GP MOTO DE CATALUNYA: VINALES, IANNONE, LORENZO ROIS DU « SHOW » CHAUD

Pour une fois, sauf pour le public présent sur place, plus de cent mille spectateurs, ce n’est pas le MotoGP qui a été le plus passionnant. En fait, le Moto3 a été plein d’émotions, y compris pour les Français Rossi et Masbou qui finissent quatre et cinq et la course des Moto2 a été une lutte au corps à corps, vraiment à touche touche, jusqu’au bout. Vinales, Iannone, Lorenzo (photo ci-dessus)  sont les trois vainqueurs de la journée.

MOTO3: LA SUPERBE DE VINALES:

 

On l’a écrit des tas de fois, le règlement de cette cylindrée est fait pour offrir le titre sur un plateau à KTM.

Et pourtant… Maverick Vinales, qui a été la révélation l’an dernier de la catégorie 125, et qui, puisque Zarco et Terol sont montés en Moto2, en est le favori logique.

Mais il ya l’armada KTM, sa technologie imbattable, son sponsor ultra friqué, ses pilotes hyper pointus.

Or Vinales, au guidon de sa Honda, va réussir pleiment ce week end. Il fait la pole, part donc devant et reste devant. Il met même sept secondes à la concurrence, ce qui, dans ce Moto3, est plus qu’un boulevard!

VINALES,CORTESE,OLIVEIRA, PODIUM MOTO3

On imagine l’ambiance de ce début de GP, les spectateurs se foutant totalement de la température qui baisse, voire de la pluie qui menace.

La KTM officielle de Sandro Cortese, pilote allemand, termine donc seconde à 7 secondes et sept dixièmes du vainqueur.

Sacré coup au moral de l’armada schpountz!

Qui n’a vu, de tout le week-end, que le dos de Vinales.

Cette image là en somme…

Jolie satisfaction française, ce sera la seule du week-end, avec la quatrième place de Louis Rossi, qui s’est battu avec les leaders dans les tous premiers tours, et la cinquième place d’Alexis Masbou.

ALAN TECHER

Alan Techer a fait comme d’habitude une belle remontée, passant de la 21ème place sur la grille de départ à la treizième à l’arrivée.

Au classement général du Moto3, la KTM de Cortese est encore en tête, sept points devant Vinales, qui n’a pas raté son GP national! Rossi est maintenant cinquième, Masbou dixième et Techer quatorze.

MOTO2: LA COURSE DU SIECLE!

IANNONE-LUTHI CENT METRES AVANT LES DAMIERS!

Bon, j’exagère un tout petit peu, mais quand même c’est une des plus belles courses que l’on ait vu depuis longtemps!

Il est vrai que la grille de départ laissait présager ce type de course…

Marquez et Luthi, les adversaires à mort, l’un à côté de l’autre…

Bon, ça part en paquet total… Vu de face et de loin, on a l’impression que les trente mecs (pardon il ya une demoiselle, Elena Rosell) sont les uns sur les autres.

Mais un groupe de leaders se détache tout de suite.

TOMAS LUTHI LEADER AU CHAMPIONNT DU MONDE MOTO2

L’Italien Iannone, le Suisse Luthi, les Espagnols Marquez et Espargaro vont pratiquement rouler sur moins d’une demi-seconde pendant tout le GP. 

Tour à tour, Martquez, Luthi, Iannone vont prendre la tête.

Un festival de dépassements en tête.

Le genre de truc qu’on aimerait voir dans d’autres disciplines (suivez mon regard, vers, au hasard, des courses où l’on ne se double que dans les stands…)  

Et contrairement aux autres cylindrées, les Espagnols vont carrément se faire casser la gueule!

D’abord Espargaro, qui quitte ce monde cruel à quatre pattes.

Ce qui a une autre conséquence sur le désastre espagnol.

Car c’est en bagarre avec Marquez que Epargaro s’est jeté et le jury a pénalisé Marquez d’uhe minute à l’arrivée. Autrement dit une éternité…

MARC MARQUEZ

Un moment, on croit que Marquez va le faire. Les plus de cent mille spectateurs vont tellement hurler que l’on n’entend plus les moteurs, Marc Marquez passe en tête à trois reprises.

Mais ce n’est pas son truc.

Son truc, à Marc, c’est façon corrida, la mise à mort juste à la fin.

Et le problème est que pour cette mise à mort, il est trop loin dans le dernier tour.

Cela se fera donc entre Luthi et Iannone.

Luthi, la guerre au couteau, c’est pas son truc.

Iannone le passe juste avant le drapeau à damiers.

Consolation, comme Marquez est derrière lui, au classement général, il prend la tête du Championnat du Monde de Moto2.

TOMAS LUTHI

 

Chez les Français, tout petit jour. Zarco est onzième et Di Meglio n’a pas pris le départ…

MOTOGP: LORENZO PAR KO

 

Bon, soyons clairs, Stoner a fait un GP à ch…

Parti quatrième, il finit quatrième à neuf secondes du vainqueur, c’est franchement nul, surtout après 19 podiums consécutifs!

C’est clair, le jeune père de famille a manqué d’envie… 

Ce qu’il en dit… « «Je suis un peu déçu. J’ai tout donné sur la fin mais je n’avais pas le bon rythme, notamment au début avec les pneus durs. Il semble que seul Dani pouvait bien faire marcher ces pneus aujourd’hui. Après nos essais, nous nous attendions à faire meilleure tenue en course. On savait que cela serait difficile au début et de mieux en mieux sur la fin. Nous n’étions pas certains que les pneus soft nous apporteraient un avantage décisif alors on a préféré assurer avec les durs.»

Dont acte. Mais on a vraiment l’impression que c’était plus grave que ça… Et on a même la sensation que le championnat est joué… 

Bon, la course. 

Pedrosa part en tête, devant Ben Spies, Lorenzo, Stoner et les deux Yamaha Tech 3 de Dovizioso et Crutchlow. 

« Dovi » qui ira même passer Stoner de façon magistrale! 

Petite revanche sur l’an dernier, Dovizioso était pilote d’usine hez Honda avec Stoner et l’Australien a ridiculisé le Rital, au point que « Dovi » s’est fait virer en fin d’année. 

ANDREA DOVIZIOSO

Immédiatement repéré par Hervé  Poncharal, patron du team Tech3, qui lui a confié un guidon, et il a eu raison. 

Car Dovizioso va réussir à garder sa place devant Stoner et terminer sur le podium!    

Ce qu’il en dit… »Je suis vraiment très heureux de ce premier podium avec Yamaha, et c’est une très belle récompense pour tout ce que les gars de mon team Tech3 ont fait. Cela fait un bout de temps que l’on construit ce genre de performances, et c’est génial de se bagarrer devant, en MotoGP, au guidon d’une machine satellite, je suis sur que personne ne nous attendait aussi près des leaders. Cela a été une course difficile parce qu’il n’y avait pas une adhérence énorme et je suis content d’avoir pu rester si près de Pedrosa et Lorenzo, qui sont si bons sur ce circuit. Je ne perdais qu’un ou deux dixièmes au tour et c’était bien. J’aurais peut être pu rester avec eux et aller me battre pour la victoire mais j’ai fait une erreur qui m’a coûté un paquet de temps. J’ai retrouvé le bon rythme dans les derniers tours, quand Casey Stoner et Cal Crutchlow m’ont attaqué, mais j’étais très déterminé à finir sur le podium. J’entendais le moteur de Stoner juste derrière et je savais qu’il voulait me passer. Du coup, j’ai dû un peu me surpasser pour offrir ce podium au team. Maintenant, nous pouvons aller à Silverstone en toute confiance ».   

En début de course donc, duel Pedrosa-Ben Spies.

Le pilote officiel Yamaha rate totalement sa saison et il va continuer.

Il a attaque Pedrosa, passe devant en oubliant qu’un circuit est fait aussi de courbes et de freinages, Spies fait un superbe tout droit de débutant, attrappe le gravier en bordure de piste et là remet du gaz… 

Il se ramasse à deux à l’heure…  

Il y aura vraiment une place chez Yamaha l’an prochain!

Pedrosa est donc en tête, devant Lorenzo.

DANI PEDROSA

On pense que Lorenzo va n’en faire qu’une bouchée, il est vrai que les deux pilotes ne naviguent pas totalement dans la même catégorie. 

Pourtant, Pedrosa va se battre, avec fierté.  

Lorenzo va le passer une première fois.

Mais Pedrosa va lui faire un tour plus tard un freinage d’anthologie, en gardant son point de corde, et passer Lorenzo de façon magistrale.

Un peu à la Rossi façon grande époque.

Justement tiens, on est pourtant sur sol sec, et Rossi se bat come un démon. Il a passé Hayden au millimètre près, puis Bradl et se bat avec Bautista pendant tout le GP.

VALENTINO ROSSI

Certes, que la moto la plus puissante du plateau se batte avec des Honda privées n’est pas un fait glorieux mais si, justement!

Car c’est un énorme progrès!

Ce qu’il en dit… « 

« Aujourd’hui, tout est allé plutôt bien, d’une certain façon, c’est la p^lus belle course sur sol sec de l’année. J’ai fini plus près du groupe de tête et la différence entre nos temps au tour était de l’ordre de la demi seconde, ce qui est notre meilleure performance. Bien sûr, nous sommes encore septièmes  à l’arrivée, mais en tous cas nous avons atteint notre objectif sur le sec. A un certain moment de la course, j’ai cru que je pourrais passer Bautista, qui lui-même n’était pas loin de Stoner et des autres. Malheureusement, en fin de course, mon pneu arrière s’est détérioré, et du coup rien à faire pour contrer le sous virage dans les virolos courts, quand l’avant a besoin d’aide de l’arrière. Bon, nous avons maintenant deux jours de test très importants, et nous allons essayer à nouveau le bras oscillant en aluminium, et aussi d’autres réglages auxquels nous avons pensé pour améliorer le grip de l’avant, pour que la moto sit plus à la’ise dans les virages serrés. Nous espérons monter encore d’un cran, parce que les pilotes qui étaient devant moi aujourd’hui n’étaient pas très loin ».    

 Bon, Rossi doit quand même penser très fort aux propositions de Honda de remplacer Stoner à la fin de l’année…

Il termine septième, après un très beau GP.

Devant, à huit tours de la fin, Lorenzo tente un passage brutal sur Pedrosa et se rate… Il reperd une demi seconde…

Mais il remet ça.

Cinq tours avant le damier, il passe Pedrosa qui ne se battra plus.

Ce qu’il en dit à l’arrivée… « Cette victoire me satisfait pleinement après ce difficile week-end. Nos performances ont été nettement supérieures à celles de samedi, surtout lors des qualifications où il faisait très chaud. L’adhérence ce (dimanche) matin, après la pluie, n’était pas géniale non plus. En début de course, lorsque j’étais derrière Ben Spies et Dani Pedrosa, il était facile de faire une erreur au freinage et j’ai donc attendu calmement qu’une ouverture se produise. Quand Ben s’est loupé, j’ai pu remonter en deuxième position. J’ai suivi Dani et j’ai vu qu’il ralentissait puis faisait une erreur et je l’ai donc passé en ouvrant grand les gaz. On avait choisi des pneus soft, contrairement à Honda je crois, et cela me procurait une plus grande vitesse de passage dans les virages rapides».

Lorenzo gagne avec cinq secondes d’avance.

C’est quand même un doublé espagnol.

Jorge Lorenzo est maintenant largement leader au classement général du Championnat du Monde MotoGP.

JORGE LORENZO DEJA CHAMPION DU MONDE?

20 points d’avance sur Stoner. 

Pour le titre c’est râpé?  

Peut-être!  

Dovizioso résiste à Stoner sur les derniers tours, l’Australien s’est peut être souvenu avoir une moto d’usine entre les mains, mais « Dovi » ne lâche rien et apporte à Tech3 son premier podium.

En CRT, De Puniet, qui est tombé sous la pluie qui est arrivée pendant le warm up du matin, s’est longtemps battu avec son coéquuipier Espargaro pour être le premier de cette catégorie de motos, mais il finit quinzième et troisième CRT…

Encore un jour maigre pour les Français…

Prochain GP dans 15 jours en Angleterre.

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS MOTOGP

 CLASSEMENT GENERAL MOTO3:

1.  Sandro CORTESE, KTM, GER, 87 points. 2. Maverick VIÑALES, FTR Honda, SPA, 80. 3. Luis SALOM ,Kalex KTM, SPA, 55. 4. Romano FENATI, FTR Honda, ITA, 52. 5 .Louis ROSSI, FTR Honda, FRA, 45. 6. Alex RINS, Suter Honda, SPA, 44.7 .Zulfahmi KHAIRUDDIN, KTM MAL, 37. 8. Alberto MONCAYO, Kalex KTM, SPA, 35. 9 .Niccolò ANTONELLI, FTR Honda, ITA, 35. 10 .Alexis MASBOU, Honda, FRA, 29. 11. Miguel OLIVEIRA, Suter Honda, POR, 27. 12 .Hector FAUBEL, Kalex KTM ,SPA, 24. 13. Arthur SISSIS, KTM, AUS, 23. 14. Alan TECHER, TSR Honda, FRA, 18. 15. Danny KENT, KTM ,GBR, 16. 16. Alex MARQUEZ ,Suter Honda, SPA, 15. 17 .Jakub KORNFEIL, FTR Honda, CZE, 12. 18. Efren VAZQUEZ, FTR Honda, SPA, 11. 19. Ivan MORENO, FTR Honda, SPA, 10. 20. Jasper IWEMA, FGR Honda, NED, 9. 21. Giulian PEDONE, Suter Honda, SWI, 7. 22. Alessandro TONUCCI, FTR Honda, ITA, 7.23. Jonas FOLGER, Ioda, GER, 5. 24. Brad BINDER, Kalex KTM, RSA, 5. 25. Marcel SCHROTTER, Mahindra, GER, 4. 26 .Niklas AJO, KTM, FIN, 4. 27. Kevin HANUS, Honda, GER, 3. 28. Jack MILLER, Honda, AUS, 1.

 CLASSEMENT GENERAL MOTO2:

1. Thomas LUTHI, Suter, SWI, 88 pts. 2. Marc MARQUEZ, Suter, SPA, 86. 3. Pol ESPARGARO, Kalex, SPA, 71. 4, Andrea IANNONE, Speed Up, ITA, 71. 5.  Scott REDDING, Kalex, GBR, 50. 6. Mika KALLIO, Kalex, FIN, 40. 7 .Claudio CORTI, Kalex, ITA, 35. 8. Esteve RABAT, Kalex, SPA, 31. 9. Johann ZARCO, Motobi, FRA, 28. 10. Bradley SMITH, Tech 3, GBR, 28. 11. Takaaki NAKAGAMI, Kalex, JPN, 23. 12 .Toni ELIAS, Suter, SPAn 23. 13.Dominique AEGERTER, Suter, SWI, 22. 14. Simone CORSI, FTR, ITA, 19. 15 Alex DE ANGELIS ,Suter, RSM, 16. 16 .Randy KRUMMENACHER, Kalex, SWI, 13. 17. Julian SIMON, Suter, SPA, 12. 18. Anthony WEST, Moriwaki, AUS, 9. 19 Mike DI MEGLIO, Speed Up, FRA, 9. 20. Max NEUKIRCHNER, Kalex, GER,8.21. Ratthapark WILAIROT, Suter, THA, 7. 22. Xavier SIMEON, Tech 3, BEL, 6. 23. Nicolas TEROL, Suter, SPA, 3. 24 .Ricard CARDUS, AJR, SPA, 1. 25. Gino REA, Moriwaki, GBR, 1.

CLASSEMENT GENERAL MOTOGP:

1 . Jorge LORENZO, Yamaha, SPA, 115 pts. 2. Casey STONER, Honda, AUS, 95. 3.  Dani PEDROSA, Honda, SPA, 85. 4 Andrea DOVIZIOSO Yamaha, ITA, 60. 5. Cal CRUTCHLOW, Yamaha, GBR, 56. 6 .Valentino ROSSI, Ducati, ITA, 51. 7.  Alvaro BAUTISTA, Honda, SPA, 45. 8 .Stefan BRADL, Honda, GER, 43. 9. Nicky HAYDEN, Ducati, USA, 40. 10 .Hector BARBERA, Ducati, SPA, 31. 11. Ben SPIES, Yamaha, USA, 24. 12 .Aleix ESPARGARO, ART, SPA, 15. 13. Randy DE PUNIET, ART, FRA, 7. 14. Mattia PASINI, ART ,ITA, 6. 15. Michele PIRRO, FTR, ITA, 6. 16. James ELLISON, ART, GBR, 5. 17.  Karel ABRAHAM, Ducati,  CZE, 4. 18. Colin EDWARDS, Suter, USA, 4. 19 .Danilo PETRUCCI, Ioda, ITA, 4. 20. Yonny HERNANDEZ, BQR, COL, 3.21. Ivan SILVA, BQR, SPA, 1.

Moto Sport

About Author

jeanlouis