24 HEURES DU MANS : LES QUESTIONS AU SUJET D’AUDI !!!

L’ÉQUIPAGE VAINQUEUR SORTANT EN 2011 : TRELUYER- LOTTERER -FASSLER

 

A quel point les Audi seront-elles rapides et à quel point l’opposition de Toyota sera forte ?

Quels seront les avantages de l’Audi R18 e-tron quattro et ceux de la R18 ultra ?

Un record de la course sera-t-il réalisé à l’occasion de la 80eme édition ?

L’équipe Audi pourra-t-elle fêter son onzième succès depuis 2000 ?

L’équipe Audi réussira-t-elle à accroître son avance dans le Championnat WEC ?

Quels seront les pilotes en tête du championnat après Le Mans?

 

 

A toutes ces questions, le Dr. Wolfgang Ullrich, inoxydable patron d’Audi Motorsport, nous a répondu (photo):

« Nos voitures sont totalement nouvelles par rapport aux précédentes années. Pour la première fois, nous engageons sous les couleurs officielles quatre véhicules représentant deux concepts différents. La course de Spa nous a servi d’entrainement et nous y avons bien figuré. Nous avons commencé à adapter nos voitures au circuit à l’occasion de la Journée Test. Nous serons aussi confrontés pour la première fois en course à Toyota, qui apparait comme notre plus solide rival.  Nous ne savons pas précisément comment se situeront nos adversaires. Chaque année, Le Mans constitue un challenge différent qu’il faut d’abord réussir à relever. Le Mans reste la course la plus indécise »

 

De son coté, Ralf Jüttner, le Directeur Technique Audi Sport Team Joest, poursuit :

« Il s’agit de notre 14éme participation au Mans et nous alignons pour la première fois quatre voitures en course. Nous nous sommes méticuleusement préparés pour cet événement en termes de logistique, d’effectifs et dans le cadre de notre environnement. Nous utiliserons également deux technologies différentes pour la première fois. La R18 ultra est considérée comme conventionnelle mais ce n’est vraiment pas le cas. Si vous la pesez sans ses lests, elle est un des prototypes les plus légers et elle regorge d’innovations. La R18 e-tron quattro, est le premier véhicule hybride diesel. Il s’agit d’une nouvelle première pour une voiture de technologie très avancée et d’une nouvelle étape importante après les technologies TFSI et TDI. Aux 6 Heures de Spa, tout s’est bien déroulé y compris sur la façon dont cette technologie a été gérée dans les stands et au cours des arrêts. A présent, nous devons poursuivre l’expérience dans une course de 24 Heures. Nous sommes prêts pour cela.”

 

 

Alors, qu’en pensent les premiers intéressés, les pilotes Audi et notamment l’équipage victorieux en juin dernier des 24 Heures?

Marcel Fässler (Audi R18 e-tron quattro N°1)

Revient au Mans après avoir gagné l’an dernier. Est à ce jour le seul pilote suisse ayant gagné au Mans. A récemment réalisé le meilleur tour en course à Spa

 

 

« C’est très agréable de revenir au Mans en sachant que vous avez déjà gagné cette course et c’est un honneur de conduire la voiture portant le numéro 1. Nous avons vécu avec çà pendant un an mais maintenant, tout repart à zéro. Cette année, la course sera particulièrement palpitante puisque nous courrons avec la technologie hybride. Nous sommes très motivés et nous voulons montrer que cette nouvelle technologie est d’emblée capable de gagner.”

 

 

André Lotterer, le natif de Duisburg qui a fêté sa première victoire au Mans en 2011, après avoir signé le meilleur tour au Mans l’an dernier et qui partage le cockpit de cette Audi R18 e-tron quattro, N°1, poursuit :

« Ce que nous avons vécu l’an dernier était unique et très spécial. Nous devons désormais mettre ce souvenir provisoirement de côté. Vous ne pouvez pas venir au Mans avec l’espoir de gagner encore une fois. Vous devez d’abord vous mettre dans le rythme et aborder la course avec respect. On verra ensuite dans quelle position nous nous trouverons. Si nous avons l’opportunité de concrétiser par un bon résultat, alors nous le ferons. Beaucoup d’imprévus peuvent se produire dans cette course. »

 

Quant au 3éme larron, le Français du trio lauréat le 16 juin 2011 et qui dispute cette épreuve pour la huitième fois, Benoît Tréluyer, lui, il conclut :

« Je pense que nous allons vivre une grande course et un vrai challenge. La R18 e-tron quattro est vraiment une bonne voiture, encore jeune mais très mature aussi. Naturellement, nous espérons être en situation de batailler de nouveau pour la plus haute marche du podium. Après avoir gagné l’an dernier, nous savons que nous en sommes capables. Mais une telle course constitue toujours une équation avec beaucoup d’inconnues. »

 

Venons-en à la voiture-sœur, l’Audi N°2 e-tron-quattro.  Celle confiée aux  » anciens  » les plus expérimentés de la firme d’Ingolstadt et par conséquent les plus… CAPES aussi, car pilotes de la firme aux Anneaux depuis une petite décennie ou plus.

 

Ainsi Dindo Capello, lequel figure parmi les mieux placés au classement provisoire du Championnat du monde WEC. A déjà enlevé une victoire cette année, à Sebring et l’Italien, célébrera son 48eme anniversaire dimanche, lors de la course :

“Ma première course au Mans avec Audi remonte à 1999. Même après tant d’années, cette nouvelle participation représentera une première pour moi. Nous pouvons employer les dernières technologies au Mans et la e-tron quattro en est le fer de lance. La réglementation a entrainé une baisse de puissance des moteurs ces dernières années mais sensation de conduite est restée la même. L’aérodynamique compte beaucoup et la vitesse de passage en virage est plus élevée que par le passé. Et nous avons aujourd’hui la technologie hybride. J’ai pu expérimenter des avancées majeures avec Audi chaque année. C’est vraiment un honneur.”

 

A es côtés celui que l’on surnomme  » MONSIEUR LE MANS  » , le Danois Tom Kristense car il est le recordman de victoires au Mans avec… huit succès. Avec Dindo,  a remporté la manche d’ouverture à Sebring. Au pesage, il nous confiait :

“La 80eme édition des 24 Heures du Mans est un bel anniversaire. Pour cette occasion, Audi joue de nouveau un rôle de pionnier en termes de technologie. La préparation a été intensive depuis un an. Je citerai juste quelques mots clefs : e-tron quattro, aérodynamique, phares LED, technologie ultralégère, moteur V6 TDI monoturbo, commande de boîte électrique, rétroviseur digital. Avec tout cet ensemble, notre objectif est simplement d’accomplir la plus longue distance possible aux 24 Heures du Mans.”

Le 3éme larron de cette N°2, le petit Écossais, Allan McNish, lui aussi évidemment vainqueur de la manche d’ouverture. A remporté deux fois les 24 Heures du Mans et toujours aussi vite, Alan réalisé le tour le plus rapide lors de la Journée Test dimanche dernier. En 2011, a été victime d’un spectaculaire accident en début des 24 Heures en étant un tantinet audacieux voulant doubler une Ferrari, dans un … trou de souris !!!

Résultat ? Une cabriole incroyable dont il est miraculeusement sorti indemne….

“Le Mans est un endroit spécial et la course est vraiment spéciale. Nous avons déjà marqué l’histoire avec les technologies TFSI et TDI. Une nouvelle ère débute avec e-tron quattro. La technologie ultralégère de dernière génération nous aide également. Nous avons dans l’équipe deux types de voitures capables de gagner. Après avoir réalisé le meilleur temps des qualifications à Spa, nous aimerions enlever la première victoire de la R18 e-tron quattro. Cela ne sera pas une tâche facile compte tenu du niveau de nos adversaires. Tout le monde s’est parfaitement préparé. Et nous sommes maintenant dans le vif du sujet.”

 

Au volant de l’Audi R18 ultra N°3, on retrouvera l’un des deux autres pilotes Français, Romain Dumas. Il est le leader au classement provisoire du Championnat du monde WEC ! A gagné les 24 Heures du Mans avec Audi pour la première fois en 2010

“Le Mans est la plus grande et la plus importante course de l’année. C’est pour moi un très grand plaisir d’y participer une nouvelle fois et pas simplement parce que je suis Français. Audi a encore créé de bonnes bases cette année. Notre R18 ultra fonctionne superbement. Je vais participer à la course avec deux nouveaux équipiers. Nous avons déjà montré nos capacités à Spa. La course s’annonce ouverte et cela promet beaucoup de suspense pour le public comme pour nous. Nous croyons que nous avons de bonnes chances.”

Ave lui dans le baquet de cette Audi R18 ultra N°3, Loïc Duval qui débarque tout juste de … la lointaine Malaisie ou il a couru dimanche une manche du Championnat Japonais Super GT !

La nouvelle recrue de l’équipe Audi est en tête du championnat WEC. A déjà obtenu sa première victoire avec Audi aux récentes Six Heures de Spa. A Fêter ses 30 ans ce mardi en arrivant au Mans

“Le Mans est la course la plus importante de l’année et Audi y présente ses dernières technologies. C’est aussi la manche la plus difficile du calendrier. Je n’ai jamais fini sur le podium ici et mon objectif sera d’y parvenir cette année. Il sera également question dans cette course de marquer des points pour Audi dans le championnat du monde d’endurance WEC de la FIA. La saison a bien commencé pour nous. Nous sommes bien préparés et nous voulons obtenir un bon résultat pour Audi.

 

 

Le duo tricolore, épaulé comme récemment à Spa, par l’Espagnol Marc Gené, au volant de cette Audi R18 ultra N°3 et ce en remplacement de Timo Bernhard, toujours pas complétement remis de sa sortie de route, survenue au lendemain des 12 Heures de Sebring, lors d’une journée d’essais sur la piste floridienne

 

 

A gagné à Spa à l’occasion de ses débuts avec Audi. Faisait partie de la bande des pilotes des 908. En 2009, il est devenu le premier pilote espagnol à remporter les 24 Heures du Mans au volant de la 908 victorieuse

“Audi m’offre l’opportunité de participer à la 80eme édition de la plus belle et la plus importante course au monde. Je suis fier d’appartenir à une équipe aussi titrée et de conduire une voiture aussi aboutie que la R18 ultra. J’aimerais me battre de nouveau pour la victoire même si cela ne sera pas facile. Mais avec l’aide de Loïc (Duval) et Romain (Dumas) nous avons une chance de le faire.”

 

Enfin sur la quatrième Audi, la R18 ultra N°4, on retrouve notamment le ‘ P’tit nouveau ‘, Marco Bonanomi

Est le seul pilote Audi à disputer les 24 Heures pour la première fois. A fini troisième pour ses débuts avec la R18 ultra à Spa

“Je cours pour Audi pour la seconde année et j’ai l’opportunité de disputer les 24 Heures du Mans pour la première fois. J’ai de grands souvenirs de l’édition précédente même si j’étais seulement pilote de réserve. Cet événement est considérable, avec 24 heures de travail sans interruption pour tout le monde et il constitue une expérience très intense. J’espère pouvoir concrétiser tout ce que j’ai appris jusqu’à présent sur la piste et que nous évoluerons aussi bien que nous l’avons fait à Spa.”

 

Il sera épaulé par Oliver Jarvis.

Revient au Mans après une participation en 2010. A fini sur le podium de Spa avec Marco Bonanomi

“Depuis six mois, je m’organise pour la course, je m’entraine beaucoup et je me prépare au mieux. Même pendant la Journée Test, nous avons ressenti une ambiance particulière. Je suis incroyablement excité à l’idée de vivre cette semaine du Mans et de prendre place de nouveau dans la voiture. J’espère vivre un week-end à succès.”

Enfin, avec eux Mike Rockenfeller.

A remporté les 24 Heures du Mans 2010. Avec sept participations au Mans, il est le pilote le plus expérimenté de la voiture N°4.

“Je suis très heureux de courir au Mans avec Marco (Bonanomi) et Oliver (Jarvis) qui sont de bons équipiers. Je suis sûr que nous allons former une excellente équipe. Nous avons fait des essais ensemble à plusieurs reprises et je les connais depuis un certain temps. De nous trois, je suis celui qui a le plus d’expérience en LMP au Mans mais mes équipiers ont également disputé et gagné des courses à travers le monde.  Nous sommes très jeunes mais nous sommes néanmoins expérimentés. Je m’attends à ce que nous ayons l’opportunité de faire une bonne course. Mon rêve serait de finir sur le podium car je sais à quel point il est difficile d’y parvenir.”

 

Premiers tours de roues ce mercredi en fin d’après-midi, de 16 Heures à 20 Heures pour une séance libre puis de 22 Heures à minuit, pour la première séance des chronos qualificatifs.

Rebelote jeudi, de 19 Heures à 21 Heures, puis de 22 Heures à minuit.

Ces deux séances, étant des tests qualificatifs
Gilles GAIGNAULT
Photos : Thierry COULIBALY et Patrick MARTINOLI

 

LES VAINQUEURS DE 2011 VISENT LA VICTOIRE CETTE ANNÉE AVEC LA NOUVELLE AUDI E-TRON

 

Sport

About Author

gilles