RALLYE DU MAROC HISTORIQUE : LA FORD ESCORT D’ERIC CHANTRIAUX TOUJOURS DEVANT

 

Ce mercredi soir, à l’arrivée à Bin El Ouidane, au terme de la troisième étape, c’est toujours la FORD Escort du patron de Solution F, Éric Chantriaux, qui occupe le commandement de l’épreuve, après les quatre difficiles épreuves spéciales, les ES5,6, 7 et 8 :

Thirdest (13km) – Ait Tamlil (15km)– Demnate (26km) et Skatt (20km)

Avec un temps cumulé de 1h42’’56’’5 et associé à son fils Audric, il devance la Porsche 911 de l’inattendu Bernard Munster et Johan Gitsel, de 1’03’’1.

Rappelons que mercredi matin, au départ de Ouarzazate, l’Escort N°8, possédait, 2 »9 d’avance sur l’Opel Manta 400 de Paul Émile Decamps, 6 »8 sur la Porsche de Christian Kelders et 12’8, sur  la N°26, celle d’Éric Clément, ses dauphins.

 

Éric, a donc vécu une superbe belle étape puisqu’il creuse les écarts, certains de ses adversaires directs perdant gros ce jour !

Comme Frédéric Daunat dont la SM Citroen, 6éme à Ouarzazate, plonge dans les profondeurs du classement, apparaissant ce jeudi matin à une lointaine….    position, désormais à… 1h03’41 »9 !!

 

D’autres ont également sérieusement dégringolés comme le toujours aussi rapide Dominique Depons. Quant au double vainqueur des deux premières éditions, le très performant Champion Belge, Grégoire de Mévius, il ne figure plus au classement suite à ses ennuis mécaniques rencontrés entre Taroudant et Ourzaza, mardi

A mi-rallye, derrière Chantriaux et Munster, suivent dans l’ordre, l’Opel Manta de Paul Emile Decamp, 3éme à 1’14’’9, puis  la Porsche 911 d’Éric Van de Poele, l’ancien pilote de Grand Prix, qui n’a pas mis longtemps à comprendre les subtilités du pilotage sur piste et dans le sable et qui ne concède étonnamment que 2’37’’.

Lui, le spécialiste des circuits (F1-Endurance-GT) franchement nous étonne et nous épate par son pilotage sur les pistes et dans les dunes. Lui qui a notamment remporté à Six reprises les très redoutables 24 Heures de Spa, semble incroyablement à l’aise, comme s’il avait toujours conduit sur des pistes !

Ensuite, on pointe encore une Porsche, la 911 d’Antoine Vandromme, quatorzième au départ et maintenant inattendu 5éme à 2’38’’2  et qui devance une légende, le très réputé et expérimenté pilote Corse, Jean Pierre Manzagol qui pointe, lui, au 6éme rang, à 3’37’’2 avec sa petite R5 Turbo Doria.

 

Louis Antonini qui conduit la Porsche N°20, Patrick Borne, l’Escort N°23 et Jean Pierre Mondron de chez Kronos et donc également l’une des Porsche du Team, la N°19, complètent le TOP 10.

A la 11éme place,on retrouve l’Opel Manta 400 de Pili de la Fontaine.

 

Philippe Gache, le patron du Team SMG et qui reprend comme ici du service pour son plaisir et sa Mazda XR7, pénalisé par des ennuis mécaniques en début de rallye, sont déjà remontés à la 14éme position, n’accusant plus que 7’48’’ de retard sur le leader.

Ce jeudi, le Rallye du Maroc Historique met le cap plein nord. On remonte sur Ifrane au sud de Fés.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Oneshooting – François Haase

 

LA SM DE FRÉDÉRIC DAUNAT-THIBAUT DE WAZIERES

PAS DE PROBLÈME POUR L’UNE DES DEUX SURPUISSANTES 500LSC DES FRÈRES COCHIN, ICI HENRI

LA BMW 325 D’YVAN MIRAND-PASCAL VUADENS

Sport

About Author

gilles