PESCAROLO, VERSUS LUXURY : NOUVEAU ROUND EN VUE…

 

HENRI PESCAROLO ET SON INGÉNIEUR CLAUDE GALLOPIN

 

autonewsinfo, a fait tout dernièrement au soir des Six Heures de Spa, connaître à ses lecteurs, les dessous de l’affaire qui oppose les écuries Luxury et Pescarolo Sport.

Henri Pescarolo, avait en effet dit à Gilles Gaignault, à Spa, que Luxury, moyennant une part dans le capital de Pescarolo, s’était engagé à payer une somme importante… et que Luxury ayant failli à ses obligations, les deux Ferrari du Team et à sa demande, avaient été saisies en Belgique.

 

LES FERRARI, N’APPARTIENNENT PAS A LUXURY!

 

Or cette saisie, a été levée, ce 22 mai, par la justice belge.

J’ai appelé Henri pour savoir ce qui se passe…

Et c’est très « World company »…

Les avocats de Luxury, ont démontré que les Ferrari qui courent sous leurs couleurs… ne leur appartiennent pas!

Magnifique (dans le sens immonde…) univers de nébuleuses financières, où l’on fait finalement ce que l’on veut dans un monde devenu, sans foi ni loi.

Henri, attaque désormais au fond.

Il est assez terrifiant d’imaginer que ces mœurs dignes de la grande truanderie, qu’est devenue la finance internationale envahissent aussi parfois les circuits.

On souhaite évidemment bonne chance à toute l’équipe qui court avec « Pesca » .

 

 

Ah , j’oubliais.

Les Ferrari, appartiendraient à une société, dont le siège se trouve tout simplement dans… L’ile de Saint Martin, aux Caraïbes.

St Martin ?

Tout simplement connu comme étant ce que l’on nomme un… Petit Paradis Fiscal !!!

Affaire à suivre…

D’ailleurs le tribunal a conclut ainsi :

« Le dossier déposé par Pescarolo Team suffit à démontrer l’opacité et l’imbroglio juridique qui préside à l’organisation du Team Luxury Racing. »

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Patrick MARTINOLI

 

 

Sport

About Author

jeanlouis