F1 : SUCCES DE LA WILLIAMS DU VENEZUELIEN PASTOR MALDONADO AU GP D’ESPAGNE!!!

 

Quelle saison !

Cinq Grands Prix.

Et, 5 vainqueurs différents !

Déjà déclaré ‘’ poleman ‘’ inattendu et ce à la suite du déclassement de la McLaren-Mercedes de Lewis Hamilton, le Vénézuélien Pastor Maldonado est ce dimanche 13 mai devenu l’inattendu vainqueur du Grand Prix d’Espagne disputé au nord de Barcelone sur le circuit catalan de Montmélo.

Devenant le tout premier pilote Vénézuélien à gagner un GP

Et permettant ainsi par la même occasion à l’écurie Williams de retrouver la 1ére place sur un podium de F1

On notera également que ce triomphe survient en cette année 2012 ou l’équipe chère à son illustre fondateur, Sir Franck a retrouvé le moteur Renault, celui qui lui permit dans les années 90 d’enquiller succès sur succès avec à la clé les titres mondiaux  pilotes et constructeurs, à la pelle !!!

En tout cas le Vénézuélien, ancien Champion de la série GP2 en 2010, s’offre une toute 1ére victoire en GP devant deux têtes couronnées !

Deux anciens Champions du monde F1, l’Espagnol Fernando Alonso et le Finlandais Kimi Raikkonen

Surclassé, dominé et cantonné au simple rôle de figurant, celle qui fut la grande équipe Williams, celle qui glanait victoire sur victoire,  titre mondial sur titre mondial, renoue enfin avec la victoire après tant d’années, tant de saisons de disette, le week-end ou incroyablement, son fondateur, Sir Franck Williams, fêtait ses 70 ans !

Ce succès, le 114éme pour une monoplace Williams survenant effectivement … huit ans après le dernier d’un pilote Williams !!!

Déjà grâce à un pilote Sud-américain

Avec la victoire, le dimanche 24 octobre 2004 du Colombien Juan-Pablo Montoya – désormais pilote dans le redoutable Championnat Américain NASCAR– lors du Grand Prix du Brésil disputé sur le circuit d’Interlagos au Brésil

On imagine l’émotion qu’à du ressentir Sir Franck  au moment où son pilote franchissait en grand vainqueur la ligne d’arrivée à 15 Heures 4O

Aujourd’hui, Pastor Maldonado poursuit les bonnes surprises de ce début de Championnat 2012, devenant le cinquième pilote à gagner un Grand Prix !

En effet en cinq manches, la F1 nous a offert tous simplement…. CINQ vainqueurs différents !!!

Il faut remonter, loin, très loin dans l’histoire des GP pour trouver pareil résultat.

Et se tourner vers le siècle passé très exactement à la saison … 1983 !

Soit tout bonnement vingt-cinq ans

Cette année-là et comme c’est actuellement le cas, cinq équipes s’étaient partagées les cinq premières victoires de la saison.
Nelson Piquet et Brabham, John Watson et McLaren, Alain Prost et Renault, Patrick Tambay et Ferrari

Et, enfin, Keke Rosberg – le papa de Nico qui brille cette saison avec Mercedes – et Williams déjà !

Mais Le monde de la F1 avait également vécu ce scénario. Une première fois en 1967 et une seconde en 1975

 

Redescendu du podium ou Alonso et Raikkonen ses dauphins, deux habitués de ce lieu,  venaient de lui faire une STANDING OVATION, le Vénézuélien fort ému, lâchait :

« On a tellement bossé dur et travaillé ces derniers mois, et maintenant on y est. C’est fait »

Et Pastor d’enchainer :

« Ce fut une course très dure, et je suis très heureux car la voiture était très compétitive. Fernando a pris un meilleur départ que moi mais j’arrivais à suivre son rythme. Vous pouvez certainement imaginer ce que je ressens »

 

De son côté, l’ancien double Champion du monde, Fernando Alonso qui une fois de plus, parvient à réussir des miracles avec une Ferrari qu’il juge pourtant peu performante et pas très compétitive, expliquait :

« J’ai encore pris un départ fantastique, j’étais sur le bon côté de la piste mais j’ai perdu la tête lors
De mon second arrêt au stand (27éme  des 66 tours) «

Et le pilote de la Scuderia, poursuivait :

 « On a bien anticipé les arrêts au stand, mais dans les derniers tours le comportement de la voiture était un peu bizarre, elle manquait d’adhérence et j’ai même failli me faire rattraper par Kimi »

Kimi Raikkonen qui une nouvelle fois après deux ans d’absence – pilotant en Championnat du monde des rallyes WRC – prouve et démontre en ce début de saison qu’il n’a absolument rien perdu de son immense talent

Ce dimanche, à Montmélo, il finit 3éme et monte à nouveau sur un podium

 

 

On soulignera d’ailleurs le fort joli tir groupé des Lotus-Renault puisque  son équipier, le Franco-suisse Romain Grosjean, déjà troisième lui aussi tout récemment lors du GP de Bahreïn, se classe aujourd’hui quatrième, confirmant son excellent début de saison et celui de l’équipe d’Eric Boullier

Romain, en outre auteur du meilleur temps en course qui confiait :
avec en prime le meilleur tour en course.

« J’ai perdu des places au départ et aussi un morceau de l’aileron avant dans la bataille ! Malgré cela, je suis content de ma quatrième place. Mon début de course a été difficile parce que la partie endommagée empêchait le bon fonctionnement de l’aileron avant. Mais nous avons pu faire des modifications et en fin de course, la voiture volait littéralement. Je pense que nous avons pris les bonnes décisions. Si on nous avait dit, au début du week-end, que nous pouvions terminer troisième et quatrième, nous aurions signé de suite. »

Derrière et marquant des points, suivent dans l’ordre, Kobayashi (Sauber-Ferrari), Sebastian Vettel (Red Bull-Renault) , Nico Rosberg (Mercedes) Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes) revenu du diable vauvert et de la fond de grille, Jenson Button (McLaren-Mercedes) et Nico Hulkenberg avec la seconde Williams.

Côté Français, outre Grosjean, Jean-Éric Vergne finit douzième devant son équipier Daniel Ricciardo.

Quant au 3éme larron, le Drômois Charles Pic, pour la toute première fois de la saison, il n’a pas franchi la ligne d’arrivée t vu le drapeau à damiers, victime d’un ennui de boite de vitesse

Le prochain Grand Prix se déroulera en Principauté de Monaco le 27 mai prochain. Un circuit que Pastor connait parfaitement bien, s’y étant déjà illustré remportant des victoires et en GP2 et en World Séries by Renault en Formula 3.5

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : Pirelli et RENAULT Sports

 

PASTOR MALDONADO FÉLICITÉ PAR RENAULT

F1

About Author

gilles