24 HEURES DU MANS : AUDI VISE UNE… 11éme VICTOIRE SARTHOISE !!

 

Inamovible vainqueur de la plus prestigieuse des courses automobiles mondiales, les très célèbres 24 Heures du Mans depuis… douze ans et son tout premier succès en terre mancelle, le 10  juin 2000 avec le trio Biela-Kristensen-Pirro, si l’on excepte le triomphe d’une Audi re-badgée aux couleurs de la cousine… Bentley – une Audi déguisé pour le marketing – en 2003 et la victoire en juin 2009, de la 908 Peugeot, Audi a toujours remporté les 24 Heures du Mans !!!

Cette année, la firme d’Ingolstadt revient en Sarthe avec comme objectif non seulement de l’emporter et d’ajouter une douzième couronne mais en plus, l’équipe du Docteur Wolfgang Ullrich, se présente avec une toute nouvelle voiture Hybrid et vise de devenir le tour premier constructeur au monde, à vaincre avec cette nouvelle technologie.

Comme elle le fit déjà au Mans avec ses modèles diesel !

 

LE DOCTEUR ULLRICH NOUS PRÉSENTE LA e-tron Hybrid Quattro

 

Mais Audi n’a pas mis comme on a coutume de dire, tous ses œufs dans le même panier et si deux nouvelles Audi Hybrid e-tron Quattro seront alignées, deux anciens modèles, les toujours très performantes Audi R18 Ultra, seront également au départ

Fort d’une armada de quatre bolides, l’équipe Allemande qui possède une telle expérience du Mans, est LE grandissime favori de cette édition 2012 des 24 Hures du Mans

Car en l’absence regrettée et regrettable de Peugeot, adversaire respecté depuis 2007 mais qui a brutalement et sans préavis subitement jeté l’éponge le mercredi 18 janvier dernier, on voit mal qui peut battre Audi

AUDI DORÉNAVANT FACE A TOYOTA

 

Toyota ?

L’équipe TMG qui revient en Sarthe va cruellement manquer de repères et de compétition cette année, débutant véritablement son nouveau programme avec ses TS30 Hybrid ici au Mans

Et même si les Japonais ont mis au cours des semaines écoulées, les bouchées doubles pour rattraper le temps perdu, suite à la sortie de route de l’unique bolide qui servait de mise au point et pour le développement, rien, rien ne remplace jamais la compétition…

D’ailleurs en coulisses, chez Toyota, on n’hésite pas à expliquer que cette année va avant tout servir de banc d’essais en vue de 2013 ou là on visera LA victoire.

Et chez Toyota, on serait déjà franchement heureux, content et satisfait si l’une au moins des deux TS30 parvenait à franchir le drapeau à damiers dimanche prochain 17 juin !!!

Tout cela pour dire qu’outre Toyota, encore en période de rodage, au vu des deux premières épreuves de cette campagne 2012, les 12 Heures de Sebring et les Six Heures de Spa, on voit franchement mal qui pourrait inquiéter l’ogre Audi ?

Tant la domination des Audi a été insolente et outrageante, face aux écuries privées et leurs bolides ‘’ essence ‘’ !!!

AUDI ULTRA FACE A AUDI e-tron Hybrid Quattro

 

Finalement, l’adversaire N°1 d’Audi sera tout simplement Audi !

En effet, avec quatre équipages en piste, deux avec l’ancienne version diesel et les deux nouvelles Hybrid, la lutte sera bien interne à Audi…

Et ce dans la mesure ou Audi, se retrouve dans l’élan de l’innovation au Mans

Revue de détail

1.    Audi engage la première voiture hybride diesel au Mans, avec la technologie ultralégère au cœur du concept de la e-tron quattro

2.    La marque vise une onzième victoire dans la 80eme édition

LA N°1 Hybrid POUR L’ÉQUIPAGE VICTORIEUX EN 2011

 

Pour cette 80eme édition de la plus importante course de 24 heures au monde, Audi profitera de sa participation dans la classique mancelle pour mettre à l’épreuve des technologies d’avenir importantes pour le développement des produits de la marque aux quatre anneaux.

Après dix victoires, le moment est effectivement venu pour un nouveau défi.

L’objectif ne consiste pas seulement à remporter un nouveau succès. Audi cherchera à mener la course en employant de nouvelles technologies, comme elle l’a souvent fait, déjà, en trente ans de compétition automobile et au Mans en particulier.

En 2001, la marque aux anneaux avait réussi à s’imposer avec la technologie TFSI, combinant la suralimentation et l’injection directe d’essence (TFSI) qui est devenue standard aujourd’hui sur les véhicules de série.

La première victoire au Mans d’une voiture à moteur diesel avait, en 2006, fait les titres des journaux du monde entier.

En 2010, a triomphé dans la Sarthe avec la première voiture équipée d’un turbo à géométrie variable (VTG).

Aujourd’hui, l’Audi R18 e-tron quattro, première voiture diesel hybride alignée au Mans, marque le retour du système de transmission quattro.

Elle sera confiée aux vainqueurs de l’édition 2011, le trio Marcel Fässler-André Lotterer-Benoît Tréluyer qui piloteront la voiture N°1.

Leurs équipiers, les anciens les très expérimentés Dindo Capello-Tom Kristensen-Allan McNish, conduiront eux, la diesel hybride portant le N°2.

En parallèle, Audi engage au Mans une sœur jumelle de la R18 e-tron quattro, la R18 ultra qui est le prototype LMP le plus léger jamais construit par Audi.

 

Romain Dumas-Loïc Duval-Marc Gené, se partageront le volant de la R18 Ultra N°3, tandis que la N°4, sera confiée à l’équipage Marco Bonanomi-Oliver Jarvis(Mike Rockenfeller.

Mis à part le système hybride et le principe de transmission, la R18 e-tron quattro et la R18 ultra sont techniquement identiques. Les deux emploient la technologie de construction ultralégère qui est au cœur des compétences de la firme. La nouvelle boîte de vitesses à carter PRFC, la première du genre dans un prototype Le Mans, est juste un des exemples de cette expertise.

En outre, ces deux voitures regorgent de nombreuses autres innovations, depuis le très efficient concept de suralimentation du moteur 3,7 l V6 TDI à simple turbo VTG jusqu’au rétroviseur arrière digital à écran à matrice active OLED.

Améliorant la sécurité active, ce système est clairement utile dans le trafic et constitue un parfait exemple de l’étroite interaction entre le département de Développement Technique d’Audi AG et celui d’Audi Sport.

2012 démontre de façon marquante l’attrait que Le Mans exerce pour l’application de nouvelles technologies.

 

Jamais autant de concepts différents n’avaient été alignés sur la grille. Parmi les 56 voitures inscrites, Audi s’attend à ce que Toyota soit un solide compétiteur.

La Journée Test organisée sur le circuit le 3 juin, a permis la première comparaison directe entre les deux constructeurs. Audi s’y est montré plus rapide.

Les quatre Audi R18 sont engagées par Audi Sport Team Joest qui est l’équipe la plus titrée de l’histoire du Mans.

La formation de pilotes est de haut niveau également. Ensemble, les douze pilotes Audi totalisent 19 victoires dans la classique mancelle.

 

 

La marque recevra 1 000 invités représentant 24 marchés différents pour assister au spectacle.

Les tribunes devraient à nouveau être pleines également. L’an dernier, 249 500 spectateurs étaient présents au Mans.

Selon les réservations, on prévoit qu’un même nombre de fans se rendra en fin de semaine dans la Sarthe pour le 80eme anniversaire de l’épreuve, la plus réputée au monde avec les 500 Miles d’Indianapolis et le Grand Prix de Monaco

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : Patrick MARTINOLI et Thierry COULIBALY.

 

L’AUDI N°1 DE TRELUYER-LOTTERER-FASSLER CANDIDAT A SA PROPRE SUCCESSION !

Sport

About Author

gilles