F1 : HAMILTON SEPTIEME VAINQUEUR 2012 A MONTREAL. ROMAIN GROSJEAN SUR LE PODIUM

 

Au volant de sa McLaren-Mercedes, le Britannique Lewis Hamilton, a remporté ce dimanche le Grand Prix du Canada à Montréal, devant la Lotus-Renault du jeune Franco-suisse, Romain Grosjean, devenant ainsi le septième vainqueur en sept Grand Prix disputé cette saison !

Après Alonso, Vettel, Webber, Rosberg et son équipier Jenson Button, l’ancien Champion du monde en 2008, est donc le septième pilote victorieux cette année en autant de GP !!

Le Mexicain Sergio Perez au volant de sa Sauber-Ferrari compléte le podium.

Ces trois pilotes ont finalement mieux utilisé et géré leurs pneumatiques que Fernando Alonso à l’agonie au cours des derniers tours ou il a dû laisser passer et filer les trois pilotes qui finissent sur le podium

 

Dans un final à franchement couper le souffle et digne des célèbres films d’Alfred Hitchkock, le futur vainqueur, Lewis Hamilton, a joué le tout pour le tout et parié sur un deuxième arrêt à son stand stand, au 50éme des 70 tours , laissant s’envoler seuls en tête la Ferrari de Fernando Alonso et la Red Bull-Renault du double Champion du monde, Sebastian Vettel, à la peine cette saison ou il ne domine plus outrageusement comme ce fut le cas en 2010 et 2011.

Revenu en piste avec 15 secondes de retard sur le duo de tête, le pilote McLaren, s’est alors lancé  dans une folle poursuite pour revenir au commandement de ce GP du Canada.

Tournant avec sa monoplace désormais chaussé de gommes « tendre » neuves une seconde plus vite que le tandem en tête, l’Espagnol de la Scuderia et l’Allemand de Red Bull-Renault.

 

Ces derniers avertis par leurs staffs respectifs de la remontée du Britannique ont ben tentés pendant deux ou trois tours de réagir pour tenter de conserver leurs positions et viser d’empocher la septième victoire de cette saison 2012

Hélas pour eux et malheureusement, c’était sans compter sur l’état de dégradation de leur pneumatiques à l’agonie…. Et qui visiblement ne leur permettaient pas de terminer le GP sur le lêe rythme que la fusée… Hamilton !!!

Erreurs de stratégie de leurs équipes car  leurs gommes n’en pouvaient plus…

Vettel, qui expliquait :

« Nous nous sommes retrouvés à la troisième place, assez loin de Lewis. Il a décidé de rentrer au box une nouvelle fois, mais Fernando et moi avons pris la décision de rester en piste. J’étais plutôt à l’aise avec mes pneus et nous espérions récupérer la première place, mais vu comment ça a tourné, la bonne chose à faire était de stopper une seconde fois »

Et le double Champion du monde, enchaine :

« Nous l’avons décidé à quelques tours de la fin, ici un arrêt n’est pas si long, à peu près 15 secondes, et c’était ce qu’il fallait faire au bout du compte. Avant de stopper, nous étions trois-quatre secondes derrière Fernando, mais nous avons fini six secondes devant lui. C’était la bonne décision, considérant ce qu’on peut perdre sur seulement huit tours. »

 

Et la mort dans l’âme, Vettel le premier se faisait rattraper et avaler au 62éme des 70 tours cependant que la Ferrari subissait rigoureusement le même sort lors du 64éme

Et ils devaient donc laisser Lewis Hamilton filer vers sa première victoire de la saison 2012.

Laquelle faisait de lui, le… 7éme vainqueur différent depuis la manche d’ouverture à Melbourne …

Mais le calvaire d’Alonso et Vettel n’en était pas pour autant terminé car ils allaient encore devoir céder sous les attaques, d’une part de Romain Grosjean puis de Sergio Perez qui à leur tour fonçaient vers le podium…

Les doubles Champions du monde, n’ont effectivement rien pu faire pour éviter de laisser Romain Grosjean leur revenir dessus et comme une balle.

Le pilote Lotus-Renault a réalisé une superbe performance en ne rejoignant qu’une seule fois. Son stand pour changer de … chaussettes !

Romain pour la deuxième fois sur le podium cette saison après sa troisième place obtenue à Bahreïn, Grosjean qui n’avait pas pourtant choisi la même stratégie que le futur  vainqueur.

Nous avions imaginé de ne faire qu’un seul arrêt. La question était de savoir jusqu’où aller avec les options ? Avec les primes, c’était difficile, car je me battais avec Webber et Rosberg.  Je savais que si je tentais un seul arrêt je devrais pousser ensuite».

Et il poursuit :

« Je ne savais pas que j’étais troisième. Puis j’ai vu que Fernando ralentissait. Quand je suis passé deuxième, j’étais comme un fou. En fin de course, je ne voulais pas redescendre en P4 ou P5, mais j’ai tenu le rythme».

Avant de lâcher :

« Je dédie ce podium à mon ami Guillaume Moreau, qui s’est blessé au Mans la semaine dernière, et dont je portais les couleurs sur mon casque. C’était la première fois que je courais sur ce circuit et je m’étais beaucoup entraîné avec ma console de jeux vidéo. J’aime beaucoup ce Grand Prix, tout le monde parle français, et j’ai hâte de revenir l’an prochain. Ce résultat est super pour l’équipe et pour moi, parce qu’on apprend et on progresse à chaque course. Ca montre aussi que le podium de Bahreïn n’avait pas été obtenu par hasard. J’espère qu’on va continuer sur cette dynamique»

 

 

En délicatesse lui avec ses pneumatique, Alonso ayant choisi de rester en piste.

Quant à Vettel, l’Allemand a volontairement choisi de sacrifier quelques places  pour fort intelligemment et sagement repasser par  le stand Red Bull.

Alonso, a vécu un vrai calvaire devant tour s’incliner et dégringoler de la première à la cinquième place, laissant passer outre Hamilton, Grosjean et Pérez, également Vettel.

Un GP  à vite oublier pour le Champion d’Oviedo !!!

Ensuite, derrière Alonso, on pointe la Mercedes de Nico Rosberg, la seconde Red Bull-Renault de Mark Webber, puis la deuxième Lotus-Renault du Finlandais Kimi Raikkonen.

Le Japonais Kamui Kobayashi au volant de la seconde Sauber C31-Ferrari et la Ferrari de Felipe Massa, complètent le TOP 10

Parmi les autres pilotes classés (20 à l’arrivée), citons dans l’ordre Paul Di Resta (Force India VJM05-Mercedes), Nico Hulkenberg (Force India VJM05-Mercedes), Pastor Maldonado (Williams FW34-Renault), Daniel Ricciardo (Toro Rosso STR7-Ferrari), Jean-Eric Vergne (Toro Rosso STR7-Ferrari), Jenson Button (McLaren MP4/27-Mercedes), Bruno Senna (Williams FW34-Renault), Heikki Kovalainen (Caterham CT01-Renault), Vitaly Petrov (Caterham CT01-Renault) et Charles Pic (Marussia MR01-Cosworth)

Ont malheureusement abandonné, Narain Karthikeyan, Pedro De La Rosa, Michael Schumacher et Timo Glock

 

 

Finalement , Lewis triomphe en l’emportant avec de 2″5  sur la ligne d’arrivée sur Romain Grojsean   et 5″7 sur Sergio Pérez

Gagnant son troisième GP du Canada, le dix-huitième de sa carrière

Redescendu du podium, il confiait :

« Merci aux mécanos, ils ont fait un boulot incroyable. Merci aussi à toute l’équipe, qui ne baisse jamais les bras. Je dédie cette victoire aux fans, qui m’ont envoyé des lettres, des messages, qui m’ont toujours soutenu tout au long cette année. Quel sentiment génial ! C’est là que j’ai remporté ma première course. Je savais qu’aujourd’hui la course serait éprouvante, vraiment éprouvante. J’ai adoré chaque minute. Je n’ai jamais eu de douté sur la possibilité d’une victoire, mais les gars devant (Alonso et Vettel) étaient trop loin et je pensais qu’ils étaient sur deux stops. Personnellement, je ne pouvais pas faire qu’un arrêt »

Outre sa victoire, Lewis récupère le commandement au classement provisoire du Championnat du monde.

Au classement provisoire du Championnat du monde, Lewis Hamilton déloge Alonso et occupe en effet la tête avec 88 pts devant Fernando Alonso, 86 pts, Sebastian Vettel, 85 pts, Mark Webber, 79 pts et Nico Rosberg, 67 pts.

Comme on le constate, les écarts sont infimes…NEUF  points seulement séparant le premier du quatrième et trois du troisième !!!

 

Christian COLINET

Photos : Teams -Pirelli

F1

About Author

gilles