WRC. RALLYE DE L’ACROPOLE : RETOUR DE LATVALA EN PISTE !!!

Sébastien Loeb, leader du Championnat du Monde des Rallyes, millésime 2022, espère bien à l’occasion du Rallye de l’Acropole, en Grèce, prendre le large en tête du classement

Vainqueur de trois  des cinq épreuves déjà disputées cette année, Sébastien Loeb ayant, une nouvelle fois, pris un départ idéal cette saison.

Après son résultat vierge au Portugal, le Français a su rattraper les points perdus en s’imposant en Argentine.

Son plus proche poursuivant, le Norvégien de l’équipe Ford, Petter Solberg, occupe la deuxième  place, avec 18 points de retard.

 

Mais, il faut tout de même rappeler que epuis le début de saison, le Norvégien n’a pas été épargné par les pépins. Sinon, il devancerait l’Alsacien au classement provisoire

Monté trois fois sur le podium, Solberg a effectivement su montrer  qu’il n’avait rien perdu de sa rapidité mais il a semblé toutefois manqué par contre, cruellement de l’indispensable régularité qui pourrait lui permettre de rivaliser et de tenir la dragée haute face à Loeb.

C’est donc avec une belle avance et avec la possibilité de repousser son rival à plus d’une victoire, en termes de points, que l’Alsacien, prendra la route ce jeudi soir en Grèce.

« Évidemment, je prendrai le départ pour gagner. J’avais le potentiel pour m’imposer en 2011 et je compte bien y arriver cette année ! »  

Toutefois, il sait bien que  plus que la performance et la victoire, c’est avant tout la régularité qui sera la clé pour s’imposer une fois de plus, au terme du Championnat.

L’objectif en Grèce, est donc de rester aux avant-postes sans prendre tous les risques.

« Bien souvent, le temps d’une seule spéciale n’est pas significatif. Il faut attendre le résultat de l’ensemble de la boucle pour tirer des enseignements. En fonction de la chaleur, la gestion des pneumatiques peut avoir une grande influence sur l’issue de la course. C’est un rallye aux visages multiples  ou certaines spéciales sont très roulantes et rapides. D’autres, au contraire, sont jonchées de pierres qui ne ménagent pas les suspensions. »

 

Si le Français semble dans une situation confortable, Yves Matton, directeur de Citroën Racing, sait que tout peut être remis en cause à chaque épreuve.

Mais, il a toujours une belle carte à jouer, au cas ou avec la ‘ doublure ‘ l’excellent Mikko Hirvonen, recrue de premier choix pour la firme aux chevrons, après le départ de Sébastien Ogier, sous d’autres cieux, plus… cléments, pour lui, et gage d’un superbe avenir !

Le patron des Rouges, confie :

« Je pense que la concurrence est bien présente et je suis certain que nous allons assister à des bagarres intenses sur les prochaines manches.  Même si nous avons légèrement creusé l’écart sur le plan comptable, ce championnat est loin d’être facile ! »

 

 

Outre, Petter Solberg, Seb Loeb devra aussi repousser les assauts de son nouveau lieutenant, Mikko Hirvonen, très à l’aise au fil des compétitions avec sa DS3, qu’il découvre cette saison, après ses années Ford.

Sans oublier, le quatrième larron, de retour en mondial après son forfait Argentin, le toujours très rapide Finlandais, Jari-Matti Latvala !

Ce dernier parfois un tantinet trop fougueux, ce qui lui joue de vilains  tours… n’aspire qu’à une chose :

Gagner et retrouver la confiance de son patron chez Ford, Malcolm Wilson !

Christian COLINET
Photos : Jo LILLINI

 

Sport WRC

About Author

gilles