :

 » Donc, on est là où on doit être ».

LA 03 N’A PAS FAIT DE TEMPS

Gros problème par contre sur la 03.

 » Sortie de piste à haute vitesse à la suite d’un blocage des roues arrières avec des pneus froids. Et cela s’est passé pendant les essais libres. Donc pendant les chronos hier soir, la voiture est au stand. Ce qui explique que l’on n’ait pas fait de temps. On a passé toute la nuit à la réparer, les gars ne se sont pas couchés, d’autres ont arrêté à cinq heures du matin et se sont relevés à sept heures… Mais voilà, le miracle continue. Cette auto qui a eu tellement des malheurs, elle roule et elle va rouler aujourd’hui. Bon, Loulou, j’ai vraiment des tas de gens qui m’attendent… Mais tu vois, on ne lâche pas! »

Belle leçon, donnée encore une fois par l’un des Teams les plus emblématiques de l’endurance mondiale.

Et délicate attention de ne pas m’avoir envoyé balader alors qu’il tient le monde sur ses épaules…

Henri est décidément un très grand MONSIEUR, et un très grand ami.£

Allez FORZA pour la Pescarolo…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Thierry COULIBALY – Patrick MARTINOLI

Sport

About Author

jeanlouis