WRC. DOUBLE DES PILOTES CITROEN A L’ACROPOLE AVEC LOEB ET MIKKO

 

Surnommé le ‘rallye des dieux’ par ses organisateurs, le rendez-vous  grec du WRC a consacré les pilotes de l’équipe Citroën.
Les équipages, Sébastien Loeb – Daniel Elena et Mikko Hirvonen – Jarmo Lehtinen, signent leur troisième doublé de la saison, après ceux obtenus au Mexique et en Argentine.

Sébastien Loeb et Citroën, confortent leurs positions de leaders aux Championnats du Monde, tandis que Mikko Hirvonen prend la deuxième place du classement ‘Pilotes’.

Après deux longues journées, la dernière étape du Rallye de l’Acropole pouvait sembler plus facile.

Les 65 km chronométrés étaient répartis sur deux boucles entrecoupées d’une assistance de trente minutes.

Avec seulement 10’’ d’avance sur Petter Solberg, Sébastien Loeb s’élançait dans la spéciale d’Aghii Theodori en mode ‘maximum attack’.

 

Après quelques kilomètres, un message s’affichant sur le tableau de bord de la DS3 WRC l’avertissait qu’il pouvait lever le pied :

« Petter était signalé arrêté dans la spéciale et j’ai cessé d’attaquer. Après l’avoir dépassé, je me suis dit qu’il aurait été difficile de continuer sur le même rythme jusqu’à l’arrivée, tant la route était défoncée ! »

L’abandon surprise de Solberg, permettait à Mikko Hirvonen de passer en seconde position.

Lors de son retour à Loutraki, le Finlandais se montrait presqu’ incrédule :

« C’est à peine croyable de remonter en deuxième position. Depuis hier midi, je n’attaquais plus pour préserver ma position et offrir un bon résultat d’ensemble à l’équipe. C’est maintenant le doublé qui se profile. »

Comme il était dit que ce Rallye de l’Acropole, serait marqué par d’improbables rebondissements, l’ES20 donnait des sueurs froides à l’équipe.

 

Dès le deuxième ‘split’, Sébastien Loeb affichait un retard d’une minute et demi sur le plus rapide. La DS3 WRC n°1, ne perdait plus de temps jusqu’au point stop, où Seb confirmait avoir été victime d’une crevaison :

« Je ne sais pas ce qui s’est passé, j’ai juste senti que nous avions un pneu à plat après 3 km. Il était impossible de rallier l’arrivée de la sorte et nous nous sommes arrêtés pour changer la roue. Tout s’est bien passé et notre première place n’a finalement pas été menacée. »

Le rallye se clôturait par la Power Stage, qui empruntait les premiers kilomètres d’Aghii Theodori.

Libéré sur cette section relativement roulante, Sébastien Loeb parachevait sa performance en décrochant les trois points de bonus réservés au meilleur temps.

Troisième de cet exercice, Mikko Hirvonen marquait lui aussi un point supplémentaire. Alors que Latvala, en récoltait, lui deux pour sa seconde position.

Seb, l’homme aux 71 victoires mondiales, qui lâchait :

« Nous avons bien géré cette course malgré la pression constante de nos adversaires. Je ne me suis jamais énervé, y compris lorsque nous avons crevé car je pensais que notre avance resterait suffisante. Nous avons pu compter sur une fiabilité sans faille de la DS3 WRC, c’est à souligner. »

 

A ses côtés, son lieutenant Mikko Hirvonen, poursuivait :

« C’est effectivement à l’équipe technique que je pense au moment d’évoquer ce doublé. Aucun souci mécanique sur les deux voitures, c’est vraiment exceptionnel sur un rallye comme celui-ci. En ce qui me concerne, je suis reste surpris de terminer deuxième, mais il fallait être régulier et ne pas commettre d’erreur. J’attends beaucoup des prochains rallyes en Nouvelle-Zélande et en Finlande ! »

Pour sa part, Frédéric Banzet, Directeur général d’Automobiles Citroën, enchainait :

« Quand on voit l’état du terrain affronté par les voitures et les équipages, on ne peut qu’être admiratif de la performance globale de l’équipe sur ce rallye »

Avant de conclure :

« La fiabilité des DS3 WRC et des deux équipages a été parfaite. Citroën, Sébastien et Daniel poursuivent leur progression en tête des Championnats du Monde, ce qui nous permet d’afficher un bilan positif à l’approche de la mi-saison. Comme lors des précédents rallyes, Mikko et Jarmo ont délivré une solide prestation, qui leur permet de prendre la deuxième place du Championnat ‘Pilotes’. Je suis une nouvelle fois très fier de notre équipe, la meilleure de rallye du monde. »

 

Absent de la manche précédente pour cause de blessure, le pilote du Team Ford, Jari-Matti Latvala, a terminé troisième du Rallye Acropole à l’occasion de son retour à la compétition. Son équipier Petter Solberg a abandonné au début de la dernière étape alors qu’il se battait pour la victoire.

Jari-Matti Latavala s’est longtemps battu pour la première place. Il ne concédait que 2 »2, à son rival Sébastien Loeb quand il a perdu plus de trois minutes sur une crevaison survenue dans la quatorzième des vingt-deux épreuves spéciales du rallye.

Contraint de s’arrêter pour changer la roue, le Finlandais a chuté à la quatrième place du classement provisoire. Auteur de dix meilleurs temps dans ce rallye, il n’a plus pris de risques à partir du moment où il a subi cet incident lui ôtant toute chance de victoire.

 

 « Avant le départ, je m’étais fixé pour objectif de finir sur le podium et je suis donc satisfait de ce point de vue. En même temps, je suis bien sûr déçu car j’aurais pu gagner. Une fois de plus je me trouvais en très bonne position et, une fois de plus, je n’ai pas réussi à le concrétiser par une victoire. J’ai connu trop de déceptions cette année et c’est très frustrant pour l’équipe. Mais j’espère bien être en mesure de mettre un terme à cette situation dès la prochaine manche. »  

 

Hier soir, Petter Solberg avait fini la seconde étape en signant trois meilleurs temps consécutifs ce qui lui avait permis de remonter à 10 »2  de Sébastien Loeb au classement provisoire. Mais ses espoirs ont brutalement pris fin dimanche dans la première spéciale de la matinée.

« A l’approche d’un long virage gauche dans une portion étroite et en descente, j’ai heurté le talus du côté droite de la route et la voiture a rebondi de l’autre côté sur le talus opposé. L’impact a arraché la roue arrière gauche et c’étai fini. Je suis profondément désolé pour mon équipe. Je voulais vraiment gagner. Mon plan était de passer tout de suite à l’attaque ce matin pour essayer de regagner deux ou trois secondes sur Loeb. Après les dix premiers kilomètres, nos temps étaient équivalents et j’avais donc décidé d’attaquer encore un peu plus. »

Les deux pilotes du Team Ford, auront une belle occasion de prendre leur revanche dès la prochaine manche du Championnat qui se disputera sur les magnifiques routes de terre de Nouvelle-Zélande, du 21 au 24 juin prochain.

 

Christian COLINET

Photos : Jo LILLINI

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL FINAL

 

1. Loeb-Elena (Citroën DS3) 2h14’01’’3 -2. Hirvonen-Lehtinen (Citroën DS3) à 40’’0 -3. Latvala-Anttila (Ford Fiesta RS) à 3’04’’8  -4. Ostberg-Andersson (Ford Fiesta RS) à 6’16’’4 -5. Prokop-Hruza (Ford Fiesta RS) à 7’46’’5 -6. Neuville-Gilsoul (Citroën DS3) à 9’41’’4

 

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT DU MONDE DES PILOTES

 1. S.Loeb, 119 pts -2. M.Hirvonen, 89 pts -3. M.Ostberg, 80 pts -4. P.Solberg, 73 pts -5. Latvala, 45 pts, etc.

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE DES CONSTRUCTEURS

1. Citroën, 194 pts –2. Ford, 121 pts

 

MADS OSTBERG

SÉBASTIEN OGIER

NASSER AL ATTIAYH REVIENT DE LOIN…

WRC

About Author

gilles